MARTINE FRANCKE

Comédienne et auteure

Fière représentante de Montréal-Nord

La comédienne et auteure Martine Francke ne se reconnaît pas dans les images souvent négatives que véhiculent les médias au sujet de Montréal-Nord. À ses yeux, le quartier où elle a passé les 20 premières années de sa vie est plutôt synonyme de liberté, d’entraide et d’ouverture d’esprit.

« Pour moi, Montréal-Nord, ce ne sont que des belles choses. Quand j’y pense, je vois un endroit qui m’a propulsée vers ce qui m’intéresse dans la vie : la création, le jeu, l’écriture », affirme au téléphone celle qui se dit honorée qu’on pense à elle pour parler du quartier qui l’a vue grandir.

Après avoir habité en France, les parents de Martine, qui sont d’origine polonaise, se sont installés à Montréal-Nord pour son côté abordable.

« Mon père a pu y acheter sa première maison, sur l’avenue Claude-Legault, dans un coin résidentiel où presque tout le monde avait un jardin. Il y avait beaucoup de partage et de générosité. Ça a d’ailleurs été une source d’inspiration pour l’écriture de certains passages de ma pièce Aller-retour [présentée au Théâtre de Quat’Sous jusqu’au 14 mai]. »

C’est à Montréal-Nord, et plus particulièrement à l’école secondaire Henri-Bourassa, que le tempérament artistique de Martine a pu émerger. Après trois premières années passées dans le cadre rigide d’une école secondaire privée, la jeune adolescente angoissée qu’elle était a fait son entrée à la polyvalente. Une véritable bouffée d’air frais pour elle.

« Grâce à des professeurs inspirants, j’ai découvert que j’avais un certain talent pour l’écriture. Je me suis impliquée dans le journal étudiant et j’ai participé à un album de musique. J’y ai croisé des gens qui m’ont fait découvrir et accepter qui j’étais », se souvient-elle avec émotion.

Aujourd’hui, Martine retourne souvent dans ce coin de la métropole pour visiter sa mère ou simplement marcher sur le bord de la rivière des Prairies. La comédienne, qui a été l’une des ambassadrices des célébrations entourant le centenaire de Montréal-Nord en 2015, nous présente des personnes et des endroits qui sont précieux pour elle.

Voici ses trois coups de cœur montréalais :

DON KARNAGE DIRECTEUR DE CULTURE X

« Culture X est un organisme sans but lucratif et à vocation culturelle qui permet à des jeunes de suivre des cours de musique gratuitement. On y offre des cours de toutes sortes : piano, guitare et chant, mais également des formations pour s’initier à la sonorisation et au montage vidéo. Don et ses jeunes ont d’ailleurs fait l’objet d’un documentaire extrêmement touchant, Ma vie réelle, réalisé par le regretté Magnus Isacsson. On y constate à quel point ce que Don fait avec les jeunes est fabuleux. Cet homme permet à plusieurs d’entre eux, qui n’ont pas eu la vie facile, de s’exprimer et de se révéler à eux-mêmes grâce à la musique. Quel personnage inspirant ! »

BRUNILDA REYES DIRECTRICE DES FOURCHETTES DE L’ESPOIR

« Cette entreprise d’économie sociale a pignon sur rue dans un secteur assez pauvre de Montréal-Nord. Elle soutient les plus démunis en favorisant leur insertion sur le marché du travail et l’accès à des repas nutritifs à petit prix. Brunilda a mis sur pied toutes sortes de programmes, dont Ma seconde chance (qui permet à des jeunes de 17 à 30 ans d’acquérir des compétences pour réintégrer le monde du travail) et Un rayon de soleil (destiné à offrir des logements sociaux à de jeunes mères monoparentales qui sont aux études). Elle distribue aussi des repas à des personnes âgées, fait du dépannage alimentaire et propose des ateliers de cuisine. Bref, Brunilda prend soin des gens. Voilà quelqu’un de précieux dans la communauté ! »

LES PARCS ET LA PISTE CYCLABLE SITUÉS TOUT PRÈS DE LA RIVIÈRE DES PRAIRIES

« Bordé au nord sur toute sa largeur par la rivière des Prairies, l’arrondissement de Montréal-Nord offre un panorama incomparable, été comme hiver. L’une des plus belles pistes cyclables de l’île longe la rivière sur une bonne partie du territoire nord de Montréal. Cette piste relie deux grands parcs-nature : le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, dont la section est se situe à Montréal-Nord, et le parc-nature du Ruisseau-De Montigny, qui se trouve à la limite Est de l’arrondissement. Pour moi, c’est un lieu de recueillement fabuleux. La nature en pleine ville ! »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.