L’investisseur avisé

Cinq recommandations d’achat en moins pour Dollarama

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Après avoir cédé 17 % de sa valeur jeudi dans la foulée de la diffusion des plus récents résultats trimestriels de l’entreprise, l’action de Dollarama a cédé 3 % de plus vendredi.

Au moins cinq analystes (TD, Desjardins, Financière Banque Nationale, CIBC et BMO) ont retiré leur recommandation d’achat après avoir pris connaissance de la performance financière et discuté avec les dirigeants pour mieux comprendre la situation. Le rythme de croissance ralentit et d’ici à ce que des signaux clairs démontrent que le rythme prend plus de vigueur, il semble que le multiple d’évaluation risque de ne plus être le même.

***

Le lock-out imposé cette semaine aux quelque 130 représentants des ventes syndiqués du Québec chez Pages Jaunes alimente l’inquiétude. La durée du lock-out est difficile à prévoir. L’action a perdu plus de 7 % cette semaine.

***

Bien qu’il soit difficile de quantifier les risques liés à des modifications potentielles au système canadien de gestion de l’offre – qui limite notamment les importations de produits laitiers –, Valeurs mobilières Desjardins a choisi de recommander dorénavant l’achat de l’action de Saputo. La confiance de l’analyste Keith Howlett s’explique notamment par le fait que Saputo est un des plus efficaces transformateurs laitiers du monde.

***

Les analystes en transport ont rendez-vous à Berlin, cette semaine, pour participer à un important événement dans le secteur du rail, le salon InnoTrans. Bombardier a d’ailleurs invité des analystes à profiter du voyage pour visiter ses installations allemandes. Certains espèrent que l’entreprise fournira des précisions entourant le moment du rachat de la participation de la Caisse de dépôt et placement dans la division Transport et, surtout, sur le financement du rachat.

***

Transat a perdu la confiance de trois analystes (Cormark, TD et Financière Banque Nationale) cette semaine. Ces derniers ont retiré leur recommandation d’achat après le dévoilement des résultats trimestriels du voyagiste montréalais. La visibilité sur les profits apparaît limitée dans le contexte actuel. Certains parlent d’une « tempête parfaite » avec la hausse du prix du carburant et un taux de change défavorable, alors que les investissements dans le secteur hôtelier ne contribueront pas aux bénéfices dans un avenir prévisible.

***

Produits forestiers Résolu, Domtar, MTY, Savaria et Hexo sont cinq titres québécois qui ont touché, cette semaine, un nouveau sommet boursier de la dernière année. Saputo, Dollarama, Valener (Énergir), TVA, Velan, Cominar et BCE sont sept titres de la province qui ont atteint au cours de la semaine un plancher des 52 dernières semaines.

***

La TD a amorcé cette semaine le suivi des activités d’Exfo. L’analyste Daniel Chan lance sa couverture de l’entreprise de Québec spécialisée dans l’équipement de tests pour le secteur des télécommunications en recommandant de « conserver » l’action.

***

Les actionnaires de BRP ont traversé une semaine difficile après avoir appris, mardi, que les deux plus importants actionnaires de l’entreprise vendaient pour près de 600 millions de dollars d’actions. L’actionnariat pourrait de nouveau s’activer prochainement puisque le prospectus déposé le 24 août par BRP permet l’émission d’actions et de titres de dette, ainsi que la vente d’actions par certains actionnaires jusqu’à concurrence d’un montant de 2,5 milliards. Le prospectus est valide pour deux ans. 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.