Gourmand Noël

À boire

Parce que le temps des Fêtes approche, la journaliste spécialisée Karyne Duplessis Piché propose des vins à mettre sous le sapin.

Abordable

Ce cabernet sauvignon du domaine La Mascota, en Argentine, apporte toujours du soleil à table. Et il séduit davantage dans ce format de 1,5 litre, car il est moins cher que l’achat de deux bouteilles classiques. La Mascota mise depuis longtemps sur le cabernet sauvignon. Le domaine possède d’ailleurs des vignes de plus de 30 ans dans ses parcelles plantées dans les hauteurs de Mendoza. Dans le verre, le résultat est séduisant avec des notes de cassis, de menthe et d’épices douces. Les tannins ont du mordant, mais pas trop. Parfait pour accompagner les classiques pâté à la viande et ragoût.

La Mascota Cabernet-Sauvignon 2017 (13837601), 30,70 $

Pour se gâter

Au milieu de sa cave voûtée à Chablis, avec son accent chantant, Patrick Piuze cache bien ses origines québécoises. Depuis 20 ans, il cultive son talent (et ses expressions françaises) dans le nord de la Bourgogne. Il magnifie le chardonnay dans ce très beau chablis aux parfums de bergamote, de jasmin et de cerfeuil. La vendange 2018 a été généreuse, et ça se sent dans le verre. On goûte les fruits mûrs et une touche lactée, fondus dans une trame minérale longue et savoureuse. C’est très élégant ! Mais ce chic a un prix : le magnum est plus cher que deux bouteilles de format standard. Une gâterie qui mettra des « wow » autour de la dinde.

Patrick Piuze Chablis Terroirs de Chablis 2018 (11696787), 84 $

Costaud

Le style moderne et assumé de ce rouge de la Rioja charme. À base de tempranillo, il dégage des arômes de prune, de figue et de poivre. L’élevage de deux années en fûts de chêne américain se fait sentir avec des notes torréfiées soutenues, le tout avec des tannins plutôt robustes. À offrir aux amateurs de vins costauds ou à déguster avec une pièce de viande braisée.

Baron de Ley Reserva 2014 (13760631), 44 $

Gros groupe, petit prix

Le vinier de 3 L n’a pas le chic d’un jéroboam, soit. Mais ce format est écologique, économique, et peut être servi pendant plusieurs soirées sans que le vin s’oxyde. En plus, en achetant ce format, le coût revient à moins de 9 $ la bouteille. Qui dit mieux ? Le domaine chilien Montgras propose un assemblage de cabernet sauvignon et de syrah fruité, épicé et pas très corsé. On goûte le bleuet, le cacao et une pointe de laurier. Le tout est fondu dans une finale gourmande qui camoufle bien les quelques grammes de sucre résiduel. Avec la tourtière nappée de ketchup, l’accord est parfait. Gêné de servir un vinier ? Versez une partie du contenu en carafe avant l’arrivée des invités. Si vous aimez le style, Montgras propose sa cuvée Antu à base de cabernet sauvignon et de carmenère en magnum pour les Fêtes (Code SAQ : 13310753).

De Gras Reserva Cabernet-Sauvignon/Syrah (13883033), 35,40 $

QUIZ

Comment se nomme le format de bouteille contenant 6 L de vin ?

Deux réponses : mathusalem et impériale. Le mathusalem est l’équivalent de huit bouteilles de 750 ml. De quoi rassasier tout le monde lors d’un gros party ! Il existe une quinzaine de formats différents dont la contenance et le nom changent selon la région viticole. C’est pourquoi le format de 6 L est aussi connu sous le nom d’impériale à Bordeaux. Ce format est le plus grand vendu à la SAQ, mais ce n’est pas le plus répandu dans ses magasins. Le magnum, contenant 1,5 L de vin, est plus accessible autant par son prix que par sa popularité. Le monopole importe également plusieurs doubles magnums (3 L) et jéroboams (4 L). Longtemps réservés aux collectionneurs et aux vins de garde, les grands formats sont de plus en plus synonymes de fête et de convivialité.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.