Économie

Les responsables du G20 veulent protéger la croissance mondiale

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des pays membres du G20 se sont engagés hier à mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour protéger la croissance mondiale contre les perturbations créées par les tensions commerciales. Dans le communiqué commun publié au terme de la réunion, ils ont dit constater que les dangers provoqués par les tensions commerciales et géopolitiques s’intensifiaient. Ils n’ont toutefois pas fait référence à l’actuel conflit commercial opposant les États-Unis à la Chine, même si plusieurs participants à la rencontre ont indiqué qu’il s’agissait de leur principale préoccupation. « Nous continuerons à nous attaquer à ces menaces et nous nous tenons prêts à adopter de nouvelles mesures, peut-on lire dans le communiqué. Nous réaffirmons notre détermination à utiliser tous les outils politiques pour parvenir à une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive. » — La Presse canadienne

Fintechs

Desjardins hausse la cadence

Pour appuyer son virage numérique et celui de ses membres et clients, le Mouvement Desjardins ira au-delà des commandites et des partenariats avec des entreprises de technologies financières (fintechs). La coopérative de Lévis débloque 45 millions de dollars pour créer un véhicule d’investissement lui permettant de devenir actionnaire direct de fintechs d’ici et d’ailleurs.

« On est rendus à l’étape d’investir plus directement dans des fintechs en prenant des participations au capital », indique Guy Cormier, PDG du Mouvement Desjardins.

La gestion d’une enveloppe de 45 millions est confiée à Desjardins Capital, bras du placement privé de Desjardins.

Une première transaction vient tout juste d’être bouclée. Desjardins injecte 400 000 $ dans X-Telia pour une participation de 15 % dans cette entreprise de Longueuil spécialisée dans l’internet des objets et la domotique.

Un projet pilote a été mené avec des agriculteurs de la Montérégie en utilisant la technologie de X-Telia : des capteurs intelligents ont été installés sur des silos d’agriculteurs afin de mesurer le niveau de grain pour en faciliter le ravitaillement.

« La technologie nous semble fort intéressante et répond à un besoin. C’est extrêmement moderne et nouveau. »

— Guy Cormier

Desjardins vise des investissements de quelques centaines de milliers à 3 millions de dollars par dossier. « On cherche des opportunités au Québec, mais aussi ailleurs. On est déjà en contact avec plusieurs entreprises de Silicon Valley et avec des joueurs de l’écosystème en Europe. »

L’objectif est de trouver des fintechs qui peuvent aider à régler des problèmes d’affaires pour le Mouvement Desjardins et ses membres et clients, mais aussi générer un rendement sur le capital.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.