Créer librement

L’art abstrait, un exutoire créatif

Dans un monde où tout est réglé au quart de tour, l’art abstrait nous arrive comme une bouffée d’air frais. Il permet à l’artiste de faire fi des contraintes et offre au spectateur un formidable tremplin vers l’imaginaire. Zoom sur ce mouvement artistique grandement libérateur.

UN BRIN D’HISTOIRE

On dit que l’artiste peintre russe Vassily Kandinsky est le précurseur de l’art abstrait. L’anecdote raconte que l’idée de peindre sans figuration lui est venue tout à fait par hasard. Un soir, en rentrant à la maison, il est frappé par la beauté d’un tableau posé par terre contre le mur et dont il ne reconnaît pas le sujet. Puis, il réalise qu’il s’agit d’une de ses toiles renversée sur le côté. Cet évènement est une véritable révélation pour lui. Quelque temps après, il peint pour la première fois sans tenir compte des objets. Intitulé Aquarelle abstraite, son tableau ouvre la voie à un tout nouveau vocabulaire artistique. Nous sommes en 1910. L’art abstrait est né, et c’est une révolution.

« L’art abstrait tourne le dos à la figuration, à la représentation du monde. »

— Vassily Kandinsky

LE BONHEUR DE REDESSINER LES RÈGLES

À l’opposé de l’art figuratif, l’art abstrait fait abstraction de la réalité. Ici, sujets et objets sont remplacés par formes et couleurs qui s’entremêlent. Un tableau abstrait n’est pas le miroir de la réalité. Il est le visage d’émotions à l’état brut. En se détachant ainsi du monde réel, le peintre parvient à briser les règles et à créer son propre langage visuel. Cet exercice à la fois libérateur et complexe fait de plus en plus d’adeptes. Certains y voient une belle façon de se reconnecter à leur spontanéité, loin des contraintes et de la pression sociale.

« Il y a des peintres qui transforment le soleil en une tache jaune, mais il y en a d’autres qui, grâce à leur art et à leur intelligence, transforment une tache jaune en soleil. »

— Pablo Picasso

UNE TOILE VAUT MILLE MOTS

Déroutant pour certains, fascinant pour d’autres, un tableau abstrait suscite une foule de questions. Est-ce une montagne, un visage, le vent ? Dans l’art abstrait, le spectateur est submergé par une immense sensation de liberté. Chacun fait appel à l’hémisphère droit de son cerveau pour interpréter l’œuvre à sa façon. Parfois, l’interprétation rejoint l’intention, mais d’autres fois, de nouveaux messages émergent. C’est ce qui fait la beauté d’une œuvre.

MARYSE RAPSOMATIOTIS

Art abstrait, design graphique, stylisme d’intérieur… Maryse Rapsomatiotis a plus d’une corde à son arc. Cette artiste multidisciplinaire et mère de deux jeunes enfants nous invite dans son univers paisible.

« J’aime saisir les détails de près. Le poil de pinceau rebelle qui n’a pas suivi les autres nous réserve souvent de belles surprises. »

LYSA JORDAN

Artiste peintre accomplie, Lysa Jordan s’exprime à travers l’art depuis son tout jeune âge. Ses tableaux nous livrent une émotion palpable et un résultat toujours sublime.

« Quand je peins, je me sens libre et à ma place. C’est comme une sorte de méditation. Je ne pense à rien d’autre qu’à la couleur, aux textures, à mes compositions et j’oublie complètement tout le reste. C’est vraiment un moment où je me sens ailleurs sans m’être déplacée. »

EMELINE VILLEDARY

Après s’être taillé une place en design et avoir tenu les rênes d’une boutique, Emeline Villedary a tout quitté pour aller vivre en campagne. On aime ses tableaux aux couleurs vibrantes, qui évoquent à la fois le calme et le doux chaos.

« L’art abstrait m’aide à me retrouver, à simplifier mes pensées et à me libérer du stress. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.