Conseils d’expert

L’automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs.

Conseils d’expert

L’automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs.

Occasion allemande recherchée

Nous sommes un couple à la retraite (80 ans et 70 ans). Nous parcourons annuellement 10 000 km. Nos déplacements se font généralement en ville. Nous empruntons rarement les voies rapides. Depuis plus de 10 ans, nous avons loué des produits Volkswagen (Rabbit et Golf). Nous désirons acheter une voiture d’occasion. Nous sommes très satisfaits des marques allemandes (robustesse et comportement routier). Notre budget maximum est de 15 000 $. Nous recherchons un véhicule compact, fiable et peu coûteux d’entretien que nous pourrions conserver entre 10 et 15 ans. Notre achat se fera entre septembre et décembre 2019. Est-il recommandé d’acheter directement d’un concessionnaire (occasion certifiée) ?

— Thu-Huong Nguyên

Vous êtes très satisfaits des marques allemandes et des produits Volkswagen, de toute évidence. Alors pourquoi ne pas renouveler votre confiance dans une Golf ? Peut-être pourriez-vous envisager d’acheter le véhicule que vous louez actuellement ? Par ailleurs, considérant votre utilisation et votre faible kilométrage annuel, des véhicules hybrides comme la Prius, voire la Lexus CT200h (si vous avez des goûts plus luxueux), pourraient également représenter des options très intéressantes. La piste d’un véhicule électrique doit également être suivie si une borne de recharge peut être installée à votre lieu de résidence. Par ailleurs, pour conserver un véhicule, qui plus est d’occasion, sur une aussi longue période, il est impératif de vous assurer, dans un premier temps, du respect du calendrier d’entretien de son ancien propriétaire et de veiller par la suite à un entretien suivi. Il vous sera très certainement plus facile de retracer l’historique du véhicule en optant pour un véhicule d’occasion certifié, mais en dépit des nombreuses vérifications faites par le concessionnaire, vous devez tout de même faire réaliser une inspection par un autre établissement spécialisé.

Jeep et pour longtemps ?

Habitant à la campagne et étant amateur de pêche dans des régions éloignées, je suis propriétaire d’un Jeep Cherokee Trailhawk V6 acheté neuf en 2015, dont je suis satisfait et dont j’apprécie beaucoup les capacités hors route. Ce véhicule affiche 50 000 km au compteur, est presque entièrement payé et n’a eu aucun problème mécanique ou autre, mais je me questionne sur sa fiabilité à long terme. Croyez-vous que ce soit un bon choix de penser le conserver encore trois ou quatre ans, ou serait-il préférable d’envisager de le changer maintenant ? Quelles seraient vos suggestions de remplacement avec un budget de 40 000 $ ?

— Robert M.

Le dossier de fiabilité du Cherokee n’est pas sans tache, mais plusieurs des problèmes observés et documentés touchent principalement l’année-modèle 2014. Pour l’année 2015, plusieurs de ces problèmes (boîte de vitesse nécessitant une reprogrammation, par exemple) ont été corrigés. Puisque votre véhicule est presque payé et affiche un si faible kilométrage, pourquoi ne pas le conserver encore quelques années ?

C’est le temps d’acheter

Notre fils possède une Subaru Impreza 2009, avec 200 000 km au compteur. Toutefois, il désire se procurer un Volkswagen Tiguan 2018 pour son travail. Il a besoin d’espace de chargement. Je lui ai conseillé d’attendre en septembre, car les modèles 2020 seront sur le marché et les 2018 seront à la baisse. J’ai aussi un doute sur les coûts d’entretien. Fait-il un bon choix ? Et ma stratégie d’attente est-elle la bonne ?

— Régis Bluteau

Il y a des lustres que le calendrier automobile ne respecte plus le mois de septembre pour le lancement de nouveaux modèles. C’est le moment d’acheter. Le choix d’un Tiguan 2018 est avisé, d’autant plus que ce véhicule se trouvera toujours sous la protection complète du constructeur pour deux autres années (garantie de base de 4 ans/80 000 km). La fiabilité du véhicule est bonne, hormis certains dysfonctionnements de certains accessoires électroniques. L’entretien ne posera pas de problème dans la mesure où ce véhicule partage plusieurs de ses composants avec la majorité des autres produits du groupe VW.

Cadillac se branche

J’ai loué pour quatre ans une Cadillac XT-5 en septembre 2016 et nous en sommes entièrement satisfaits. Autant le confort, la conduite que le service du concessionnaire. Je n’ai rien contre l’idée de l’acheter à la fin du bail, mais je me demande si Cadillac va enfin se décider à faire des véhicules électriques ou hybrides que l’on peut brancher, afin de m’aider à me brancher moi aussi !

— Michel Trudeau

Cadillac a déjà proposé l’ELR (un dérivé de la Chevrolet Volt) et une version hybride de sa berline CT-6. La firme américaine a déjà annoncé son intention de produire des véhicules électriques et hybrides rechargeables dans un proche avenir, comme en fait foi l’EV présentée au dernier Salon automobile de Detroit. Celle-ci reposera sur une toute nouvelle architecture (nom de code BEV3) et la commercialisation est prévue pour 2022.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.