Boîte techno

Le Cybertruck de Tesla soulève encore bien des questions…

Le dévoilement d’une camionnette électrique longuement anticipée par les inconditionnels de la marque Tesla il y a 10 jours a certainement généré son lot de rumeurs… Mais malgré tout ce qu’ont bien pu dire le grand patron Elon Musk et d’autres porte-parole de Tesla, il reste encore quelques questions en suspens à propos de ce véhicule qui sera mis en marché pas plus tard que dans deux ans. La première question porte évidemment sur la batterie du Cybertruck. Les cibles d’autonomie annoncées par le constructeur californien sont ambitieuses, si on les compare à celles de ses modèles déjà en marché. La berline Model S en version à autonomie prolongée a une autonomie flirtant avec les 600 km, comparativement à 800 km pour le Cybertruck à trois moteurs. Cette autonomie risque par ailleurs d’être grandement diminuée par le remorquage d’une charge pouvant atteindre 6350 kg. Tesla n’a pas indiqué non plus où serait assemblé ce camion. Vu son prix de détail, somme toute pas si élevé, on imagine que ce ne sera pas en Amérique du Nord…

Le chiffre de la semaine

2

Audi a confirmé la mise en marché de deux nouveaux VUS électriques en Chine, la semaine dernière. En plus de l’e-Tron, qu’on connaît bien ici, Audi lancera le Q2 L e-Tron, un VUS plus compact conçu sur mesure pour ce marché.

Recharger son véhicule gratuitement

Le réseau de bornes de recharge Electrify America et le nouveau venu dans le transport électrique Byton ont annoncé la semaine dernière un partenariat grâce auquel les acheteurs américains d’un VUS M-Byte, qui sera mis en marché tôt en 2021, pourront se brancher tout à fait gratuitement pour des périodes variant de 30 à 60 minutes.

L’arrivée sur la route d’une nouvelle génération de véhicules électriques et, surtout, la création d’une infrastructure privée de bornes de recharge pourraient bien mener à davantage de partenariats de ce genre. Ainsi, les gens qui allongeront 45 000 $US pour acquérir un M-Byte pourront récupérer jusqu’à 240 km d’autonomie sans verser un sou de plus, en se branchant pendant 30 minutes à une borne de 150 kW du réseau Electrify America, qui s’étend aussi au Canada. Ils pourront aussi se brancher tout à fait gratuitement pendant une heure à l’une des 36 000 bornes de niveau 2 du réseau.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.