Les Alouettes

Reed négocie avec plusieurs joueurs

Mont-Tremblant — Les réunions hivernales de la LCF se déroulent actuellement à Mont-Tremblant, où sont réunis la plupart des présidents, directeurs généraux et entraîneurs-chefs du circuit. Kavis Reed a profité de l’occasion pour faire le point au sujet de plusieurs dossiers en suspens chez les Alouettes.

Reed négocie avec plusieurs des joueurs des Als qui pourraient obtenir leur autonomie dans un peu plus d’un mois. Le marché des joueurs autonomes s’ouvrira le 12 février.

« On est en pourparlers avec plusieurs de nos joueurs et ça progresse bien. On a également ciblé certains joueurs avec qui nous mettrons fin à notre association et à qui nous n’offrirons pas de nouveaux contrats. On leur permettra de négocier avec d’autres équipes en les libérant avant la fin de leur contrat », a expliqué le DG.

Parmi les joueurs qui sont actuellement en négociations avec Reed, il y a le spécialiste des longues remises Martin Bédard. Lors d’une entrevue avec La Presse il y a quelques semaines, le Québécois avait dit s’attendre à signer un nouveau contrat avant la fin de l’année, ce qui ne s’est pas avéré.

« C’est imminent. J’ai confiance qu’on trouvera un terrain d’entente sous peu », a indiqué Reed, qui a également bon espoir de s’entendre prochainement avec le garde Philippe Gagnon et le receveur Ernest Jackson.

Le directeur général est par contre moins confiant dans le cas de B.J. Cunningham. « Ce ne sera pas aussi rapide dans son cas. On poursuit nos discussions et j’espère qu’on signera un nouveau contrat avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mais il n’y a aucune garantie qu’on y parviendra. »

Pour ce qui est de l’avenir des vétérans John Bowman, Chip Cox, Luc Brodeur-Jourdain et Stefan Logan, qui pourraient tous prendre leur retraite, c’est le statu quo.

« Ces quatre joueurs méritent tous leur place au Temple de la renommée, je le crois sincèrement. Ils ont été des piliers des Alouettes. On veut que ces joueurs fassent partie de la réflexion quant à leur avenir avec l’équipe. Notre organisation n’expatriera pas ces joueurs », a expliqué Reed.

Un Coordonnateur défensif sous peu ?

Depuis que Rich Stubler a décidé de quitter les Alouettes afin de devenir le coordonnateur défensif des Lions de la Colombie-Britannique, il y a quelques semaines, l’organisation montréalaise cherche le bon candidat pour le remplacer.

Selon les informations obtenues hier, les Oiseaux auraient trouvé leur homme. Il s’agirait d’un entraîneur qui possède beaucoup d’expérience, mais pas dans la LCF. « Je peux vous dire qu’on discute avec un candidat et il n’est pas impossible qu’on procède à une annonce dans les prochains jours », s’est contenté de dire Reed.

L’entraîneur-chef des Alouettes, Mike Sherman, devait quant à lui arriver à Mont-Tremblant en fin de soirée, hier.

Hugo Richard : pas en 2019

Les Alouettes ont annoncé lundi qu’ils avaient embauché Hugo Richard. Reed a assuré que l’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval aurait la chance de faire ses preuves au poste de quart, tout en précisant que les attentes devaient être réalistes pour la saison prochaine.

« Il a été un gagnant à la position de quart-arrière et c’est un très bon athlète. Il a fait tout ce qu’il pouvait faire au niveau universitaire afin de prouver qu’il méritait une chance dans notre ligue. On verra s’il possède les outils nécessaires afin de pouvoir avoir du succès. »

« Cela dit, j’ai bien expliqué à Hugo lorsqu’on a discuté ensemble qu’il ne devait pas s’attendre à être l’un de nos principaux quarts-arrières en 2019. Ce n’est pas le plan. On veut lui donner l’occasion de voir si la LCF est une option réaliste pour lui comme quart-arrière, mais on a également parlé de la possibilité qu’il joue à d’autres positions, par exemple sur les unités spéciales. Il pourrait aussi être utilisé sur des jeux truqués. Ce serait une bonne façon pour lui de s’habituer à la vitesse du jeu. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.