RÉSEAU SÉLECTION

La plus haute tour de Laval s'en vient

Réseau Sélection lancera d’ici six mois la construction simultanée de six nouveaux projets, dont une tour de 30 étages à Laval qui deviendra la plus haute résidence pour personnes âgées du Canada.

Ces investissements de 250 millions de dollars permettront du même coup à Réseau Sélection de devenir le principal groupe privé au pays dans le secteur des complexes pour personnes retraitées. Une fois ces projets terminés, le parc immobilier de l’entreprise lavalloise atteindra 10 000 logements.

« Il y a des fleurons québécois qui partent, d’autres qui se hissent à un haut niveau, et Réseau Sélection en fait partie », a fait valoir Réal Bouclin, président fondateur de l’entreprise, rencontré sur le site de son projet de gratte-ciel à Laval.

PLAN QUINQUENNAL

Fondé il y a un quart de siècle, Réseau Sélection faisait preuve jusqu’à récemment d’une grande discrétion sur la place publique. L’entreprise s’est fait connaître davantage il y a un an et demi lorsqu’elle a annoncé un plan quinquennal de 2 milliards de dollars, qui se traduira par la mise en chantier de 30 nouvelles résidences au Québec.

Le groupe a entre-temps confirmé son intention d’investir 1 milliard supplémentaire au Canada anglais et dans le nord-est des États-Unis. 

L’entreprise devrait annoncer un premier projet au début de 2017 à Vancouver, puis un autre peu après dans la région d’Ottawa. Les États-Unis suivront d’ici 12 à 18 mois, selon le président et chef de la direction.

« Ce qu’on a beaucoup travaillé au cours des derniers mois, ce sont les structures, a expliqué Réal Bouclin. À Vancouver, on a quelqu’un de l’exécutif qui s’en va vivre là dans quelques mois pour monter une équipe. »

CAP SUR LA CHINE

Réseau Sélection est aussi en pourparlers en vue d’implanter son modèle de résidences pour personnes âgées en Chine, comme La Presse Affaires l’a révélé le printemps dernier. Le vice-président au développement du groupe rentre tout juste de l’empire du Milieu, où il a visité les sites qui feront l’objet d’un développement et rencontré plusieurs intervenants de haut niveau.

« Je parlais d’un horizon de deux à quatre ans pour la Chine, et ça s’annonce pour être plus vite que ça », a affirmé Réal Bouclin.

À plus court terme, Réseau Sélection entamera d’ici quelques semaines la préparation des terrains de son projet lavallois, sur les berges de la rivière des Prairies, dans le quartier Sainte-Dorothée. 

La firme d’architecture ACDF a dessiné les plans de cette tour sobre et moderne de 30 étages, qui deviendra l’immeuble le plus haut de Laval.

Ce complexe sera plus haut de gamme que ce qu’a l’habitude de construire l’entreprise. On y trouvera environ 200 appartements locatifs offerts entre 1830 et 3980 $ par mois et une cinquantaine de condos vendus entre 275 000 et 399 000 $. Le promoteur, qui détenait les terrains depuis plus de six ans, s’est entendu avec la Ville de Laval pour qu’une nouvelle piste cyclable municipale traverse la propriété.

La construction formelle devrait débuter en novembre et s’étaler sur 24 mois, indique l’entreprise. Une deuxième phase, haute de 10 étages, est aussi dans les cartons.

Les six projets qui seront annoncés cette semaine porteront à 900 millions les investissements dans le cadre du plan quinquennal de Réseau Sélection. « Nous sommes en avance », a confirmé Réal Bouclin.

RÉSEAU SÉLECTION EN CHIFFRES

10 000 Nombre de logements que détiendra Réseau Sélection à la suite des annonces de cette semaine

900 millions Investissements annoncés depuis un an et demi, dans le cadre d’un plan quinquennal de 2 milliards

1,4 milliard Valeur des actifs de l’entreprise

3000 Nombre d’employés du groupe

1000 Nombre d’emplois qui seront créés d’ici 2018, selon l’entreprise

Montréal (Rosemont)

Deux nouvelles phases seront ajoutées au projet Rosemont Les Quartiers, inauguré il y a quelques mois. Ces nouveaux immeubles, qui seront érigés au coût de 63 millions, comprendront des condos « services » ainsi que des unités de soins.

Sainte-Dorothée (Laval)

Le groupe érigera une tour de 30 étages sur les berges de la rivière des Prairies, qui deviendra le plus haut complexe pour retraités du Canada. Ce projet de 300 logements est évalué à 95 millions.

Saint-Hyacinthe

Le futur complexe de 260 logements offrira des services adaptés aux différents stades de vie des personnes âgées. Le promoteur promet de préserver un « charme régional » dans cet immeuble de 60 millions.

L’Île-des-Sœurs

Le groupe injectera 8,5 millions pour rénover son complexe de cette banlieue cossue de Montréal. Des appartements plus grands seront notamment aménagés pour répondre à la demande.

Saint-Augustin- de-Desmaures

Réseau Sélection érigera un complexe pour retraités plus traditionnel dans cette banlieue de Québec, qui totalisera 275 appartements et condos. La valeur est estimée à 64 millions.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.