MODE

Tendances clés pour le printemps

Pas besoin de repartir à zéro pour actualiser sa garde-robe. Quelques pièces bien choisies suffisent pour être dans le coup. Gros plan sur les musts de la saison.

La valeur sûre : le tailleur-pantalon coloré

Qui se plaindra de voir ce classique chipé aux hommes réinventé ce printemps  ? On aime déjà le duo veste structurée bien ajustée et pantalon droit coordonné (qui se porte court, au-dessus de l’os de la cheville). Mais la vraie nouveauté, c’est que l’ensemble affiche maintenant ses couleurs. Fini le noir ou le marine, on choisit maintenant son costard dans des tons vitaminés ou pastel. La bonne nouvelle ? Ces deux pièces se portent aussi séparément pour donner du pep à nos autres vêtements.

Le ton dans le ton : le jaune

Canari, maïs, moutarde, fluo ou sorbet : le jaune fait le printemps  ! Les audacieuses oseront la palette ensoleillée de pied en cap. Pour les autres, cette couleur chasse-grisaille sera parfaite pour dynamiser des bases neutres. Si elle déride le marine, le kaki, le noir et le blanc, c’est le duo citron et chamois qui fait tout un tabac ce printemps.

La pièce passe- partout : le pantacourt

Sur le radar depuis quelques saisons, ce pantalon court fait maintenant office d’essentiel. Si certaines hésitent encore à l’enfiler, c’est qu’elles le trouvent aussi hasardeux à porter que la jupe midi (à cause de l’ourlet qui flirte avec la partie charnue du mollet). Pourtant, si on allonge la jambe en accessoirisant le pantacourt avec des talons hauts, le problème est vite résolu. Mais rien n’empêche de chausser les baskets pour donner au pantacourt un look décontracté très actuel.

La matière chouchou : la dentelle

Y a-t-il quelque chose de plus féminin et estival que la dentelle immaculée  ? Cette envie de romantisme et de légèreté s’est propagée dans les collections phares de l’été. Les guipures, broderies anglaises et dentelles de coton mettent en valeur des vêtements simples et épurés. Pour rentabiliser l’investissement mode, il faut porter sa dentelle de jour comme de soir. Le truc  ? Décoincer l’allure chic de la matière avec des pièces tout-aller en denim ouen toile de coton.

Le bon motif : l’imprimé félin

Le léopard, l’ocelot et le jaguar sont rois  ! Il faut considérer cet imprimé tacheté comme un neutre qui a du mordant. Chic avec le noir, il peut tout aussi bien vivre avec des couleurs saturées comme le rouge ou le violet. En général, une petite dose de pelage suffit : vaut mieux ne porter qu’une seule pièce d’inspiration fauve à la fois. Le hic  ? Le léopard dans un tissu bon marché, ça peut faire ringard. On préfère nettement la bête reproduite sur de belles matières (popeline de coton, soie, jersey double face, etc.).

La nouvelle idée :  l’agencement colorblock

Non seulement a-t-on droit à une véritable explosion de coloris pop, mais les créateurs nous incitent maintenant à juxtaposer des tons arc-en-ciel les uns aux autres pour créer une silhouette style mosaïque. L’astuce pour réussir ce genre d’agencement osé  ? Ne choisir que des vêtements aux formes minimalistes, dépourvus de toute fioriture. Pour créer des duos harmonieux, on peut s’en tenir à des tons faisant partie de la même palette chromatique : fuchsia, rouge et orange, ou bleu, vert et turquoise.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.