Journal de bord

« Maudite boisson »

Le Musée des religions du monde, à Nicolet, présente depuis hier sa nouvelle exposition consacrée à l’histoire de l’alcool au Québec. Boisson divine ou produit du diable, la « boisson » a toujours soulevé des débats, en particulier à l’époque où l’Église se mêlait beaucoup de la vie des Québécois. Aujourd’hui encore, le gouvernement exerce un étroit contrôle du commerce et de la consommation de l’alcool. L’exposition, à l’affiche jusqu’au 14 octobre, met l’accent sur les controverses et les paradoxes qui entourent ce produit sans pareil, parfois célébré, parfois détesté, mais assurément omniprésent. — La Presse

À la découverte des Romains de Nîmes

Le Musée de la Romanité a été inauguré en grande pompe la semaine derrière dans la ville occitane. Situé à un jet de pierre de la célèbre arène nîmoise, le Musée retrace 2500 ans d’histoire au moyen de quelque 5000 œuvres, dont des mosaïques et des sculptures, mais aussi grâce à des projections et à l’utilisation de la réalité augmentée. Jusqu’au 24 septembre, le Musée propose de plus une exposition temporaire portant sur le quotidien des gladiateurs.

— Stéphanie Morin, La Presse

Des touristes bienvenus (presque) partout à Hawaii

Secoué par une éruption volcanique et des pluies diluviennes, l’État d’Hawaii tient à rassurer les touristes qui pourraient hésiter à se rendre dans l’archipel. « À peine 10 mi2 sont interdits d’accès. Big Island fait 4000 mi2, soit presque l’équivalent du Connecticut. La majeure partie de cette île n’a pas été touchée par le volcan. Pas plus que les autres îles », a rappelé Tulsi Gabbard, représentante au Congrès américain, au New York Times. Et celle qui pratique le surf insiste : les conditions sont toujours aussi bonnes pour les amateurs de vagues. Les seuls touristes dont Hawaii se passerait sont ceux qui voudront se rendre sur les lieux de l’éruption. « Les secouristes se concentrent sur les évacuations et font tout ce qu’ils peuvent pour protéger les résidants. Ce n’est pas le moment pour les touristes de débarquer dans le coin. »

— D’après le New York Times

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.