Vestiaire sportif

Saucony lance de nouvelles chaussures techniques

Que ce soit une nouvelle forme de sport, un nouveau centre d’entraînement, une collection de vêtements ou un gadget électronique, plusieurs options sont offertes sur le marché afin d’agrémenter le quotidien des sportifs. Chaque semaine, notre journaliste met de l’avant une nouveauté dans le domaine du sport.

La marque Saucony, chef de file dans la fabrication de chaussures de course à pied depuis 1898, a longtemps été exclusive aux boutiques spécialisées. Depuis quelques années, elle se retrouve également dans les grands magasins de sport et de plein air. Elle a récemment lancé deux nouveaux modèles de chaussures hautement techniques.

Ride ISO et Freedom ISO 2 sont les deux plus récents modèles de Saucony. Comme tous les autres modèles de chaussures techniques de la marque, ils sont conçus avec les technologies Isofit et Everun. La technologie Isofit concerne le tissu de la chaussure, qui est fabriqué en un seul morceau. La langue étant attachée avec le reste, une enveloppe est créée et le pied s’y insère comme dans un bas. Le système de lacets, lui, est indépendant. Il en résulte un plus grand confort. La technologie Everun, quant à elle, concerne la semelle. Elle est conçue de matériaux beaucoup plus résistants et durables. Son coussin s’adapte au pied du coureur. Puis, elle possède le plus grand taux de retour d’énergie offert sur le marché, soit 83 %, comparativement au taux habituel de 75 %. « Le retour d’énergie dans un soulier, ça se compare à un saut en trampoline. Ce qu’on donne comme énergie dans le soulier nous revient, tout simplement », explique Catherine Blais, représentante soutien marketing pour Saucony.

En plus de ces deux avancées, les modèles Ride ISO et Freedom ISO 2 comportent, de façon exclusive, une toute nouvelle technologie conçue par Saucony, le Formfit, qui concerne la confection de la semelle.

Selon Mme Blais, les fabricants de chaussures de course à pied conçoivent généralement les semelles du bas (la portion qui touche le sol) vers le haut (la portion qui touche le pied). Avec la technologie Formfit, Saucony fait l’inverse. Sous le pied, on trouve trois couches : une fausse semelle, suivie de la semelle supérieure Everun, puis de la semelle intercalaire, qui touche au sol. La technologie Formfit améliorerait grandement le confort de la chaussure, mais aussi son efficacité.

« Habituellement, quand le pied est déposé sur la semelle, cette base est droite, sans forme. Avec le Formfit, le pied est ancré un peu plus, comme dans une enveloppe 3D. On est donc à l’intérieur de la semelle au lieu d’être simplement dessus. »

— Catherine Blais, représentante soutien marketing pour Saucony

« Par ailleurs, le coussin est habituellement dans la semelle intercalaire, qui touche au sol. Mais il y a plusieurs matériaux par-dessus, comme de la colle. En mettant le coussin sur le dessus des couches de semelles, il est déjà plus près du pied. »

Même si les deux nouveaux modèles comportent les mêmes technologies, ils n’ont pas été conçus de la même façon et ont des raisons d’être différentes. Le Freedom ISO 2 est une chaussure plus naturelle, qui offre moins de soutien et une élévation de 4 mm. Elle vise une clientèle plus aguerrie. Le modèle Ride ISO est plus traditionnel, plus rigide, plus confortable et offre plus de protection. Il a plus de support au talon et son élévation est de 8 mm. Il a été conçu pour des débutants ou pour les gens souffrant de blessures. En raison de son soutien maximisé, il peut toutefois également être porté par certains coureurs expérimentés, mais qui désirent parcourir de très longues distances.

Les deux nouveaux modèles sont en vente depuis l’été. On les trouve en ligne, dans les boutiques spécialisées, ainsi que dans la majorité des grands magasins de sport et de plein air.

Le modèle Freedom ISO 2 est vendu au prix de 199,99 $, alors que le Ride ISO se vend 159,99 $. Les deux sont offerts en quatre couleurs.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.