EXPLORATION SPATIALE

La sonde qui va « toucher le Soleil »

La sonde spatiale Parker de la NASA décolle aujourd’hui vers le Soleil du cap Canaveral en Floride. Elle s’en approchera à seulement six millions de kilomètres et battra un record de vitesse galactique.

La science du Soleil au fil des siècles

1610

L’astronome allemand Johannes Kepler avance que la queue des comètes est formée par le vent solaire.

1842

L’astronome britannique Francis Baily observe la couronne du Soleil durant une éclipse.

1942

L’astronome suédois Hannes Alfven avance que des ondes associées à des fluides conducteurs d’électricité sont responsables du transport de chaleur et d’énergie dans le Soleil.

1943

L’astronome allemand Cuno Hoffmeister formule l’hypothèse que le Soleil émet des particules chargées qui forment le vent solaire.

1958

L’astronome américain Eugene Parker propose que la pression de la chaleur de la couronne solaire la force à s’étendre vers l’extérieur, créant le vent solaire.

1959

La sonde soviétique Luna I mesure le vent solaire.

1962

La sonde américaine Mariner 2 mesure deux types de vent solaire, l’un voyageant à 1,3 million de km/h et l’autre à 2,6 millions de km/h.

1973

La station spatiale américaine Skylab observe que le vent solaire le plus rapide provient de « trous » dans la couronne, où le champ magnétique interne du Soleil est directement en contact avec l’espace.

1988

Eugene Parker propose que des nanoéruptions solaires – et non pas les ondes d’Alfven – sont responsables de la chaleur de la couronne.

1990

La sonde américano-européenne Ulysse survole les pôles Sud et Nord du Soleil, observant que le vent solaire rapide vient des pôles et le vent solaire lent de l’équateur.

1995 

La sonde américano-européenne Soho (observatoire solaire et héliosphérique) observe des bouffées de vent solaire lent émergeant de zones plus brillantes de la couronne, liées à des particularités magnétiques de la photosphère du Soleil.

Source : NASA

Qui est Eugene Parker ?

L’astrophysicien Eugene Parker, qui est né en 1927, a peaufiné en 1958 la théorie du vent solaire, discutée depuis le milieu du XIXe siècle. Les caractéristiques du vent solaire proposées par Parker ont été confirmées en 1959 par la sonde soviétique Luna I. C’est la première fois que la NASA donne à une sonde le nom d’un scientifique toujours en vie.

la sonde Parker en chiffres

11,4 cm 

Épaisseur du bouclier thermique

1,5 milliard US 

Coût de la sonde et de la mission

2025 

Fin prévue de la mission

26 

Nombre de survols du Soleil qu’effectuera Parker

500 000 km/h 

Vitesse maximale par rapport au Soleil

6 millions de kilomètres 

Passage le plus rapproché du Soleil

58 millions de kilomètres 

Distance entre le Soleil et la planète Mercure

Sources : NASA, Space.com

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.