Jouets

Des femmes célèbres ont désormais leur Barbie

L’artiste mexicaine Frida Kahlo, la chef française Hélène Darroze et la planchiste Chloe Kim ont désormais leur Barbie, de même qu’une série de femmes célèbres, dévoilée mercredi par Mattel, qui tente un nouveau coup de marketing pour remédier au ralentissement de ses ventes.

Le fabricant américain de jouets a lancé une série de poupées à l’effigie de célébrités actuelles, dont fait partie Hélène Darroze, et une autre baptisée « Inspiring Women » (femmes inspirantes), qui comprend Frida Kahlo.

Dans la première série figurent également six athlètes, une réalisatrice (Patty Jenkins de Wonder Woman), une femme qui défend la vie sauvage, deux designers, une journaliste, une actrice et une danseuse. La série « Inspiring Women » comprend, outre Frida Kahlo, l’aviatrice américaine Amelia Earhart et la mathématicienne Katherine G. Johnson, popularisée par le film Hidden Figures.

Bien qu’incarnant des personnalités connues, toutes ces poupées conserveront le physique classique et irréel de Barbie, notamment sa taille qui ne correspond aux proportions d’aucune femme.

Après avoir proposé, durant des décennies et à quelques exceptions près, une Barbie blanche et blonde, Mattel a multiplié, ces dernières années, les ouvertures pour diversifier le profil de la célèbre poupée. Début 2016, l’entreprise californienne avait notamment lancé des versions « ronde », « petite » et « grande » de Barbie. Fin décembre 2017, le fabricant de jouets a aussi lancé une figurine en l’honneur de l’escrimeuse américaine Ibtihaj Muhammad, qui porte le voile islamique.

Cette diversification a permis à Barbie d’être l’un des seuls articles de Mattel à tirer son épingle du jeu (+ 9 % au dernier trimestre 2017), quand le fabricant de jouets a vu son chiffre d’affaires global reculer de 10,5 % sur l’année 2017.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.