Cet avis de décès
a été partagé à partir de La Presse+

Édition du 27 juin 2020

Avis de décès

Brossard, André

Brossard, André

Montréal 1937 - 2020

À Montréal, le 17 juin 2020, est décédé André Brossard, en présence de son épouse, Ginette Bruneau. Il était le fils de feu l’honorable Roger Brossard et de feu Simone Blais. 

Outre son épouse Ginette, il laisse dans le deuil leurs trois fils et leurs sept petits-enfants : Alain (Cecilia Brossard Salazar), Tessa et Lucas; Christian (Nathalie Chartrand-Lefebvre), Antoine, Nicolas et Florence; Thierry (Sandra Sabourin-Conti), Alexandre et Rebecca; sa sœur, Marie-José (Anton Jurkovic) et leur fils, Sébastien; ses belles-sœurs et beaux-frères Bruneau, Monique Doucet (feu Claude Bruneau), Luc (Francyne Lemarbre), Monique (Michel Brûlé), Agathe, Louise (André Brais), Marc (Denise Dubé), et de nombreux neveux et nièces, cousins et cousines. 

Né à Montréal, André Brossard étudie au Collège Ste-Marie et à la faculté de droit de l'Université de Montréal. Tout en exerçant le droit dans des cabinets privés, il s’intéresse activement à la vie collective des avocat(e)s, occupant notamment les fonctions de bâtonnier du Québec, président de la division du Québec de l’Association du Barreau canadien et vice-président de l’Union internationale des avocats; il est nommé conseiller de la Reine (c.r.) en 1976. Il accède à la Cour supérieure du Québec en 1983, puis est nommé à la Cour d’appel en 1989. Il y siégera jusqu’à sa retraite. Il s’implique activement dans les organismes judiciaires du Québec et pancanadiens. 

Juriste d’une très grande rigueur, sa détermination à tenir compte avant tout de l’intérêt public est également soulignée. 

La famille tient à remercier la formidable équipe de la Maison St-Raphaël, ainsi que celles des soins palliatifs du CLSC Parc-Extension, de Nova Montréal et du centre de cancérologie du CHUM. 

En raison des circonstances actuelles, les funérailles se tiendront à une date qui sera communiquée ultérieurement. 

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Maison de soins palliatifs St-Raphaël. 

" Avec la nuit viennent les étoiles, puis s'affirme l'espérance d’une nouvelle aurore, d'une nouvelle lumière propre à un possible petit matin qui n'en finirait pas de s’affirmer. Un matin d'éternité! " -P. Benoit Lacroix, o.p.