Deux ans de découvertes sur la covid-19

Il a fallu moins d’un mois pour connaître sous toutes ses coutures le coronavirus responsable de la COVID-19. Et moins d’un an pour bénéficier de vaccins pour combattre la pandémie. Voici les principaux jalons scientifiques de la lutte contre la COVID-19.

9 janvier 2020 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce qu’une pneumonie causée par un coronavirus frappe Wuhan avec 59 cas.

12 janvier 2020

La Chine dévoile au monde la séquence du coronavirus responsable de l’épidémie de Wuhan.

20 janvier 2020 

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) du gouvernement américain annoncent que les voyageurs en provenance de Chine seront testés dans trois aéroports. Le Canada emboîte le pas le lendemain.

21 janvier 2020 

Premier cas de COVID-19 aux États-Unis. Le premier cas au Canada est déclaré le 25.

21 janvier 2020 

La Chine confirme que le coronavirus se transmet d’un humain à l’autre.

11 février 2020 

L’OMS nomme le coronavirus SARS-CoV-2 (syndrome respiratoire aigu sévère) à cause de son lien avec le SARS de 2003, et la maladie COVID-19 (maladie à coronavirus) parce que le premier cas a été signalé en décembre 2019 à Wuhan.

11 mars 2020 

L’OMS déclare que la COVID-19 est une pandémie.

17 mars 2020 

La clinique Mayo du Minnesota lance une étude clinique sur l’hydroxychloroquine, un antipaludique qui, selon l’immunologue français Didier Raoult, est efficace contre le virus. L’essai clinique américain sera déclaré négatif début juin et l’OMS déclare que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas le 18 juin.

23 mars 2020 

Le DJean-Claude Tardif, de l’Institut de cardiologie de Montréal, lance une étude clinique sur la colchicine, une molécule générique utilisée contre le rhumatisme et chez certains patients cardiaques, pour traiter la COVID-19. Ses résultats, publiés en janvier 2021, ne seront pas jugés assez forts pour justifier une utilisation.

29 avril 2020 

Un premier médicament contre la COVID-19, le remdésivir, est identifié pour les patients très malades. La FDA l’approuve deux jours plus tard et le Canada, en juillet. Mais il coûte plus de 3000 $.

9 juillet 2020 

L’OMS déclare que le SARS-CoV-2 se transmet par aérosol et pas seulement par gouttelettes.

14 juillet 2020

Premiers résultats positifs pour le vaccin de Moderna. AstraZeneca suit en juillet et Pfizer-BioNTech, en août.

23 juillet 2020 

Premiers résultats positifs cliniques pour les anticorps monoclonaux afin de prévenir l’hospitalisation chez les patients à risque de souffrir de formes graves de la COVID-19. La FDA en approuve un premier en novembre. À la fin de 2021, ce traitement coûteux est toujours peu utilisé au Canada.

28 août 2020 

Un premier cas de réinfection au SARS-CoV-2, aux États-Unis, est identifié.

23 octobre 2020 

La société québécoise Medicago, qui produit des vaccins à base de plantes, annonce qu’elle construira d’ici 2024 une usine à Québec ayant une capacité de 1 milliard de vaccins par année. À la fin de 2021, Medicago n’avait toujours pas terminé les essais cliniques pour son vaccin anti-COVID-19.

11 décembre 2020 

La FDA approuve le vaccin de Pfizer. L’autorisation pour celui de Moderna suit la semaine suivante. Le Canada approuve aussi ces deux vaccins. Le 14 décembre, Gisèle Lévesque, 89 ans, devient la première Québécoise vaccinée, avec le vaccin de Pfizer.

18 décembre 2020 

Le variant Alpha, plus contagieux, est découvert au Royaume-Uni.

18 mars 2021 

Des chercheurs montréalais du CHUM montrent que les tests en éprouvette de neutralisation du SARS-CoV-2 par les anticorps humains ne reflètent qu’une partie de la réponse immunitaire au coronavirus, et donc que cette réponse immunitaire dure plus longtemps que prévu après la vaccination.

4 avril 2021 

Le variant Delta, plus contagieux, est découvert en Inde.

24 novembre 2021 

Le variant Omicron, plus contagieux et capable d’échapper à la protection vaccinale, est découvert en Afrique du Sud.

7 décembre 2021 

L’OMS recommande d’éviter les traitements au plasma sanguin de patients guéris pour la plupart des cas de COVID-19, sur la base notamment d’une étude montréalaise publiée en novembre.

22 décembre 2021

Une pilule antivirale, le paxlovid de Pfizer, est autorisée par la FDA aux États-Unis, et le lendemain une autre pilule antivirale, le molnupiravir de Merck, l’est aussi. Ces deux traitements sont toujours en cours d’évaluation par Santé Canada.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.