COVID-19

La LNH demeure dans l’incertitude

Les gouverneurs de la Ligue nationale de hockey ont tenu une téléconférence lundi, au cours de laquelle ils ont décidé… rien du tout.

Ainsi, le monde du hockey, comme le reste du monde, demeure à l’arrêt, un arrêt imposé depuis le début de la crise de la COVID-19. Les dirigeants du circuit ont décidé de suspendre leurs activités en date du 12 mars et, depuis, c’est l’incertitude la plus totale, là comme ailleurs.

Selon ce qu’il a été permis d’apprendre de la rencontre téléphonique de lundi, les décideurs du circuit continuent de travailler sur divers scénarios concernant la possible reprise du calendrier, mais il leur est impossible d’aller plus loin pour le moment en raison de l’incertitude causée par la présente crise.

Rappelons que la semaine dernière, les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont recommandé l’interdiction de rassemblements de plus de 50 personnes aux États-Unis pour les huit prochaines semaines.

Au mieux, les clubs de la LNH pourraient donc reprendre l’entraînement à la mi-mai, un scénario qui semble très optimiste pour le moment.

« Les gens sont inquiets »

Sur son site officiel, la LNH a ajouté lundi quelques réponses aux questions les plus pressantes du moment.

Entre autres, il y est confirmé que deux joueurs des Sénateurs d’Ottawa ont été atteints du virus (ils sont tous deux confinés), que tous les joueurs de la Ligue sont en isolement préventif jusqu’au 27 mars, et que la ligue n’envisage pas une saison 2020-2021 qui serait écourtée dans l’éventualité où la présente saison devait s’étirer jusqu’aux mois de juillet et août.

De son côté, Donald Fehr, directeur exécutif de l’Association des joueurs de la LNH, nage en plein brouillard lui aussi.

« Les gens sont inquiets, mais sont intéressés par la question, a-t-il dit en entrevue avec La Presse canadienne. Je m’attends à ce que les discussions deviennent plus sérieuses quand les responsables de la santé seront en mesure de nous donner une date pour la reprise des activités. »

Rappelons que plusieurs circuits de hockey ont déjà fait savoir que leur saison était terminée. Samedi, c’est la Fédération internationale de hockey sur glace qui a confirmé l’annulation du Championnat du monde, le tournoi annuel qui devait avoir lieu cette année en Suisse, au mois de mai.

Au cours de sa longue histoire, la LNH n’a pas tenu de finale de la Coupe Stanley à seulement deux reprises : en 1919 en raison de l’épidémie de grippe espagnole et en 2004-2005 en raison d’un lock-out.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.