LNH

Et le directeur général de l’année est…

Marc Bergevin doit être considéré parmi les candidats au titre de directeur général de l’année dans la LNH, a déclaré le distingué Darren Dreger sur les ondes de TSN 690, vendredi.

Sa déclaration a fait sursauter les fans les plus cyniques du Canadien, mais pas le milieu du hockey. Ses nouvelles acquisitions cartonnent.

Avant les matchs de lundi soir, Tyler Toffoli venait au quatrième rang des buteurs de la LNH. Josh Anderson, obtenu contre Max Domi, était en route vers une saison de 31 buts et il apporte beaucoup de vitesse et de robustesse. Joel Edmundson menait la LNH au chapitre des plus et des moins, à + 30. Jake Allen constitue l’un des meilleurs auxiliaires de la Ligue.

Et le Canadien continue de progresser. Après un décevant 24e rang l’an dernier, l’équipe fait en ce moment beaucoup mieux au classement.

Si Bergevin mérite une considération parmi les finalistes, on se demande bien qui pourra battre le nouveau directeur général des Panthers de la Floride, Bill Zito, ancien bras droit de Jarmo Kekäläinen à Columbus.

Zito a succédé l’automne dernier à Dale Tallon, dont le règne de 10 ans a été désastreux. Malgré des promesses de jours meilleurs, les Panthers ont participé seulement deux fois aux séries éliminatoires pendant cette décennie et n’ont pas remporté la moindre ronde.

Si vous avez consulté le classement lundi matin, non, vous n’aviez pas la berlue. Les Panthers occupaient bel et bien le premier rang, avec une fiche de 26-9-4. Ils étaient quatrièmes au chapitre de la moyenne de buts marqués par match.

Zito, 56 ans, ancien agent de joueurs, diplômé de Yale, où il a joué (de façon très modeste), n’a pas hésité à brasser la soupe à son arrivée.

Deux des quatre meilleurs compteurs du club l’an dernier, Mike Hoffman et Evgeni Dadonov, n’ont pas été retenus. Ils ont signé de riches contrats ailleurs. Hoffman a été soumis au ballottage la semaine dernière par les Blues de St. Louis, menacés de rater les séries. Dadonov jouait sur le quatrième trio des Sénateurs d’Ottawa samedi.

Zito les a remplacés par deux joueurs abandonnés, Anthony Duclair, sans contrat jusqu’au 17 décembre, et Carter Verhaeghe, fumant dans la Ligue américaine il y a deux ans au sein de l’organisation du Lightning de Tampa Bay, mais incapable d’en faire autant dans la LNH.

Verhaeghe constitue l’aubaine de l’année dans la LNH. Il a déjà 17 buts, et 33 points, en 39 matchs, soit 36 buts dans une saison complète. Zito l’a obtenu pour un million cette année et un million l’an prochain…

Zito a aussi réussi à se défaire du contrat de Mike Matheson tout en acquérant un solide leader à l’attaque, Patric Hornqvist. Celui-ci a 27 points en 35 matchs.

Comment faire oublier l’ancien deuxième centre des Panthers Vincent Trocheck, bêtement échangé par son prédécesseur pour quatre joueurs de deuxième ordre et qui occupait le premier rang des compteurs des Hurricanes de la Caroline avant de se blesser (29 points en 28 matchs) ?

On se tourne vers son ancien club et on obtient Alexander Wennberg sur le marché des joueurs autonomes pour 2,25 millions de dollars pour un an.

Un autre coup de maître ? Gustav Forsling, 24 ans, réclamé au ballottage des Hurricanes. Il joue désormais au sein de la première paire de défense en Floride avec la perte d’Aaron Ekblad. Il a neuf points à ses 15 derniers matchs et joue de 21 à 25 minutes par rencontre.

Ekblad connaissait la saison de sa carrière au moment de se blesser, le 28 mars. Les Panthers ont réussi à gagner leurs quatre matchs suivant sa perte.

Le gardien Sergei Bobrovsky, poussé par un étonnant Chris Drieger, s’est replacé. Leurs belles performances ne sont sans doute pas étrangères à l’instauration récente d’un département des gardiens, chapeauté par Roberto Luongo et renforcé par l’arrivée du légendaire François Allaire.

Le jeune Spencer Knight, 13e choix au total en 2019, vient de signer son premier contrat professionnel et pourra travailler avec Allaire à la fin de sa quarantaine. Knight est sans doute le meilleur espoir de la LNH devant le filet.

Le premier choix de l’équipe en 2020, le centre Anton Lundell, 19 ans, 25 points en 24 matchs à Helsinki, 10 points en 7 matchs au Championnat du monde junior, devrait se joindre à l’équipe d’ici l’an prochain.

Et pendant ce temps, Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov, les deux locomotives de l’équipe, continuent à produire à un rythme d’enfer, mieux entourés cette fois.

Malgré les nombreux bons coups de Bergevin, on voit mal comment il pourrait battre Zito. Si seulement cet homme travaillait dans un grand marché…

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.