Télé-radar

Chaque semaine, La Presse épluche l’offre télé pour repérer quatre titres à regarder

La nouveauté

Chaos d’anthologie : Woodstock 99

Près d’un an après Woodstock 99 : Peace, Love and Rage, produit par HBO et relayé par Crave, la débâcle du (tristement) célèbre festival inspire un nouveau documentaire, cette fois sur Netflix. Découpée en trois épisodes d’une heure particulièrement denses, la série Chaos d’anthologie : Woodstock 99 (judicieusement intitulée Clusterf**k : Woodstock ’99 en version originale anglaise) nous fascine, nous dégoûte et nous choque. Réalisée par Jamie Crawford, elle expose les failles béantes dans l’organisation du rendez-vous, et montre comment l’incompétence crasse des responsables (qui continuent de pratiquer, deux décennies plus tard, une forme aiguë d’aveuglement volontaire) a engendré un cocktail d’émeutes, de destructions et d’agressions sexuelles.

Netflix, dès mercredi

La valeur sûre

Charlotte Cardin : The Phoenix Experience

Après avoir donné 13 spectacles à guichets fermés au MTelus et enflammé les plaines d’Abraham au Festival d’été de Québec plus tôt cet été, Charlotte Cardin propose quelque chose d’infiniment plus intimiste. Initialement offerte au printemps 2021 pour marquer la sortie de l’album Phoenix, cette performance immersive se décline en 15 magnifiques tableaux, réalisés par Sebaztian. L’auteure-compositrice-interprète y propose des versions épurées de morceaux comme Meaningless, Passive Aggressive (moins dansante, mais tout aussi accrocheuse), Romeo, Je quitte, Anyone Who Loves Me (magnifique, enrichie d’un chœur), Main Girl et Faufile.

Crave, dès mardi

Cinéma

Babysitter

Deuxième long métrage de Monia Chokri, cette comédie dramatique mi-fantaisiste, mi-réaliste raconte l’histoire de Cédric (solide Patrick Hivon), un ingénieur et père de famille qui, en sortant d’un combat de boxe passablement éméché, embrasse une journaliste en direct à la télé. Son inconduite devient virale et l’oblige à réexaminer son rapport aux femmes. C’est alors qu’une gardienne faussement ingénue (charismatique Nadia Tereszkiewicz) surgit de nulle part et chamboule sa vie et celle de Nadine (Monia Chokri), sa femme en dépression postpartum. Doté d’une direction artistique très forte et assumée qui supplante parfois son propos, Babysitter est déstabilisant. Le genre de film touffu qui nécessite une bonne séance de débreffage après l’apparition du générique de clôture.

Club illico

Documentaire

Marilyn Monroe, la célébrité à tout prix

Soixante ans après sa mort, Marilyn Monroe continue de susciter la fascination. Alors qu’on attend la sortie de Blonde, un film biographique réalisé par Andrew Dominik avec Ana de Armas qui atterrira sur Netflix le 28 septembre, Télé-Québec présente cette série documentaire française qui explore le parcours de Norma Jeane Baker par l’entremise de proches jamais interviewés auparavant. Le premier épisode s’intéresse à l’enfance de l’Américaine, fruit d’une liaison extraconjugale. Le deuxième raconte ses débuts comme actrice, puis son ascension. Le troisième illustre sa chute en soutenant la thèse de l’assassinat politique déguisé en suicide, pour étouffer sa relation avec John F. Kennedy.

Télé-Québec, de ce lundi à mercredi à 20 h

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.