Allégements aux mesures sanitaires

Le bout du tunnel POUR Les aînés

Québec — Les personnes âgées vivant dans un milieu de vie pour aînés, comme un CHSLD, une résidence privée de type RPA ou une ressource intermédiaire, profiteront à leur tour, à partir de lundi, d’allégements aux mesures sanitaires.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé vendredi que « les usagers ou les résidants des milieux de vie qui désirent participer à un rassemblement privé ou à une autre activité publique, à l’instar de la population générale, [pourraient] le faire » sans devoir observer une quarantaine à leur retour.

Il s’agit d’un important changement aux règles sanitaires, qui confinaient de nombreux aînés à leur milieu de vie depuis des mois. « C’est crucial pour leur qualité de vie et leur épanouissement après une période qui les a durement affectés », a affirmé la ministre.

Québec a aussi annoncé de nouvelles mesures pour encadrer les visiteurs, qui n’auront plus à prendre rendez-vous pour visiter leurs proches.

En zone verte, un aîné pourra recevoir 9 personnes dans son milieu de vie et former ainsi un groupe de 10 personnes. Il sera possible en zone jaune de recevoir la visite de membres d’une autre bulle familiale. En zone orange, « une personne à la fois pourra se rendre dans les milieux de vie ». Et dans toutes les zones, les personnes pourront se joindre à leur proche lors des repas, à certaines conditions.

Des visites sans masque entre vaccinés

À compter de lundi, les résidants des RPA qui ont reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19 pourront se visiter à l’intérieur de leur logement. À partir du 25 juin ou au moins trois semaines après avoir reçu une deuxième dose due vaccin, ces personnes pourront même enlever leur masque pour se voir, en maintenant toutefois une distance de deux mètres.

À ce jour, tous les résidants des CHSLD qui le souhaitaient ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le coronavirus. L’opération vaccinale de la deuxième dose devrait également se terminer au plus tard samedi et Québec se donne quelques jours pour y arriver aussi dans les ressources intermédiaires (RI).

Les mesures seront également allégées lundi dans l’encadrement des salles à manger de ces résidences. Aux paliers vert et jaune, « il sera permis de réunir respectivement 10 et 6 personnes par table, avec places déterminées sans distanciation physique ». En zone orange, « quatre résidants seront permis par table, toujours sans distanciation physique ». Les activités de loisirs reprendront également.

Des allégements temporaires ?

Les personnes âgées en milieu de vie pour aînés qui profitent de ces assouplissements après des mois de mesures sanitaires strictes pourraient-elles les perdre en cas de résurgence du virus provoquant une quatrième vague ? Le directeur national de santé publique, le DHoracio Arruda, est prudent.

« Je ne pense pas qu’on va, dans notre société, en arriver à être toujours en confinement continuellement. Probablement que le virus va devenir un peu comme la grippe et qu’il va y avoir une certaine acceptabilité », a-t-il répondu, rappelant qu’il existait aussi des effets pervers à enfermer des aînés pour leur propre sécurité en matière de santé mentale.

Selon le DArruda, avec la vaccination qui se poursuit et les prochaines générations de vaccins contre la COVID-19 qui sont développées, la situation sanitaire pourrait éventuellement évoluer pour être « endémique, mais pas hyperépidémique comme on a connu jusqu’à maintenant ».

— Avec Pierre-André Normandin, La Presse

La tendance à la baisse se poursuit

La tendance à la baisse du nombre des cas de COVID-19 se poursuit au Québec. La province a recensé vendredi 279 nouveaux cas et quatre morts supplémentaires, pendant que le nombre des hospitalisations continue sa descente et que la vaccination roule toujours à bon train. Les 279 nouveaux cas rapportés jeudi portent à 292 la moyenne quotidienne calculée sur sept jours. La tendance est ainsi à la baisse de 30 %. Les quatre morts supplémentaires, trois à Montréal, et une, en Montérégie, portent à quatre la moyenne quotidienne. C’est inférieur aux six enregistrées quotidiennement il y a une semaine. Au total, 11 148 personnes ont jusqu’ici succombé au virus dans la province. Le réseau québécois observe par ailleurs une nouvelle baisse de 10 hospitalisations. Pour l’heure, 307 patients sont hospitalisés, dont 67 se trouvent toujours aux soins intensifs, soit une baisse d’un cas en 24 heures sur ce plan.

— Henri Ouellette-Vézina, La Presse

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine en zone verte dès lundi

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine pourront finalement passer en zone verte dès le 7 juin. Le gouvernement Legault dit avoir constaté une « amélioration de la situation » dans la région, qui sera ainsi la quatrième à passer au premier palier d’alerte minimal. « Cette décision fait suite au constat de l’amélioration de la situation actuelle, dans le contexte de la campagne de vaccination qui progresse à grands pas », s’est justifié le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans un communiqué. Dans les cinq derniers jours, à peine six nouveaux cas de COVID-19 ont en effet été recensés dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, dont un seul dans les trois derniers jours. C’est nettement moins que la semaine précédente, où 23 cas avaient été enregistrés en sept jours. Plus tôt, mardi, le premier ministre François Legault avait déjà annoncé que l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec passeront aussi en zone verte dès lundi, vu la tendance à la baisse qu’on observe dans ces trois secteurs.

— Henri Ouellette-Vézina, La Presse

Vaccination

Dubé s’adresse aux jeunes dans une nouvelle publicité

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, s’est prêté vendredi au jeu d’un défi circulant sur les réseaux sociaux auprès des jeunes Québécois, afin d’inciter ces derniers à se faire vacciner contre la COVID-19 au cours des prochaines semaines. « Si t’as regardé, je t’en dois une [seringue] », a écrit l’élu caquiste en début de matinée sur Twitter, en diffusant une vidéo où on peut le voir, sur fond blanc, en train de faire discrètement un cercle avec son index et son pouce, le sourire aux lèvres, dans le plus complet des silences. Visionnée par des dizaines de milliers d’internautes et rapidement partagée par plusieurs autres, la publicité fait directement référence au « jeu du rond », une tendance rendue populaire ces derniers mois sur le réseau social TikTok, très fréquenté par les jeunes, où de nombreux défis sont lancés de manière régulière. Le « jeu du rond » consiste grosso modo à former un rond avec son pouce et son index, comme le fait le ministre Dubé, afin de former le signe « OK » de manière subtile. Si la personne le regarde, il devient alors permis de « lui donner une bine ». Le ministre Dubé insiste d’ailleurs sur le fait qu’une piqûre de vaccin ne fait « pas plus mal qu’une bine ».

— Henri Ouellette-Vézina, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.