PROTÉGEZ VOS YEUX DE LA LUMIÈRE BLEUE NOCIVE

Saviez-vous que la lumière bleue, notamment celle émise par la plupart des appareils numériques, peut être nocive et contribuer au développement de maladies oculaires ? Voici ce que vous devriez savoir à ce sujet.

La lumière bleue est une couleur du spectre de la lumière visible qui peut être perçue par l’oeil humain. Le spectre de la lumière bleue varie entre 380 nm et 500 nm, ce qui en fait le groupe de longueurs d’onde visibles ayant la plus haute énergie. « C’est pourquoi on appelle ce groupe de longueurs d’onde la lumière de haute énergie visible (HEV) ou tout simplement lumière bleue », précise Guillaume Pranal, chef de produits traitements chez Essilor Canada. Or, cette dernière est omniprésente dans notre vie quotidienne. Les sources de lumière bleue incluent le soleil, les appareils électroniques, l’éclairage fluorescent et à DEL. Aujourd’hui, la plupart des écrans numériques, tels ceux des téléviseurs, des ordinateurs, des tablettes et des téléphones intelligents, émettent de la lumière bleue à haute énergie.

DEUX TYPES DE LUMIÈRE BLEUE

Il importe toutefois de savoir que le spectre de la lumière bleue se divise en deux types, soit la lumière bleu turquoise et la lumière bleu-violet. La lumière bleu turquoise, qui se trouve à la fin du spectre lumineux visible, est moins intense et est essentielle à la santé. Celle-ci aide notamment à réguler le cycle circadien, soit les cycles naturels d’éveil et de sommeil. La lumière bleu-violet est, quant à elle, concentrée au début du spectre visible et émet la plus haute énergie visible. « Ce type de lumière bleue a récemment été reconnue comme nocive pour les cellules rétiniennes », affirme M. Pranal. La lumière bleu-violet endommage en effet les yeux à long terme et peut accélérer l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cette dernière est une maladie oculaire qui entraîne graduellement la destruction de la macula, une petite zone située au centre de la rétine. Elle occasionne une perte progressive de la vision centrale et peut même mener à la cécité. À ce jour, il n’existe malheureusement aucun traitement curatif contre la DMLA – qui est d’ailleurs la principale cause de cécité dans les pays industrialisés. La lumière bleue augmente aussi la fatigue visuelle liée à l’utilisation prolongée d’appareils numériques. Celle-ci entraîne entre autres des symptômes tels la vision trouble, la difficulté d’accommodation, les yeux secs et irrités, des maux de tête et des douleurs au cou et au dos. « La lumière bleue est donc à la fois essentielle et nocive pour la santé des yeux », indique M. Pranal.

SE PROTÉGER DE LA LUMIÈRE BLEUE NOCIVE

« Comme la lumière bleu-violet – ou la lumière bleue nocive – est présente partout, il est de plus en plus important de s’en protéger », soutient M. Pranal. Cela est d’autant plus important que les appareils électroniques sont aujourd’hui omniprésents dans nos vies. « À cause de leur popularité grandissante, nous sommes davantage exposés à un plus grand nombre de sources de lumière bleue, pendant de plus longues périodes qu’auparavant », mentionne M. Pranal. De fait, 60 % des gens passent plus de 6 heures par jour devant un appareil numérique. Pour arriver à vous protéger contre la lumière bleue nocive, vous pouvez entre autres : réduire la luminosité des écrans, limiter la quantité de temps passé devant l’écran et vous procurer des ampoules électroluminescentes à faible émission de lumière bleue. Vous pouvez aussi porter des verres ophtalmiques avec un traitement antireflet spécial conçu pour réduire la pénétration de la lumière bleue. C’est le cas des verres sans reflet Crizal Prevencia d’Essilor qui filtrent sélectivement la lumière grâce à la technologie antireflet exclusive Light scan. Ceux-ci bloquent en effet la lumière bleu-violet qui est nocive pour les yeux, mais ils laissent passer la lumière bleu turquoise qui est essentielle à la santé humaine parce qu’elle aide entre autres à la synchronisation de l’horloge biologique humaine (sommeil/éveil). « En filtrant la lumière bleue nocive de manière sélective, les verres Crizal Prevencia réduisent l’exposition à la lumière bleu-violet, ce qui augmente la survie des cellules rétiniennes », note M. Pranal. Plus précisément, ces verres réduisent le taux de mortalité des cellules rétiniennes de 25 % en bloquant 20 % de la lumière bleu-violet. Les verres Crizal Prevencia offrent aussi une protection 25 fois plus importante contre les rayons UV par rapport à l’oeil nu en éliminant la plupart des rayons UV réfléchis dans l’oeil par la face arrière du verre. Or, on sait aujourd’hui que les rayons UV sont la cause de nombreuses maladies oculaires graves, dont les cataractes — une opacification du cristallin qui ne peut être traitée que par chirurgie. « Ces verres offrent aussi la protection la plus complète contre les ennemis d’une vision claire tels les reflets, les rayures, les salissures, la poussière et l’eau », conclut M. Pranal.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La prévalence des maladies oculaires augmente avec l’âge. Du fait du vieillissement de la population, le nombre de cataractes et de DMLA sera multiplié par 2 en 30 ans.

65 % des adultes ne savent pas que les appareils numériques émettent des longueurs d’onde de haute énergie visibles, aussi appelées « lumière bleue ».

À l’extérieur, la lumière bleu-violet est présente, peu importe la saison ou le temps qu’il fait (ensoleillé, nuageux, pluvieux, etc.).

Près de 70 % des adultes ont expérimenté différentes formes de fatigue visuelle numérique causées par l’utilisation prolongée d’appareils électroniques.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.