Gourmand

Les vins de la semaine

Résumons le fonctionnement de la SAQ. Les nouveaux arrivages sont annoncés aux succursales, qui peuvent alors les commander. Parfois, certains vins ne font pas partie des annonces, donc on ne sait pas qu’ils sont disponibles. C’est le cas du premier : quelques centaines de caisses sont toujours à l’entrepôt et attendent d’être distribuées. Les deux suivants sont en cours de distribution. Comme toujours, si vous ne les trouvez pas, demandez si on peut vous les commander.

Un autrichien bien honnête

Décidément, beaucoup de vins autrichiens présentent un très bon rapport qualité-prix. En voici un de plus, issu de la région du Weinviertel, qui s’étire à l’est, au nord et à l’ouest de Vienne. La famille Gruber y cultive ses vignes autour du village de Röschitz. Le Pepp est une excellente introduction au grüner veltliner, cépage principal d’Autriche. Le nez, modéré, est bien typé avec un mélange d’arômes de fruits, de végétaux et d’épices : pomme verte et jaune, poire, herbes fraîches et poivre blanc. Un léger reste de gaz ajoute un peu de perlant en bouche et accentue la grande fraîcheur du vin. Sec, léger, frais et tonique, il est tout indiqué pour l’apéro, mais sera aussi très polyvalent à table : poissons frits ou grillés avec salsa d’herbes fraîches, salade de courgettes ou de fenouil et agrumes.

Gruber Röschitz Pepp Grüner Veltliner Weinviertel 2020, 16,45 $ (13843242), 12 %, bio

Garde : 1 ou 2 ans

La définition d’un riesling allemand

Trop de gens croient encore que tous les rieslings allemands sont sucrés. C’est faux ! J’aurais aussi pu mettre ce vin dans la catégorie « classique », car il a tout d’un riesling allemand. Élaboré par une maison familiale établie depuis plus de 400 ans, et l’une des premières à travailler en biodynamie au pays, ce DBürklin-Wolf Riesling Trocken Pfalz 2020 a un nez d’un charme fou, très aromatique, fruité et floral, avec des notes de pêche, de lime, de fleurs blanches. Sec (trocken), porté par une acidité vive, mais enrobée par un fruit mûr et juteux, il offre une bouche pimpante, pleine de vitalité. De légers amers aux accents de zestes se pointent sur une longue finale qui appelle un deuxième verre. D’une immense buvabilité, il est néanmoins aussi un bon candidat pour la cave. Et pour la table ! Ravioli de courge à la sauge, pétoncles poêlés au romarin, sushi.

DBürklin-Wolf Riesling Trocken Pfalz 2020, 24,15 $ (12299821), 12 %, bio

Garde : de 6 à 8 ans

Vieille école mais toujours cool

Je qualifierais même ce vin de über classique. Il fait un peu vieille école, avec un style très épuré, un peu rustique, plus près de la terre que du fruit. C’est souvent le style des vins d’Irancy, tout près de Chablis. Les pinots noirs y sont marqués par la fraîcheur et la minéralité d’abord, soutenues par un fruit frais et croquant. Le nez de ce Gabin et Félix Richoux Irancy 2017 s’ouvre ici sur des notes de terre et de sous-bois, puis de cerise et de rose fanée. La bouche s’appuie sur un très joli fruit rouge, mais là encore le caractère minéral et terreux prend toute sa place. Très sec, ferme et séveux, il fait aussi preuve de structure avec des tanins modérés, mais fermes. Une longue finale, dense et serrée, laisse présager une bonne garde. À passer en carafe et déguster avec caille rôtie, joues de veau braisées, poêlée de champignons sauvages.

Gabin et Félix Richoux Irancy 2017, 36,25 $ (14946497), 13 %, bio

Garde : 4 ou 5 ans

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.