Tour guidé

VANCOUVER AVEC RITA BAGA

Ayant multiplié les passages à Vancouver dans les dernières années, Jean-François Guevremont, alias Rita Baga, a développé une véritable histoire d’amour avec la plus grande ville de la Colombie-Britannique. Qu’il déambule anonymement dans les rues de Vancouver ou qu’il se glisse dans la peau de la flamboyante drag queen, le performeur explique son attachement à cette ville côtière en toute simplicité : « C’est un endroit où il fait bon vivre. »

Vancouver, accueillante

Jean-François Guevremont se doutait qu’il trouverait à Vancouver une communauté LGBTQ2+ bien vivante et soudée. Il avait pu l’observer lors de son premier voyage sur la côte du Pacifique, à l’occasion d’une visite chez ses oncles, il y a maintes années. Entre deux tournages de la populaire émission Canada’s Drag Race, ce fut ensuite au tour de Rita Baga de faire la rencontre d’une communauté qui allait l’accueillir à bras ouverts. En ville, le quartier général de la queen, c’est bien entendu Davie Village, où se massent les bonnes adresses de la culture queer. Sur la liste des arrêts incontournables du secteur figure entre autres Little Sister’s Book & Art Emporium, véritable institution de la scène LGBTQ2+ de Vancouver.

« Je trouve que, à Vancouver, il y a un fort sentiment d’appartenance autour de la diversité sexuelle et de genre. Il y règne un esprit de communauté, cultivé entre autres par la proximité des commerces sur Davie Street. »

– Jean-François Guevremont, alias Rita Baga

Vancouver, verdoyante

L’omniprésence de la nature et toute cette eau qui borde la ville : c’est aussi ce qui frappe le voyageur chaque fois qu’il s’exile à Vancouver pour quelques jours. Lorsqu’il a envie de se ressourcer au cœur d’espaces verdoyants à un jet de pierre de l’animation urbaine, l’interprète de Rita Baga se dirige vers Stanley Park. Plus grand encore que Central Park, ce spectaculaire parc accueille notamment l’Aquarium de Vancouver, un jardin de roses, la célèbre promenade Seawall, des arbres géants, des restaurants et de magnifiques plages. La drag queen a d’ailleurs un faible pour les plages vancouvéroises. Kitsilano, Jericho ou Wreck Beach, une plage naturiste : ce sont là tous des endroits où l’on peut apprécier l’esprit balnéaire de Vancouver.

« À Vancouver, en quelques minutes, tu peux passer d’une ambiance à une autre. C’est magique ! »

– Jean-François Guevremont, alias Rita Baga

Vancouver, grandiose

L’un des endroits que voudrait revisiter le voyageur en Colombie-Britannique, c’est sans contredit le parc de Capilano. Il garde un souvenir vivace de la traversée du long pont suspendu au-dessus des gorges de la tumultueuse rivière Capilano. Mais il n’y a pas que le pont à conquérir dans ce parc niché au cœur de la forêt pluviale côtière ! Les passerelles à ras de falaise et celles suspendues au-dessus du canyon réservent elles aussi leur lot de sensations fortes.

« J’ai visité le pont Capilano quand j’étais plus jeune et je me dis toujours qu’il faudrait que j’y retourne. Il y a les montagnes autour de Vancouver que je voudrais aussi découvrir. »

– Jean-François Guevremont, alias Rita Baga

Vancouver, festive

À Vancouver, Rita Baga n’a pas de mal à garnir son agenda mondain. Une soirée bingo animée par les drag queens les plus en vue de la ville, des spectacles de drag et des performances hautes en couleur en boîte de nuit ou sur Wreck Beach, une sortie sur les pistes de danse du Celebrities Nightclub… Il n’y a pas de quoi s’ennuyer ! À la recherche d’une ambiance moins électrique ? L’interprète de Rita Baga aime fréquenter les terrasses, cafés et restaurants qui bordent la côte.

« J’aime bien le Cactus Club Cafe situé dans le quartier English Bay, une bonne fourchette pas très coûteuse. Sa grande verrière à l’arrière donne sur l’océan et on peut manger avec le coucher de soleil. »

– Jean-François Guevremont, alias Rita Baga

VIVRE VANCOUVER

SAVOURER

Envie de tout goûter de l’alléchante scène culinaire vancouvéroise ? Les tournées thématiques sont une avenue à explorer. Coup de cœur pour la Richmond’s Dumpling Trail Tour !

SE RESSOURCER

À mi-chemin entre galerie d’art et hôtel, le Skwachàys Lodge réserve aux visiteurs une expérience unique au cœur d’un univers conçu par des artistes autochtones et les meilleurs designers hôteliers de la ville.

RÉUNIR

Avec ses expositions consacrées à l’art contemporain autochtone de la côte nord-ouest de l’Amérique du Nord, la Bill Reid Gallery tisse des liens entre les communautés.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.