Les Alouettes

Lestage apprend « rapidement »

Le nouveau joueur de ligne offensive des Alouettes verra de l’action dès jeudi soir

C’est devant ses nouveaux partisans que Pier-Olivier Lestage célébrera son 25e anniversaire de naissance, jeudi soir. Nouvellement arrivé chez les Alouettes, le joueur de ligne offensive devrait être en uniforme dans un rôle de réserviste.

Ancien des Carabins de l’Université de Montréal, Lestage a passé la saison 2021 au sein de l’équipe d’entraînement des Seahawks de Seattle. Libéré par les Seahawks il y a quelques semaines, le Québécois s’est joint aux Alouettes, qui en avaient fait le 10e espoir sélectionné au repêchage de la LCF en 2021.

Pour le moment, l’ancien étudiant en psychologie et en sociologie se familiarise avec son nouveau cahier de jeux et son nouvel environnement.

« Ça se passe super bien. Je ne connais pas encore tout, mais je dirais que j’assimile le cahier de jeux assez rapidement. Je pense que je maîtrise la base. J’étais déjà beaucoup plus à l’aise à ma deuxième journée d’entraînement [lundi] que lors de ma première [dimanche]. »

« Je connais tellement de gars dans l’équipe, autant chez les joueurs que chez les entraîneurs, que l’intégration se fait facilement. »

— Pier-Olivier Lestage

Lestage a notamment été le coéquipier de Marc-Antoine Dequoy et de Régis Cibasu chez les Carabins, en plus d’avoir été dirigé par Danny Maciocia, qui l’a repêché il y a une quinzaine de mois.

« C’est un joueur qui aura son mot à dire dans nos succès. Il aura toute une carrière ici à Montréal », a prédit Maciocia, qui utilisera probablement son nouveau joueur sporadiquement, jusqu’à ce qu’il se soit encore mieux familiarisé avec le système offensif du club.

« Il n’a pas eu de camp d’entraînement et il doit apprendre notre cahier de jeux, mais on va l’utiliser dans certaines formations », a expliqué le directeur général et entraîneur-chef par intérim.

Selon Luc Brodeur-Jourdain, entraîneur de la ligne offensive, l’apprentissage de son nouveau poulain ne devrait pas traîner en longueur.

« Sa technique est très bonne, alors on voit qu’il a bien travaillé sur son football. Il a une base stable et il sait comment bien distribuer son poids. Il a également une bonne intégrité dans la façon dont il affronte le joueur défensif. Mais c’est sa qualité d’assimilation d’information qui est, pour moi, le facteur le plus marquant depuis qu’il est arrivé avec l’équipe. »

Un plan B qui fait son bonheur

Les choses se sont terminées abruptement pour Lestage chez les Seahawks, mais il gardera un excellent souvenir du temps qu’il a passé avec l’équipe du Nord-Ouest américain.

« Même si j’ai été retranché, je suis satisfait de l’année que j’ai passée à Seattle, j’ai appris énormément et j’ai rencontré des gens extraordinaires. Ç’a été une expérience très enrichissante. »

« D’avoir été capable de survivre à mon premier camp d’entraînement chez les Seahawks et d’avoir passé une année à Seattle, je pense que c’est une victoire pour moi. Je sais qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs qui ont joué au football universitaire canadien qui sont parvenus à faire ça. »

— Pier-Olivier Lestage

Les Seahawks n’ont pas vraiment donné d’explication à Lestage pour justifier son renvoi. De plus jeunes joueurs de ligne offensive se sont greffés à l’équipe, et le Québécois soupçonne que c’est ultimement ce qui a mené à son départ.

« Je l’ai su et 15 minutes plus tard, je n’étais plus dans le building », a-t-il raconté.

« Je veux juste jouer au foot »

Lestage n’a pas pour autant fait une croix sur son rêve de jouer dans la NFL, même s’il serait comblé de faire carrière dans la LCF

« Après chaque saison dans la LCF, il y a une fenêtre d’opportunité où les joueurs peuvent discuter avec des équipes de la NFL. C’est sûr que s’il y a de bonnes opportunités qui se présentent, je vais les étudier. La NFL, c’est la meilleure ligue au monde, et on veut tous jouer avec les meilleurs. 

« Mais si ça ne fonctionne pas, je me vois très bien faire carrière dans la LCF. Je veux juste jouer au foot et si je le fais à Montréal, je serai très heureux. C’est ici que sont ma famille et mes amis, alors je suis super content d’être ici. »

Plusieurs parents et amis de Lestage assisteront au match de jeudi soir entre les Alouettes et les Blue Bombers de Winnipeg. Il est peu probable que leur joueur préféré voie beaucoup de temps de jeu dès son premier match dans la LCF, mais ce n’est probablement qu’une question de temps avant qu’il devienne un rouage important de la ligne offensive.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.