Vent en poupe pour les sciences de la vie

Le Centre québécois d’innovation en biotechnologie (CQIB), qui est déjà un organisme de taille avec près de 30 000 pieds carrés de laboratoires et de bureaux, s’apprête à ajouter une nouvelle superficie de 3000 pieds carrés grâce à un financement de 3 millions de dollars consenti par les différents ordres de gouvernement. L’ouverture est prévue pour l’été 2023.

À la différence des incubateurs dans la plupart des secteurs économiques qui encadrent les jeunes pousses sur des périodes de 6 à 24 mois, cet incubateur des sciences de la vie offre des programmes pouvant s’étendre jusqu’à 5 ans. « Les jeunes pousses dans le secteur des sciences de la vie nécessitent un processus d’incubation un peu plus long », explique son directeur général, Perry Niro.

Glycovax Pharma

« Nous participons au programme des incubés du CQIB depuis 2018, et cela nous permet de nous doter d’une fondation solide », explique Dany Valiquette, président de Glycovax Pharma. La jeune entreprise se spécialise dans la recherche visant à guérir plusieurs types de cancer et d’autres maladies pour lesquels il n’existe pas encore de traitement satisfaisant, à réduire les effets secondaires des traitements lorsqu’ils existent, à prévenir le développement de certains cancers et à répondre aux nouveaux défis de l’industrie pharmaceutique.

L’objectif de la firme est de tirer pleinement parti du potentiel des nanotechnologies médicales de pointe, et ainsi aider à changer le monde de la médecine en créant aujourd’hui les médicaments et les thérapies de l’avenir.

« Pour une petite compagnie possédant un projet, c’était la marche à suivre idéale pour faire le saut entre la recherche universitaire et le monde des affaires », ajoute Dany Valiquette.

« L’avantage de pouvoir profiter des laboratoires, des équipements et des contacts avec les autres incubés était de permettre la réalisation de preuves de concept et de bonifier notre savoir-faire. »

– Dany Valiquette, président de Glycovax Pharma

Le site de Laval du CQIB permet le partage des équipements scientifiques avec les entreprises incubées. Actuellement, 12 entreprises participent au programme. « Notre rôle consiste à aider les jeunes entreprises à monter rapidement leur propre laboratoire et à leur permettre un accès aux équipements. Elles peuvent ainsi se concentrer sur l’avancement de la recherche et développement de leur entreprise », dit Perry Niro.

Un important réseau de collaborateurs

Créé il y a 25 ans, le CQIB a réussi grâce à son réseau de collaborateurs au Canada et à l’étranger à soutenir plus de 100 entreprises qui ont pu obtenir plus de 500 millions de dollars en financement. « Seulement l’an dernier, nos incubés ont profité de 50 millions de financement du secteur privé », note Perry Niro.

Parmi les retombées que le CQIB offre à ses incubés, on note une adhésion à BioQuébec et à ses avantages.

Le CQIB se situe au cœur de la Cité de la Biotech à Laval, qui constitue un pôle névralgique de la biotechnologie et des sciences de la vie du Montréal métropolitain. Les entreprises de la Cité emploient plus de 5000 personnes.

Le CQIB profite de l’appui de partenaires d’envergure, dont IBM pour son programme Startup, Norton Rose Fulbright pour les questions de propriété intellectuelle et EY pour les crédits d’impôt à la R & D, la fiscalité et la structure de financement.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.