Regard vers l’avenir : N’oubliez pas Noah Juulsen

Noah Juulsen a beaucoup à offrir.

Au-delà de son leadership dans le vestiaire et de sa présence sur la glace, Juulsen s’est bâti la réputation d’être l’un des joueurs les plus méthodiques de l’organisation.

Qu’il s’agisse de la préparation de ses repas, de ses séances dans le gymnase ou de son attitude exemplaire lors des entraînements à Laval, Juulsen ne laisse pas grand-chose au hasard. Le sport est une myriade de grandes inconnues. Plus on peut s’y préparer, mieux c’est.

Mais il y a certaines choses qu’un joueur ne peut tout simplement pas contrôler. Et dans le cas de Juulsen, une série de blessures malheureuses l’a privé de plus de la moitié des matchs des trois dernières années.

Pour les athlètes, il s’agit du test ultime. Du jour au lendemain, le sport qui leur a apporté une grande joie et donné un sens à leur vie se retourne contre eux, les laissant sur la touche et avec un goût amer dans la bouche.

De quoi faire craquer certains athlètes, et c’est tout à fait compréhensible.

Mais, fidèle à lui-même, Juulsen ne se laisse pas abattre par sa malchance. C’est plutôt devenu un facteur de motivation, alors qu’il se lance dans une lutte pour obtenir une place sur la ligne bleue des Canadiens.

« C’est une personne extraordinaire », a déclaré l’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard. « Il a géré une situation très difficile avec aplomb. »

Juulsen a clos ce chapitre frustrant de sa carrière et se réjouit de pouvoir faire ce qu’il fait de mieux : offrir à ses entraîneurs un hockey fiable dans tous les aspects du jeu.

C’est facile à oublier vu les circonstances, mais Juulsen demeure parmi les plus belles perles du bassin des espoirs des Canadiens.

Il est constamment l’un des meilleurs défenseurs de Laval en transition, produisant de nombreuses montées offensives. Défensivement, il assure une présence physique dans sa zone, n’ayant jamais peur de se frotter à des adversaires parfois beaucoup plus grands que lui. Juulsen est le type de défenseur que les entraîneurs adorent avoir dans leur formation.

« C’est un gars qui joue de la bonne façon », a déclaré Bouchard. « Il écoute attentivement les instructions des entraîneurs et a une présence constante sur la glace, pas seulement en raison de son jeu physique. »

Bouchard fait référence au sang-froid de Juulsen et à sa capacité à rester calme sous la pression. Le hockey est un sport où les décisions se prennent en une fraction de seconde et où les facteurs variables sont infinis. Juulsen a prouvé qu’il est un joueur qui prend les bonnes décisions au bon moment, tout en servant de modèle aux jeunes joueurs lorsqu’ils sont confrontés à des situations délicates.

« Ce que j’aime dans son jeu, c’est qu’il n’est pas erratique », a déclaré Bouchard. « Il est constant. Il ne triche pas. Ce n’est pas un gars qui prend les instructions à la légère. C’est donc un excellent partenaire défensif. C’est le genre de joueur avec lequel j’aimerais jouer, car il est incroyablement régulier et très solide dans sa surface. C’est le genre de défenseur qui reçoit les éloges des entraîneurs et des partisans grâce à son jeu intelligent sur la glace, même s’il ne figure pas sur liste de pointage. »

Bien que le jeu de Juulsen ait tendance à récolter des louanges, celui-ci ne prend pas sa situation actuelle à la légère. Il sait qu’il est en compétition avec plusieurs autres joueurs talentueux pour une place au sein de la brigade défensive des Canadiens-généralement des joueurs qui n’ont pas eu à faire face au même degré d’adversité.

« Il y a beaucoup de défenseurs dans le lot », a déclaré Juulsen. « En ce qui me concerne, je m’entraîne dur et je fais de mon mieux dans les circonstances. J’ai évidemment eu beaucoup de temps à l’écart de l’équipe, et je vais devoir trouver mon rythme. »

Si l’on se fie à son seul match de retour de blessure le 11 mars dernier, il ne faudra pas longtemps à Juulsen pour reprendre ses aises. « Il était excellent », a indiqué Bouchard. « J’étais très heureux de le voir jouer de cette façon. »

Le joueur en question l’était aussi.

« Le match que j’ai joué avant la pause m’a redonné confiance en moi », a affirmé Juulsen. « Si je n’avais pas joué ce match, je n’aurais pas pu savoir comment je me sentais. C’était agréable de pouvoir revivre ce plaisir de jouer. »

Nous parlons souvent de la valeur du caractère des athlètes dans le sport. Si vous cherchez un exemple parfait, ne cherchez pas plus loin que Juulsen.

En tant que présence stoïque sur la patinoire et dans le vestiaire, ses coéquipiers gravitent rapidement vers lui. Très peu de joueurs peuvent maintenir un rôle de leader malgré les blessures. Pour cela, il faut de la force mentale, de la persévérance et une capacité à regarder vers l’avenir, plutôt que de s’attarder sur le passé.

Oui, le jeu de Noah Juulsen est facile à apprécier, mais, en réalité, sa valeur va bien au-delà de son impact sur la glace.

Marc Dumont, collaboration spéciale traduite par Thibault Deneufbourg

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.