« Loto-COVID »

Se faire vacciner pour gagner

Québec lance un concours où 2 millions de dollars seront tirés parmi les vaccinés

Dès le 25 juillet, les vaccinés pourront jouer à une « loto-COVID » créée par le gouvernement pour convaincre les plus réticents à tendre le bras, a annoncé vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors d’une conférence de presse au siège de Loto-Québec, en présence du ministre des Finances, Eric Girard, et du responsable de la campagne de vaccination, Daniel Paré.

À gagner : des lots et des bourses d’études totalisant 2 millions de dollars.

En tout, quatre tirages auront lieu, les vendredis 6, 13, 20 et 27 août. Les prix seront de 150 000 $ pour les 18 ans et plus ayant reçu au moins une dose. Pour les jeunes de 12 à 17 ans, on attribuera à chaque tirage deux bourses d’études de 10 000 $.

Un gros lot de 1 million sera offert le vendredi 3 septembre aux adultes adéquatement vaccinés qui se seront inscrits au concours. Pour les jeunes ayant eu deux injections, on fera tirer 16 bourses d’études de 20 000 $. La première dose doit avoir été reçue avant le 3 août et la deuxième, avant le 31 août « inclusivement ».

Cette loterie, qui était dans l’air depuis quelques semaines, a fait l’objet d’une fuite dans les médias jeudi. Son but est bien sûr d’augmenter le taux de vaccination de la population en incitant les gens à recevoir une première injection ou à devancer le rendez-vous pour leur deuxième dose passé le 1er septembre.

L’objectif du gouvernement est d’atteindre une couverture vaccinale de 75 % chez les 12 ans et plus d’ici la fin août.

Actuellement, le pourcentage de Québécois adultes ayant reçu deux doses est de 48 %.

Mais cette proportion n’est que de 27 % chez les 18 à 39 ans, et de 7 % chez les 12 à 17 ans. Depuis jeudi, ces derniers peuvent devancer leur rendez-vous sur Clic Santé pour obtenir leur deuxième injection, jusqu’à quatre semaines après avoir reçu leur première dose.

« On fait tout ça pour éviter des hospitalisations si les cas recommencent à monter à l’automne », a expliqué le ministre Christian Dubé, qui a précisé que le variant Delta, hautement contagieux, représentait maintenant 8 % des cas sur le territoire.

« Chaque [point de] pourcentage de plus qu’on va chercher, pour moi, c’est gagnant, a-t-il dit. Chaque [point de] pourcentage, c’est 75 000 personnes. »

« Toutes les doses comptent dans notre course contre les variants. »

— Daniel Paré, responsable de la campagne de vaccination

Loto-Québec va s’assurer de l’intégrité du concours en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux.

10 millions de doses administrées

À ce jour, près de 10 millions de doses de vaccin ont été administrées au Québec. Le nombre quotidien d’injections varie de 66 000 à 120 000 depuis le début du mois.

Pour espérer remporter un prix du concours baptisé « Gagner à être vacciné », les gens vaccinés doivent s’inscrire sur le site du gouvernement . Une fois enregistrés, ils sont admissibles à tous les tirages s’ils respectent les conditions.

D’autres provinces ont aussi créé des « loto-COVID » pour mousser leur campagne vaccinale. C’est le cas du Manitoba et de l’Alberta.

Comme au Québec, le Manitoba va faire tirer des lots et des bourses d’études totalisant près de 2 millions parmi ceux qui ont reçu une ou deux doses, au début août et en septembre.

L’Alberta, de son côté, a déjà attribué un premier lot de 1 million. Deux autres tirages auront lieu en août et septembre auxquels pourront s’inscrire les gens adéquatement vaccinés. Le programme gouvernemental, baptisé « Open for Summer Vaccine Lottery », comprend aussi 40 prix offerts par les compagnies aériennes WestJet et Air Canada, dont des séjours d’une semaine sur une plage du Mexique et des billets d’avion au Canada et à l’étranger.

Le ministre Christian Dubé s’est dit ouvert à l’idée de faire tirer des voyages comme le fait l’Alberta, avec la collaboration de compagnies aériennes. « Je suis ouvert aux suggestions », a-t-il dit.

Course contre la montre

L’objectif du gouvernement était au départ d’atteindre une couverture vaccinale de 75 % chez les 12 ans et plus d’ici la fin août. Christian Dubé a dit souhaiter que ce pourcentage augmente, sans établir une cible précise.

À ce jour, la moitié (49,7 %) des Québécois de 12 ans et plus a reçu deux doses. Si on inclut les gens ayant eu la COVID-19 et ayant reçu une dose, la proportion des « adéquatement vaccinés » grimpe à 52,2 %. Au rythme actuel de la vaccination, le cap de 75 % de la population entièrement vaccinée sera atteint avant la fin août.

Cette course à la vaccination se déroule alors que le Québec souhaite battre de vitesse le variant Delta, hautement contagieux, qui provoque une nouvelle vague dans plusieurs pays, notamment en Europe. Pour le moment, Delta se fait encore discret dans la province, même s’il progresse. Sa présence est passée de 5 % à 8 % des cas, a fait savoir le ministre Dubé.

Alors que la vaccination progresse, le nombre de nouveaux cas est stable depuis une dizaine de jours, mais on observe une légère hausse des hospitalisations qui se chiffrent à 84, trois de plus que la veille. On compte 25 personnes aux soins intensifs.

Trois décès se sont ajoutés au bilan pandémique, ce qui porte leur nombre à 11 235.

— Avec Ariane Krol et Pierre-André Normandin, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.