Sur la table de chevet de… Meeker Guerrier

Chaque dimanche, une personnalité publique nous confie quelles sont ses lectures du moment. Cette semaine, Meeker Guerrier, animateur de l’émission Le fil week-end sur Noovo, animateur d’On est tous debout à Rouge FM, et chroniqueur et analyste à RDS.

La source

Félix Séguin et Eric Thibault (Les Éditions du Journal)

« Pendant longtemps, j’ai cru que je n’aimais pas lire des livres, je lisais surtout des journaux et des magazines. Mais je me suis rendu compte que, finalement, je lisais quand même beaucoup. Seulement, je ne suis pas un lecteur classique, je lis par bribes. J’aime lire sur des sujets qui me passionnent. Je suis un maniaque du monde interlope, tout ce qui touche le crime organisé ou les services secrets. Je me suis toujours intéressé à la mafia, alors quand je suis tombé sur ce livre dans lequel Félix Séguin raconte ses rencontres avec un mafieux, j’ai vraiment accroché. On reconnaît des gens, des dates, des lieux. C’est vraiment super bon. »

Nobody Does It Better – The Complete, Uncensored, Unauthorized Oral History of James Bond

Mark A. Altman, Edward Gross (Forge Books)

« Je suis fou des films de James Bond, que j’ai tous vus deux ou trois fois chacun. Ce livre est un recueil d’anecdotes et d’histoires de coulisses durant les productions des différents films, et pour les amateurs de Bond, c’est un très bon complément. On apprend plein de choses sur les tournages, les acteurs, les petits secrets de production, etc. Par exemple, j’ai appris qu’on avait doublé toutes les actrices étrangères des premiers films de la série Bond pour leur donner une voix plus sexy. On le sait, ces films étaient super machos ! Disons que ça n’a pas super bien vieilli [rires]. »

Haute démolition

Jean-Philippe Baril Guérard (De ta mère)

« J’avais reçu le livre de Jean-Philippe Baril-Guérard car je devais l’interviewer pour mon émission. J’ai commencé à lire le livre et je suis vraiment tombé dedans. Ce qui me charme dans sa façon d’écrire, c’est qu’il écrit comme on parle. Il y avait ça aussi dans son précédent roman, Royal. On est à un point de friction entre la parole et la littérature. Il maîtrise ça super bien. Et puis l’univers qu’il décrit dans ce livre [celui de l’humour] me parle aussi. Ce livre m’a exposé à des thèmes qui ne sont pas présents dans mon quotidien, à des univers toxiques et j’ai aimé ça. Il a réussi un véritable coup de circuit. »

Balados

On écoute quoi ?

À la recherche de contenus pour vous informer ou pour vous changer les idées ? Deux fois par mois, notre journaliste vous suggère des balados qui valent le détour. Elles sont offertes sur les principales plateformes numériques de diffusion audio.

Pire idée de ma vie – Sugar Baby

L’histoire de Clémentine donne froid dans le dos, et si vous êtes parent, vous risquez de trouver cette balado difficile à écouter. À 19 ans, la jeune femme s’inscrit sur le site Seeking Arrangement, qui lui promet de l’argent facile en échange de quelques heures passées en compagnie d’hommes plus vieux. S’ensuit une descente aux enfers : Clémentine tombe dans l’engrenage de la prostitution, avec ce que cela comporte de danger et de violence. La journaliste Marie-Ève Tremblay mène ses entrevues avec beaucoup d’empathie. On n’est pas dans le voyeurisme, mais plutôt dans une démarche pour tenter de comprendre un phénomène de société. Dès le début, Clémentine l’admet : l’argent facile et ce qui semblait être une vie de luxe l’ont fascinée. Ça demande du courage pour révéler l’horreur de ce qu’on a vécu – et une série de mauvaises décisions – sur la place publique. La jeune femme a déclaré en entrevue à Tout le monde en parle qu’elle prenait la parole pour que son histoire serve d’avertissement à d’autres jeunes femmes qui pourraient être séduites par ce genre d’aventures. Si son témoignage peut éviter à d’autres de tomber dans le piège, tant mieux.

À noter que pour avoir encore plus de contexte, vous trouverez un récit numérique sur le site de Radio-Canada.

Behind the Desk – The Story of Late Night

Si vous aimez la culture des talk-shows de fin de soirée à l’américaine, vous dévorerez sans doute l’excellente série documentaire The Story of Late Night, présentée sur CNN. En six épisodes (le dernier sera diffusé ce dimanche), on fait le tour d’un rituel télévisuel dont la formule n’a pas tellement changé au fil des ans : un bon animateur, un monologue d’ouverture et un pupitre devant lequel les invités défilent. Le monde des talk-shows possède sa royauté (Johnny Carson et ses héritiers Letterman et Leno), ses fous du roi et sa relève. En filigrane, c’est tout un pan de l’histoire politique et sociale des États-Unis que cette série explore et c’est vraiment intéressant. Pour accompagner The Story of Late Night, on propose une série de six balados animée par le producteur du documentaire, Bill Carter, qui creuse davantage certains aspects abordés dans sa série, comme l’écriture des textes, le format, l’animateur, etc. Un bon complément.

Les petits caractères

Le journaliste et animateur Pierre Craig a longtemps été à la barre du magazine La facture. Aujourd’hui à la retraite de Radio-Canada, il anime cette balado produite par l’organisme Option consommateurs dans laquelle on aborde toutes sortes de dossiers pertinents liés à la consommation ainsi qu’aux droits des consommateurs. Dans le plus récent épisode, on nous explique ce qu’est le dropshipping, pratique qui consiste à revendre des produits avec profit sur des sites internet éphémères. Ce genre de pratique est souvent promu par des influenceurs, nous explique Charlie Desaulniers, une pratique plus ou moins légale, nous confirme l’avocat d’Option consommateurs, Alexandre Plourde. Parmi les autres sujets abordés dans les épisodes précédents : le coût des loyers, les vaccins, la surenchère immobilière… À noter qu’un nouvel épisode est offert toutes les deux semaines.

The Line

En 2018, un groupe de militaires membres de la marine américaine ont dénoncé leur dirigeant, Eddie Gallagher, pour crime de guerre en Irak. Gallagher, qui vient de publier un livre sur son histoire, a été formellement accusé d’avoir tué un jeune Irakien membre de Daesh et d’avoir envoyé à des amis une photo où on le voyait poser à côté du cadavre. S’en est suivi un long procès au terme duquel il a été acquitté de toutes les accusations sauf une, et durant lequel le fonctionnement de l’armée a été scruté de façon exceptionnelle. L’affaire a eu des répercussions politiques et Gallagher a accordé une série d’entrevues avec sa femme pour laver sa réputation (on l’a entre autres vu à 60 Minutes). Le producteur Dan Taberski, qui nous a donné l’excellent Missing Richard Simmons, a rencontré une cinquantaine de militaires pour cette balado qui nous raconte toute l’histoire et qui nous offre une plongée sans précédent au cœur de la psyché des militaires. The Line s’inscrit dans une nouvelle stratégie d’Apple, qui lance à la fois une série de balados et un documentaire en quatre parties sur le même sujet qui sera présenté à l’automne sur Apple TV+.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.