Voyage Journal de bord

Feu vert pour les petits poissons des chenaux

Le redoux de Noël a retardé le début de la saison, mais l’Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux (APPPPC) de Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, annonce son ouverture « autour du 15 janvier », si le temps froid se poursuit. Les journées de pêche se termineront à 18 h pour permettre à tout le monde de rentrer à la maison avant le couvre-feu. Bien entendu, seuls les membres d’un même ménage pourront louer une petite cabane sur la rivière Sainte-Anne.

— Simon Chabot, La Presse

Nouvelles mesures de confinement

Soulagement dans le milieu du plein air

Les sportifs sont soulagés : les sentiers de randonnée et de vélo à pneus surdimensionnés demeureront ouverts. Malgré les nouvelles mesures annoncées mercredi, la pratique des activités individuelles et extérieures est toujours permise à l’intérieur de la bulle familiale.

Les différents administrateurs de sentiers dans la région avaient déjà signifié leur intention de laisser les sentiers accessibles si le gouvernement québécois n’ordonnait pas le contraire.

« Jusqu’à maintenant, on n’a pas de problème à opérer le Parc des sommets, note Catherine Page, directrice des communications pour la Ville de Bromont. On demande quand même aux gens de garder la distanciation physique et de conserver leur masque sur eux au cas où ils seraient dans un endroit achalandé, comme un belvédère ou dans un sentier étroit. »

La Ville se collera aux recommandations de Rando-Québec.

« C’est tout ce qui reste pour la population, c’est un besoin fondamental », ajoute le directeur des Amis des sentiers de Bromont, Alain Planchamp. Il n’exclut pas la transformation de sentiers simple trace en sentiers à sens unique, comme à Sutton et à Shefford, pour diminuer les risques de contagion.

Quant au Parc d’environnement naturel de Sutton, « tant que c’est autorisé, on va rester ouvert aux conditions habituelles », fait savoir la directrice de l’organisme, Patricia Lefèvre.

Au printemps, le parc avait été fermé sous les pressions de la Ville de Sutton, propriétaire d’une partie des terrains. « Je doute que ça se reproduise, le gouvernement étant conscient des risques du côté de la santé mentale de nos concitoyens », ajoute-t-elle.

« C’est un bon moyen de prendre l’air et c’est facile d’y respecter les règles sanitaires. »

— Éric Chagnon, maire de Shefford, à propos de la randonnée

Les parcs Jean-Paul-Forand et des Montagnards – dans celui-ci, un sens unique a été instauré – pourront toujours accueillir les visiteurs durant le mois de confinement plus sévère.

Les usagers devront cependant respecter le couvre-feu qui entrera en vigueur samedi. Ils devront être de retour à la maison à 20 h et y rester jusqu’à 5 h le lendemain matin.

Heureux, mais…

Quelques amateurs de course en sentier et de randonnée, invités à commenter la nouvelle, sont heureux de pouvoir continuer à fouler leurs sentiers hivernaux préférés, mais déçus de ne pouvoir y aller avec des amis, même en respectant la distanciation physique.

En effet, les activités extérieures en équipe demeurent interdites. Les cours en groupe sont aussi proscrits.

« Mais pour freiner la progression du coronavirus, il faut ce qu’il faut », se résigne Sylvain Laramée.

« Heureuse qu’on puisse encore, mais dommage que ce soit en solo ou en bulle familiale, ajoute Isabelle Dion. Dehors, à l’air en gardant une distance, je ne vois pas le problème. »

« Je m’ennuie beaucoup de courir en gang, mais je suis reconnaissante que les sentiers restent accessibles, contrairement au printemps, commente pour sa part Mélissa Couture. Alors j’en profiterai en couple ou en famille, comme on le fait toutes les semaines.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.