Milieu évènementiel

Une source de créativité pour la campagne de vaccination

Cela fera bientôt un an que l’entièreté du milieu du divertissement a été mise sur pause. Durant la rédaction de ma lettre ouverte publiée le 13 avril dernier dans La Presse sous le thème de « Ce n’est plus amusant dans le milieu du divertissement », j’étais loin de penser que nous serions toujours dans la même situation aujourd’hui.

La semaine dernière, à l’émission de Paul Arcand au FM 98,5, la collaboratrice Lise Ravary mentionnait qu’aux États-Unis, certains États ont décidé de confier à des réseaux de billetterie évènementielle la logistique de réservation pour leur campagne de vaccination. En quelques clics, les personnes âgés de plus de 65 ans pouvait réserver et confirmer une plage horaire et un endroit de vaccination. Cela a allumé une lumière dans ma tête.

Qui de mieux que le secteur de l’évènementiel pour appuyer l’organisation de la campagne de vaccination ?

Il s’avère que le défi sera de taille pour le gouvernement provincial : mettre en place une logistique complète et simple pour la population pouvant accueillir un grand nombre de personnes tout en maintenant les plus hauts standards sanitaires. C’est exactement ce que font les acteurs du milieu événementiel chaque année. Par exemple, lorsqu’on pense au Festival d’été de Québec qui, en seulement quelques heures, amène plusieurs dizaines de milliers de personnes sur les Plaines d’Abraham, en toute sécurité et avec une efficacité hors du commun. Nous avons l’expertise complète pour gérer des affluences fortes dans des lieux précis : accueil, enregistrement, contrôle, accès, signalétique, sécurité, fraude, etc. De plus, la main-d’œuvre est disponible et souhaite le plus rapidement mettre ses compétences à profit.

Notre secteur est habitué aux choses qui « sortent de l’ordinaire », c’est l’essence même de notre métier. Aucun événement, salon ou festival n’est identique année après année, nous nous appuyons sur le savoir-faire du secteur et de nos collaborateurs pour nous adapter.

Le Festival d’été de Québec accueille des foules impressionnantes chaque été. En Suisse, par exemple, l’équipe du Festi’neuch est mobilisée au sein du centre cantonal de vaccination contre la COVID-19.

Se réinventer pour une reprise solide et à long terme

Depuis le début de la crise, le gouvernement nous invite à nous « réinventer ». Plusieurs l’ont fait par la création d’événements en ligne, mais il serait faux de dire que cela suffit et encore moins que cela permet une certaine reprise. En effet, la majorité des acteurs du secteur sont au chômage et de plus en plus quittent totalement l’évènementiel pour d’autres domaines. En plus de l’expertise dans l’organisation de grands déploiements, le Québec regorge de talents dans le domaine des technologies évènementielles.

Notre industrie regorge d’idées, profitons-en ! Pourquoi ne pas solliciter les équipes de Moment Factory pour développer des expériences visant à rendre la vaccination plus agréable, voire en faire une activité mémorable et positive ? Attendre 15 minutes après l’injection ? Nous pourrions transformer cette attente en expérience.

Par exemple, après l’injection, diffuser un court métrage avec masque et distanciation ? Surtout lorsque viendra le temps de vacciner les plus jeunes ! Cela aura un impact sur leur perception du vaccin dans le futur.

Pourquoi ne pas solliciter les différentes plateformes de billetteries québécoises qui, chaque année, permettent à des millions de personnes de réserver des places, incluant des plages horaires pour assister à un événement ? Par exemple, au Super Aqua Club, cet été, il était obligatoire de réserver pour une plage horaire en ligne, avec la gestion des capacités contrôlées en temps réel. Le même concept s’applique très bien à la vaccination.

Pourquoi ne pas profiter des plateformes de files d’attentes virtuelles pour rendre plus rapide et sécuritaire la vaccination ?

Pourquoi ne pas utiliser les hôtels ou les salles de spectacles comme lieux de vaccination ? En ce moment, ces lieux sont vides et facilement utilisables. Pourquoi ne pas recourir à nos constructeurs de kiosques pour aménager des infrastructures sûres dans les bâtiments laissés vides par les salons et les expositions ?

Pourquoi ne pas impliquer activement les agences évènementielles et organisateurs de festivals dans ce défi logistique.

Et surtout, pourquoi ne pas solliciter l’ingéniosité du divertissement québécois pour voir la campagne de vaccination différemment ?

Nous oublions trop facilement que ce milieu était l’un des plus effervescents avant la crise. Et si nous rassemblions le Cirque du Soleil, Moment Factory, Ticketpro, evenko, Gestev, le Festival d’été de Québec, Thinkwell Montréal, DX Design, Multicolore, les starts-up de l’accélérateur Zù, et j’en passe, autour d’une table avec ce défi : le résultat serait incroyable, j’en suis convaincu !

Surtout que pour notre milieu, l’efficacité de la vaccination est plus qu’importante, elle est essentielle. Sans elle, nous continuerons à voir nos équipes décimées et nos grands événements repoussés et peut-être certains s’éteindre à jamais. Notre motivation à aider est importante.

Souhaitons que le gouvernement ait lui aussi cette ouverture de se réinventer et d’oser faire preuve de créativité dans cette période sans précédent.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.