Le Salon du livre sur… Twitch

Il y a des associations qui ne vont pas de soi, comme de lire que le Salon du livre de Montréal présente un évènement sur Twitch, plateforme de diffusion plutôt associée au jeu vidéo. L’idée derrière l’évènement Lis-moi MTL présenté ce vendredi : rejoindre les 15 à 29 ans et parler de littérature dans un espace virtuel permettant l’interaction. Nicolas Ouellet est l’animateur de la soirée et sera accompagné de l’auteure et chroniqueuse Rose-Aimée Automne T. Morin et de Catherine Cormier-Larose. Le trio animera une discussion et répondra aux questions. Quatre musiciens québécois (Imposs, Claude Bégin, La Bronze et Raphaëlle Roy) échangeront avec les jeunes sur la place qu’occupent les livres dans leur vie. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les lauréats du concours Mon livre de l’année, organisé par le Salon du livre et La Presse+, qui seront reçus en entrevue. — Alexandre Vigneault, La Presse

Les bédéistes Michel Rabagliati et Axelle Lenoir en lice aux prix Eisner

Après avoir conquis le public français, l’album Paul à la maison, du bédéiste québécois Michel Rabagliati, est en lice pour un prix Eisner, principale récompense décernée dans l’industrie de la bande dessinée aux États-Unis. Plus tôt cette année, le dernier tome de la série Paul, très populaire au Québec, avait déjà brillé au festival d’Angoulême, en France, grand rendez-vous annuel de la bande dessinée francophone. Paul à la maison avait permis à son auteur de remporter un prix pour l’ensemble de la série, une première pour un bédéiste québécois. Cette fois, c’est la traduction anglaise de l’album, publiée par la maison d’édition montréalaise Drawn and Quarterly, qui est en lice pour remporter le prix Eisner du meilleur roman graphique. Par ailleurs, l’auteure de littérature jeunesse Axelle Lenoir est aussi en lice pour son album Si on était, dans la catégorie des meilleures publications humoristiques. Constituée de planches parues à l’origine dans le magazine pour adolescents Curium, cette bande dessinée met en scène deux jeunes qui s’imaginent dans des situations loufoques ou extravagantes. Axelle Lenoir est aussi l’auteure des bandes dessinées pour adolescents L’esprit du camp et French Kiss 1986.

— Rafael Miró, La Presse

Entre deux draps sera adaptée pour le marché anglophone

Bell Média a annoncé jeudi que la série Entre deux draps, forte de son succès, serait reconduite à l’automne sur sa chaîne Noovo, et qu’elle deviendrait une série annuelle. La série sera en plus adaptée pour le marché anglophone. La comédie à sketches, lancée en janvier dernier, est produite par Louis Morissette et met en scène, entre autres, les comédiens Pierre-Luc Funk et Karine Gonthier-Hyndman. Elle suit la vie conjugale de quatre couples québécois en s’intéressant à leurs discussions de chambre à coucher. L’adaptation en anglais, sous le titre Pillow Talks, sera produite dans la prochaine année et diffusée sur Crave, plateforme de vidéo à la demande qui appartient à Bell. Cette série comptera 10 épisodes.

— Rafael Miró, La Presse

Le Festival international du Domaine Forget dévoile sa programmation

Après une année d’arrêt imposée par la pandémie, le Festival international du Domaine Forget, consacré à la musique classique et à la danse, effectuera un grand retour cet été, à Charlevoix. Sa programmation, qui s’étend du 26 juin au 21 août, a été dévoilée aux médias jeudi. Cet été, le festival accueillera des pointures de la musique classique comme Yannick Nézet-Séguin et Marc Hervieux. Le concert d’ouverture sera donné par les Violons du Roy et par leur invitée spéciale, la soprano Karina Gauvin. La comédienne Guylaine Tremblay fera aussi une apparition le 7 août pour narrer un concert de l’Orchestre symphonique de Québec. En raison des mesures sanitaires, le festival ne reviendra toutefois pas tout de suite à la normale. Le nombre de places par concert sera limité à 150, alors qu’à l’ordinaire, le Domaine Forget peut accueillir jusqu’à 500 spectateurs. « Si les mesures continuent de s’alléger, il se peut qu’on s’ajuste et qu’on ouvre un peu plus de places pendant l’été », a affirmé Paul Fortin, directeur artistique du festival. Ceux qui ne trouveront pas de place à temps pourront tout de même se rabattre sur leurs écrans puisque sept concerts seront offerts en ligne à l’achat d’un abonnement.

— Rafael Miró, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.