Demande à Mike

De la rivalité smoked meat contre poutine jusqu’aux voitures en passant par ses buts préférés, Mike Hoffman répond à des questions des partisans.

Quel coéquipier t’a écrit en premier après l’annonce de ta signature ?

C’était Ben Chiarot. On vit au même endroit pendant l’été, on joue au golf et on patine ensemble. Je crois l’avoir vu le jour suivant, mais il était le premier.

Pourquoi portes-tu le numéro 68 ?

Quand j’ai été repêché par les Sénateurs d’Ottawa, c’est le numéro qu’on m’a donné à mon arrivée et je ne l’ai jamais changé.

À part marquer des buts, quel est le principal aspect de ton jeu que tu peux apporter à l’équipe ?

Je pense que je suis plus un joueur offensif. J’essaie de marquer des buts et d’aider l’avantage numérique.

Viande fumée ou poutine : quelle est ta préférence ?

Je dois y aller avec la viande fumée.

Quel est le but le plus mémorable que tu as déjà marqué ?

Je crois que c’était le match numéro 6 de la finale de conférence contre les Penguins de Pittsburgh. On a fini par gagner, je crois que c’était 1-0 et j’ai marqué un but assez tard en troisième période.

Que retiens-tu de ton passage dans la LHJMQ avec mon équipe locale : les Voltigeurs de Drummondville ?

C’est là que tout a commencé pour moi, donc il y a beaucoup de souvenirs qui y sont rattachés. On a remporté la Coupe du Président et j’ai encore beaucoup d’amis de cette équipe avec qui je reste en contact.

As-tu un rituel d’avant-match ?

En général, j’ai une routine les jours de match : les repas d’avant-match, selon les régimes que tu suis. Et puis évidemment, tu dors l’après-midi, une petite sieste d’avant-match et tu arrives à la patinoire environ 2 heures ou 2 heures et demie avant le match. C’est un peu ma routine, je m’y suis tenu pendant presque toute ma carrière. Rien en particulier.

Quel aspect de la culture ou de la ville de Montréal as-tu le plus hâte de découvrir ?

Je pense qu’il y a tellement d’histoire et tellement de choses à faire dans la région et dans le centre-ville, et même autour de la ville que nous allons avoir les mains pleines au début.

Quel est ton plat préféré ?

Je vais y aller avec un steak.

Quelle est la voiture de tes rêves ?

Ma voiture préférée, la voiture de mes rêves serait probablement une Ferrari.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.