Initiatives environnementales

Quiz sur l’investissement responsable

Depuis quelques années, l’investissement responsable (IR) gagne en popularité au Canada. Testez vos connaissances sur le sujet en répondant à ce jeu-questionnaire.

Le concept de l’IR est nouveau.

Vrai ou Faux

Faux. Le concept d’investissement responsable (IR) — aussi appelé investissement socialement responsable (ISR) — existe depuis des dizaines d’années. Il a notamment été encouragé par les mouvements militantismes, les organisations environnementales et les communautés religieuses qui souhaitaient exclure certaines entreprises — comme les producteurs de tabac ou d’armes à feu — des portefeuilles de placement.

L’IR constitue un produit financier à part entière.

Vrai ou Faux

Vrai. Au cours des dernières décennies, l’investissement responsable a considérablement évolué pour devenir une catégorie à part entière dans le monde des finances. Aujourd’hui, les fonds d’IR s’attaquent à une panoplie de problèmes complexes du monde moderne comme la pollution atmosphérique, l’égalité des sexes et les droits des travailleurs.

L’IR connaît un essor important.

Vrai ou Faux

Vrai. Partout dans le monde, la part de l’épargne consacrée à l’IR ne cesse de progresser. Selon le dernier rapport préparé par l’Association pour l’investissement responsable (AIR), au Canada, les actifs canadiens axés sur l’IR atteignaient 2,13 mille milliards de dollars en 2017 — comparativement à 1,5 mille milliards de dollars en 2015. Par ailleurs, en 2017, l’IR représentait 50,6 % de l’industrie canadienne de l’investissement — contre 37,8 % en 2015. Cela démontre l’importance du développement de l’IR au Canada.

L’IR tient compte de critères « extra-financiers ».

Vrai ou Faux

Vrai. Outre les critères financiers habituels, l’investissement responsable consiste à prendre en compte dans les choix et la gestion des investissements des critères « extra-financiers ». Ces critères — généralement connus sous le nom de ESG — portent sur les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ils sont utilisés pour déterminer et mesurer les répercussions éthiques et durables d’une entreprise.

L’IR est réglementé par le marché.

Vrai ou faux

Faux. Actuellement, l’investissement responsable n’est encadré par aucune réglementation en Amérique du Nord. Les entreprises qui offrent ces produits peuvent donc adopter leurs propres règles de sélection. Cela dit, la plupart d’entre elles utilisent les critères ESG.

Les fonds d’IR peuvent utiliser différentes stratégies.

Vrai ou Faux

Vrai. Les fonds d’investissement responsable utilisent différentes stratégies d’investissement. Le filtrage — négatif ou positif —, qui consiste à exclure ou à inclure des secteurs ou des entreprises d’un portefeuille, figure parmi les stratégies les plus connues. L’investissement dans des thèmes tels que les technologies propres, la diversité de genre, les énergies alternatives ou la cybersécurité, représente une autre forme d’IR. L’engagement actionnarial est quant à lui un IR qui utilise le pouvoir des actionnaires pour influencer directement le comportement d’une entreprise pour améliorer par exemple ses performances ESG.

L’IR n’inclut que les fonds communs.

Vrai ou Faux

Faux. L’investissement responsable n’est pas limité aux fonds communs. Tous les types de placements — ou presque — peuvent en effet intégrer des facteurs ESG. C’est le cas notamment des fonds communs de placement, des fonds négociés en bourse (FNB), des actions ordinaires et des obligations.

L’IR s’avère plus risqué.

Vrai ou Faux

Faux. De nombreuses études montrent que les investissements responsables, c’est-à-dire ceux qui intègrent les critères ESG dans leur sélection, battent les placements traditionnels. De manière générale, ces fonds sont également moins volatiles et contiennent des entreprises de meilleure qualité qui résistent mieux aux difficiles conditions du marché.

L’IR n’intéresse pas les investisseurs institutionnels.

Vrai ou Faux

Faux. L’investissement responsable se révèle très populaire auprès des investisseurs institutionnels — ou grands investisseurs, c’est-à-dire les organismes collecteurs de l’épargne comme les sociétés d’investissement, de fonds de pension et d’assurances — depuis de nombreuses années. La plupart d’entre eux tiennent compte actuellement des critères ESG dans leur approche de placement et leur prise de décision.

Les fonds d’IR ne peuvent pas contenir des titres de sociétés pétrolières ou minières.

Vrai ou Faux

Faux. Certains fonds d’IR peuvent parfois investir dans une société qui, sans respecter complètement tous les critères ESG, représente la meilleure de son secteur. Les gestionnaires peuvent en effet choisir des entreprises qui ont le plus d’effets positifs ou le moins d’effets négatifs dans un secteur. D’autres fonds peuvent quant à eux utiliser le pouvoir des actionnaires pour tenter d’influencer certaines décisions des entreprises.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.