Quoi voir, quoi faire

Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

En ligne et en salle

Contagion de la terreur au MAC

La conférence inaugurale de l’exposition Contagion de la terreur, actuellement présentée dans les locaux temporaires du Musée d’art contemporain de Montréal à Place Ville Marie, est maintenant offerte en ligne. À voir avant ou après une visite de cette expo fascinante sur les effets néfastes du logiciel israélien Pegasus, un travail de l’Israélien Eyal Weizman, directeur de l’agence de recherche londonienne Forensic Architecture, avec la collaboration de la journaliste d’enquête américaine Laura Poitras.

— Éric Clément, La Presse

En ligne

The Jump sur le site du cinéma du Parc

Les cinémas Beaubien, du Parc et du Musée continuent d’offrir du cinéma en ligne. Une nouveauté diffusée à compter de demain : The Jump, documentaire de Giedre Zickyte consacré à un des évènements phares de la guerre froide entre les États-Unis et l’ancienne URSS. En 1970, un vaisseau soviétique et un navire de la Garde côtière des États-Unis se croisent de près au large des côtes américaines. Il n’en faut pas plus pour qu’un matelot lituanien, Simas Kudirka, se jette à l’eau dans l’espoir de passer à l’Ouest, comme on le disait à l’époque. — André Duchesne, La Presse

En salle

Tulipomanie à la galerie Youn

La galerie Youn présente jusqu’au 29 janvier Tulipomanie, une exposition de l’artiste torontois Mark Liam Smith qui réexamine les natures mortes florales flamandes du XVIIsiècle. « Liam Smith est attiré par ce genre de peinture pour sa beauté et son symbolisme inhérents : les fleurs représentent le cycle de la vie et les accessoires indiquent la rareté, le drame, l’inévitabilité de la mort », indique le galeriste Juno Youn. Au 384, rue Saint-Paul Ouest.

— Éric Clément, La Presse

Sur vos écrans

Trois docus québécois sur Tënk

Tënk vient de mettre en ligne trois documentaires québécois. De Benoît Pilon, le film Roger Toupin, épicier variété (2003) est la chronique d’un club social improvisé dans une épicerie du Plateau Mont-Royal. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, Carcasses (2009) de Denis Côté s’intéresse à Jean-Paul Colmor qui, en 40 ans, a amassé des centaines de carcasses d’automobiles sur son terrain. Enfin, Over My Dead Body (2011) de Brigitte Poupart est une plongée en apnée dans le quotidien du danseur et chorégraphe Dave St-Pierre dans l’attente d’une greffe des poumons. — André Duchesne, La Presse

Sur vos écrans

Fanny – The Right to Rock sur Crave

L’excellent documentaire Fanny – The Right to Rock sera présenté sur Crave à compter du 17 janvier, avec sous-titres français. Le film réalisé par Bobbi Jo Hart raconte l’histoire de Fanny, groupe californien de pionnières du rock fondé dans les années 1960 dont l’histoire, et la musique, est malheureusement tombée dans l’oubli. En plus d’images d’archives, le film nous montre les trois musiciennes 50 ans plus tard, en train d’enregistrer un nouvel album. Une belle découverte.

— Josée Lapointe, La Presse

En ligne

Revoir I Musici à Orford

À compter du 20 janvier, le concert de fermeture du festival Orford Musique 2021 est offert en webdiffusion. Dirigé par Jean-Marie Zeitouni, l’orchestre de chambre I Musici de Montréal interprète un répertoire tantôt dansant, tantôt mélancolique qui rassemble les compositeurs Kelly-Marie Murphy, Tchaïkovski (Souvenir d’un lieu cher, op. 42) et Josef Suk. Le concert est offert jusqu’au 26 janvier au coût de 20 $.

— Stéphanie Morin, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.