Plein air

Vélo et camping : 3 routes pour changer de décor

S’aventurer en territoire inconnu éveille les sens. Que se cache-t-il de l’autre côté de ce virage, de cette pente ? Il suffit d’un weekend de camping ou d’une simple balade à vélo pour casser la routine et renouer avec la liberté et l’émerveillement. Pour votre prochaine expédition, oubliez le décor morne et anonyme de l’autoroute ; conduisez plutôt votre Subaru sur l’une des plus belles routes du Québec et partez à la conquête de ses trésors.

La Route des rivières (Mauricie)

Après s’être dissimulée derrière les arbres, la rivière Saint-Maurice réapparaît dans toute sa splendeur. Tantôt large, tantôt étroite, elle se faufile entre les falaises et les montagnes boisées. Un kilomètre à la fois, vous remontez le courant de l’histoire là où les draveurs bravaient la mort, en équilibre sur leurs pitounes.

Sur la route 155, les quelque 110 km reliant Grandes-Piles (15 min au nord de Shawinigan) à La Tuque suivent amoureusement le parcours sinueux du Saint-Maurice, plus grande rivière du Québec. Le trajet est ponctué d’arrêts pour vous imprégner du passé du Québec. Au Village du bûcheron, une quinzaine de bâtiments d’époque font revivre le quotidien des draveurs du 19e siècle. Le circuit Félix-Leclerc vous racontera l’histoire des lieux selon le regard du grand poète.

À vélo, poursuivez l’aventure une douzaine de kilomètres après La Tuque pour rejoindre le parc Ducharme. Cette jolie aire de pique-nique, parsemée d’amusantes statues d’objets surdimensionnés, est à deux pas de la rivière Bostonnais et de l’un des derniers ponts couverts de la province.

La Route des monts Notre-Dame (Bas-Saint-Laurent)

Une fois gravie, chaque colline révèle de nouvelles surprises. Tantôt une vallée de champs et de pâturages. Tantôt un lac ou une rivière aux rives sablonneuses. Et parfois une route encore plus haute, sillonnant la chaîne de montagnes des monts Notre-Dame.

Depuis Dégelis (à la frontière du Nouveau-Brunswick), la Route des monts Notre-Dame emprunte tour à tour les routes 295, 232, 234 et 298 pour se terminer à Sainte-Luce. 186 km d’aventure traversant deux réserves fauniques, des parcs et une multitude de villages enchanteurs, jusqu’aux rives du fleuve Saint-Laurent. Clou du parcours : le Canyon des Portes de l’Enfer, où la plus haute passerelle suspendue de la province s’élève 63 m au-dessus de la rivière Rimouski. Frissons garantis.

En chemin, le parc national du Lac-Témiscouata et le Canyon des Portes de l’Enfer offrent tous deux des emplacements de camping. À destination, les sites privés abondent le long du fleuve.

Le tour de l’île d’Orléans (Capitale-Nationale)

Des maisons colorées aux toits mansardés, souvenirs d’une autre époque. Une petite chapelle de pierre à la toiture rouge vif. Des fleurs au pied d’arbres matures. Derrière tout ça, le fleuve, large et majestueux dans toute sa splendeur, et des collines disparaissant dans la brume du petit matin.

Il suffit d’une heure de voiture ou de trois heures de vélo pour parcourir les quelque 70 km de la route 368 faisant le tour de l’île d’Orléans. Mais c’est sans compter les arrêts dans les vignobles, chez les agriculteurs, les artistes et les artisans ou devant les magnifiques bâtiments historiques répartis dans ses six municipalités au charme pittoresque.

À vélo, assurez-vous d’effectuer le trajet dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour toujours longer le bord de l’eau et mieux profiter de la vue. Vous aurez également le vent dans le dos pour la deuxième moitié du circuit, ce qui nécessitera moins d’effort.

Forester 2021 de Subaru : place à l’aventure

Pour un VUS compact, la Forester 2021 de Subaru présente une capacité de rangement surprenante – c’est parfait pour partir à l’aventure lorsque l’envie vous en prend. Une fois rabattue à plat, sa banquette arrière divisée 60/40 offre 2104 L de volume de chargement. Ses longerons de toit permettent l’installation d’un coffre ou de porte-vélos ou même de transporter une petite embarcation aquatique. Ajoutez quelques accessoires pour toujours avoir ce qu’il vous faut sous la main, et vous serez prêt à braver tout ce que la route vous réserve.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.