Amérique centrale

Le paradis des sports aquatiques

L’amoureux de la mer et le passionné de sports de glisse (aquatiques !) que vous êtes envisage un séjour en Amérique centrale ? Si vous rêvez de plonger dans les eaux turquoise des Caraïbes ou de surfer sur des vagues mythiques qui déferlent sur les rives du Pacifique, cette région du globe pourrait bien répondre à vos aspirations. Ses sept pays abritent, chacun à sa façon, certains des meilleurs sites de la planète pour surfer, essayer la planche aérotractée (kitesurf en anglais) ou encore pratiquer la plongée en apnée.

Immersion dans un paradis sous-marin au Belize et au Honduras

Tout amateur de plongée rêve d’explorer en apesanteur les énormes stalagmites du célèbre « grand trou bleu » au Belize, une faille sous-marine de 125 m de profondeur et de 300 m de diamètre. Néanmoins, il existe des centaines d’autres sites époustouflants au Belize et au Honduras (sur l’île de Roatan), des pays traversés par la seconde plus grande barrière de corail du monde ; une merveille à zieuter.

Plongée sous adrénaline sur l’île costaricienne d’Isla del Coco

Des bancs de requins-marteaux, des raies, des thons et d’autres créatures : un spectacle étourdissant attend les plongeurs expérimentés au parc national de l’île Cocos, au large de la côte pacifique du Costa Rica. Ce site est accessible uniquement en croisière-plongée, car il se trouve à 36 heures de navigation !

Où trouver la vague parfaite en Amérique centrale ?

Bocas del Toro (Panama)

Bien que Santa Catalina, sur la côte pacifique, soit l’une des meilleures destinations de surf du pays, la puissante vague de Bocas del Toro, sur l’Isla Colón, dans la mer des Caraïbes, est le lieu de rendez-vous des surfeurs expérimentés.

Salvador, plus petit État d’Amérique centrale (mais non le moindre)

Aussi petit soit-il, le Salvador est devenu une destination très prisée des surfeurs, et sa capitale (du surf) est le village d’El Tunco. Sur place, vous aurez accès à certains des meilleurs emplacements qui soient pour ce sport nautique — La Libertad, El Zonte et El Sunzal — et à des couchers de soleil tout simplement inoubliables.

Nicaragua, nouvel eldorado des vagues en Amérique centrale

La côte pacifique nicaraguayenne ravit les surfeurs de tous les niveaux grâce à ses vagues constantes à l’année et à ses camps de surf, qui figurent parmi les meilleurs et les plus abordables du monde. La plaque tournante : San Juan del Sur et ses plages environnantes… mais LA plus grosse vague, une « légende » réservée aux pros, est accessible à partir de la plage de Popoyo.

Guatemala : loin des foules

Moins courus pour le surf que le sont certains des pays voisins, les petits villages tranquilles d’El Paredon et Sipacate, au Guatemala, sont des secrets bien gardés pour qui souhaite s’essayer sur des vagues douces et constantes déferlant sur des kilomètres de plage de sable noir.

Pavones (Costa Rica), l’une des plus longues vagues du monde

Dans l’une des régions particulièrement sauvages du Costa Rica, la Playa Pavones représente la Mecque des experts de la planche, avec l’une des plus longues vagues du monde qui déroule sur plusieurs kilomètres. De Tamarindo à Jaco en passant par Nosara, Mal Pais et Santa Teresa, les villages tournés vers le surf sont légion au pays de la pura vida.

Où trouver le vent en Amérique centrale ?

La grande baie de Bahia Salinas, dans le Pacifique, au nord du Costa Rica, offre un cadre idyllique aux adeptes de la planche aérotractée. Plages sauvages, nature préservée et exubérante, eaux turquoise : tout y est !

Au Panama, les sportifs se rendent du côté de Punta Chame, une baie turquoise où soufflent des vents constants et où se trouvent une large plage, une lagune d’eau plate, des bancs de sable et une eau à 27 oC (81 oF) ! Le portrait est semblable autour des îles de Roatan et de Guanaja, au Honduras, qui offrent aux visiteurs un cadre paradisiaque.

Virevolter sur des lacs extraordinaires

Et si vous partiez à la conquête des lacs enchanteurs d’Amérique centrale ? Considéré comme l’un des plus beaux lacs du monde, le lac Atitlán, entouré de petits villages typiques de la culture guatémaltèque, est assurément un endroit incontournable pour s’adonner à la planche aérotractée. Le lac Arenal, au Costa Rica, est aussi reconnu pour les sports éoliens grâce à ses coups de vent — dont certains sont parmi les plus intenses du monde — avec, en toile de fond, le plus célèbre volcan du pays.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.