Restauration

Une nouvelle borne de commandes

L’augmentation du nombre de commandes à emporter dans les restaurants en raison de la fermeture des salles à manger ainsi que la pénurie de main-d’œuvre qui frappe cette industrie ont incité Brice Noel, président fondateur de l’entreprise Brainup-AI, à mettre au point une borne de commandes destinée à faciliter le service.

Qui ?

Brice Noel travaille depuis une vingtaine d’années dans le secteur des technologies. Détenteur d’une maîtrise en informatique, il a fondé en 2019 l’entreprise Brainup-AI dans le but de mettre au point, avec l’aide de deux autres collaborateurs, une innovation permettant de réduire les temps d’attente et d’aider les restaurateurs qui peinent à trouver des employés. La COVID-19, qui a entraîné beaucoup de bouleversements dans l’industrie de la restauration, a incité la petite équipe à accélérer la cadence pour développer le projet.

Le produit

KioskGourmet, voilà le nom de la solution mise au point par Brice Noel pour limiter le temps d’attente des clients qui souhaitent commander sandwichs ou pad thaï.

« C’est une borne de commande avec un écran de 32 pouces, une imprimante de reçus, une assistance vocale et un terminal de paiement. »

— Brice Noël, cofondateur de KioskGourmet

On offre même l’option de reconnaissance faciale, que le client peut accepter ou non, ce qui donne la possibilité d’avoir accès à son historique de commandes.

La borne peut être installée dans un restaurant ou encore dans un endroit public, comme les foires alimentaires où le client aura alors accès aux menus des établissements à proximité. « Ce qui est pratique, c’est que, par exemple, si on est dans une foire alimentaire et qu’on ne veut pas faire deux fois la ligne [si on veut commander deux plats dans deux restaurants différents], on consulte cette borne, on choisit nos plats et on paie. Ensuite, on a juste à les récupérer au comptoir. On n’a pas besoin de faire la file pour commander. »

Puis, un restaurateur qui souhaite avoir une borne dans son établissement, comme c’est le cas actuellement au restaurant Cric Crac à Montréal, aura de son côté l’avantage de pouvoir traiter plus de commandes et d’affecter ses employés – plus difficiles à trouver en ce moment – à d’autres tâches que la prise de commandes, explique M. Noel.

Mais quelle est la différence entre KioskGourmet et une application de commande à la Uber Eats, par exemple ? À cela, M. Noel répond que les applications où l’on commande avec son téléphone sont pratiques lorsque les gens sont à la maison. Sa borne offre un côté pratique lorsque les gens se promènent à l’extérieur et décident spontanément de manger. Il souligne aussi que les consommateurs qui utilisent sa borne peuvent payer de différentes façons : crédit, débit et comptant. Habituellement, les plateformes de commandes nécessitent l’utilisation de la carte de crédit.

L’une des fonctions de KioskGourmet permet même – quand les salles à manger sont ouvertes – de réserver une table si les clients veulent manger sur place.

Une borne coûte entre 3500 $ et 4000 $. « Notre tarification est flexible, affirme toutefois Brice Noel. Elle s’adapte à nos clients [les restaurateurs] et au type d’implantation. Le client peut soit acheter la borne, la louer ou la faire financer à même le pourcentage d’une commission sur chaque commande qu’il nous verse. »

Dans l’avenir

Présentement, Brainup-AI est en discussion avec d’autres restaurateurs ainsi qu’avec des promoteurs de centres commerciaux. « On est à la recherche de partenaires qui vont nous aider à faciliter l’implantation de nos bornes dans les aires publiques, indique M. Noel. À long terme, on aimerait avoir un maximum de clients au Québec, pouvoir s’implanter dans les centres d’achats et les tours de bureaux au moment où les gens retourneront au travail. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.