Espagne

2000

Nombre de nouveaux cas de COVID-19 recensés en moyenne par jour dans la dernière semaine en Espagne. Sur les sept derniers jours, le nombre de cas diagnostiqués a atteint 14 198. À titre de comparaison, ce nombre s’élevait à 5695 il y a deux semaines. Malgré ce rebond des cas, les autorités assurent qu’il ne s’agit pas d’une deuxième vague. — AFP

États-Unis

Trump annonce qu’il va interdire TikTok

Le président Donald Trump a annoncé vendredi qu’il allait interdire aux États-Unis le réseau social TikTok, soupçonné par Washington de pouvoir être utilisé par le renseignement chinois. « En ce qui concerne TikTok, nous l’interdisons aux États-Unis », a déclaré M. Trump à des journalistes à bord de l’avion présidentiel Air Force One. Donald Trump a indiqué qu’« il avait l’autorité » de mettre en œuvre une telle mesure. « Ce sera signé demain », a-t-il ajouté. TikTok appartient au groupe chinois ByteDance. Il compte près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde et est très populaire auprès d’un public jeune. Dans un communiqué, l’entreprise a indiqué vendredi que, bien qu’elle ne commenterait pas les rumeurs, elle croyait au « succès à long terme » de l’application. — Agence France-Presse

États-Unis

La condamnation à mort de l’auteur de l’attentat de Boston est annulée

Une cour d’appel fédérale de Boston a annulé vendredi la condamnation à mort de Djokhar Tsarnaev pour l’attentat à la bombe du marathon de Boston en 2013, et renvoyé le dossier au tribunal compétent pour décider d’une nouvelle peine. La cour n’a annulé que la partie du jugement portant sur les chefs d’inculpation passibles de la peine de mort. « Djokhar Tsarnaev restera en prison pour le reste de sa vie, la seule question restant de savoir si le gouvernement mettra un terme à son existence en le faisant exécuter », ont écrit les trois magistrats de la cour d’appel dans un arrêt publié vendredi. Dans leur décision, les trois juges ont notamment retenu l’argument de la défense selon lequel le processus de sélection des jurés avait été entaché d’irrégularités. Les avocats de Djokhar Tsarnaev avaient montré que deux des jurés finalement sélectionnés avaient caché avoir eu des échanges sur les réseaux sociaux au sujet de l’affaire.

— Agence France-Presse

Grèce

Prolongation du confinement dans les camps de migrants

La Grèce a annoncé vendredi une prolongation jusqu’à la fin août du confinement imposé aux migrants dans les camps surpeuplés qui se trouvent sur son territoire, alors que le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus augmente dans le pays. Le confinement des camps, qui est entré en vigueur le 21 mars, sera prolongé jusqu’au 31 août « pour prévenir l’apparition et la diffusion des cas de coronavirus », a déclaré le ministère des Migrations. La Grèce, avec 203 décès dus à la COVID-19, n’a pas été aussi sévèrement touchée que d’autres pays européens, et aucun décès n’a été enregistré dans les camps de migrants. Mais la présence de plus de 26 000 demandeurs d’asile dans les camps, d’une capacité d’accueil de moins de 6100 places, situés sur les cinq îles de la mer Égée, a été une source de tensions avec la population locale.

— Agence France-Presse

COVID-19

Le Royaume-Uni met le déconfinement sur pause

Face à la hausse du nombre de cas de nouveau coronavirus, le gouvernement britannique a repoussé, vendredi, la prochaine étape du déconfinement et imposé de nouvelles restrictions à certaines régions du nord de l’Angleterre particulièrement touchées. Vendredi, le premier ministre conservateur Boris Johnson a reporté d’au moins deux semaines les prochains assouplissements prévus ce samedi, expliquant « qu’il faut appuyer sur la pédale de frein pour garder le virus sous contrôle ». Les casinos, salles de quilles, patinoires et salons de beauté devaient rouvrir samedi, ainsi que les salles de spectacle. Les réceptions de mariage jusqu’à 30 personnes devaient aussi être de nouveau permises. Le retour du public amorcé ces derniers jours dans les enceintes sportives est lui aussi annulé. Appliquée pour l’instant aux commerces, l’obligation de porter un masque sera également étendue à partir du 8 août aux musées, cinémas et lieux de culte. — Agence France-Presse

environnement

L’Europe en alerte face à une vague de chaleur

L’Europe de l’Ouest suffoquait vendredi sous une chaleur intense, les températures dépassant 40 °C par endroits, poussant les autorités à rappeler la persistance de l’épidémie de coronavirus à ceux qui se ruent sur les plages ou abandonnent le masque. En France, des risques de canicule ou d’orages sont signalés dans un tiers des départements métropolitains. La température est montée localement à 40 °C et 41 °C à l’ombre en région parisienne, dans le centre et une partie du nord-est du pays. En Italie, 14 grandes villes ont été placées au plus haut niveau de danger lié à la chaleur pour les plus fragiles. Malgré la forte chaleur, les Romains semblaient disciplinés et la plupart ne quittaient pas leur masque. « Même s’il fait une chaleur étouffante, il vaut mieux supporter 38 °C que d’attraper le coronavirus », philosophe Daniela Iannelli, 55 ans, fonctionnaire locale. Aux Pays-Bas, les autorités locales ont averti la population d’éviter la station balnéaire de Zandvoort, près d’Amsterdam, trop fréquentée pour permettre le respect la distanciation physique.

— Agence France-Presse

États-Unis

Trois jeunes inculpés pour le piratage de Twitter

La justice américaine a inculpé vendredi trois personnes, âgées de 17 à 22 ans, pour le spectaculaire piratage mi-juillet de comptes Twitter de célébrités, dont Barack Obama et Elon Musk, qui aurait permis aux pirates de récolter plus de 100 000 $ en cryptomonnaie.

Un jeune homme de 17 ans, résidant de Tampa, en Floride, a été arrêté tôt vendredi, d’après un communiqué de la justice locale. Il est soupçonné d’être le cerveau de la cyberattaque.

« Cette fraude massive a été orchestrée ici même, dans notre arrière-cour », a déploré le procureur de l’État du sud-est du pays, Andrew Warren.

« Il existe une croyance erronée au sein de la communauté des hackers criminels selon laquelle des attaques comme le piratage de Twitter peuvent être perpétrées de manière anonyme et sans conséquence », a déclaré le procureur David Anderson, officiant aussi à Tampa. « Je veux dire aux contrevenants potentiels : enfreignez la loi, et nous vous trouverons. »

L’identité de l’accusé mineur a été dévoilée dans un premier temps, avant que la justice américaine ne décide de taire son nom.

Il a été inculpé pour complot en vue de commettre une fraude électronique, complot en vue de commettre un blanchiment d’argent et accès intentionnel à un ordinateur protégé.

Mason Sheppard, alias « Chaewon », 19 ans, domicilié au Royaume-Uni, a été inculpé des mêmes chefs d’accusation, a indiqué le département de la Justice des États-Unis.

Nima Fazeli, alias « Rolex », 22 ans, d’Orlando, en Floride, est quant à lui soupçonné d’avoir aidé et encouragé l’accès intentionnel à un ordinateur protégé.

Hameçonnage par téléphone

Twitter, dont la réputation a été entachée par cette attaque contre des vedettes du réseau, a fait savoir jeudi que l’attaque avait ciblé une poignée de salariés via une opération d’hameçonnage par téléphone, afin d’obtenir leurs identifiants.

Les pirates « ont ciblé 130 comptes – ils ont tweeté depuis 45 d’entre eux, accédé aux messageries de 36 et téléchargé les données de 7 », a indiqué le réseau social.

À partir des comptes dont ils avaient pris le contrôle, les pirates ont envoyé des messages aguicheurs incitant les abonnés à ces comptes à envoyer des bitcoins, une cryptomonnaie, soi-disant en échange du double de la somme envoyée.

Les sommes versées ont atterri sur un faux compte, créé par les pirates, où ils ont reçu « plus de 400 transferts valant plus de 100 000 $ », a précisé le département de la Justice.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.