Musée de la civilisation de Québec

Un poisson « gros comme ça »

Le Québec est une province de pêcheurs, et chaque famille ou presque a SON histoire de pêche préférée.

Le Musée de la civilisation de Québec a donc décidé de puiser dans son immense collection d’objets liés à la pêche – plus de 2000 ! – pour concevoir une exposition interactive qui plaira autant aux néophytes qu’aux pêcheurs de truite professionnels.

L’exposition Histoires de pêche, qui débute ce vendredi, retrace l’histoire de la pêche sportive sur notre territoire, de l’arrivée des colons britanniques jusqu’à aujourd’hui. Au total, le parcours compte 350 objets en lien avec le sport nautique : des cannes à pêche d’antan aux boîtes de mouches faites à la main, en passant par un canoë ayant appartenu à la mythique famille Rockefeller.

« Ça fait très longtemps que l’on veut faire cette exposition », déclare Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée. « La pêche, ça fait partie de notre identité au Québec. Je pense que les gens vont se retrouver, se reconnaître », ajoute-t-il.

Le territoire québécois compte près de 3,6 millions de lacs, d’étangs et de mares. Pas étonnant que du sang de pêcheur coule dans nos veines.

L’évènement tombe à point puisque la saison de la pêche a été perturbée cette année à cause de la pandémie.

« Après trois mois de confinement, les gens ont besoin de sortir, de retrouver la nature, et ils pourront la retrouver à l’intérieur du musée. C’est une exposition qui fait du bien, parce qu’on y ressent de la sérénité, de la quiétude. »

— Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée de la civilisation de Québec

Immersion en nature

Les visiteurs découvriront un lac virtuel et interactif réalisé par la firme montréalaise Graphics eMotion. On voit le paysage changer sous nos yeux grâce à une simulation des différentes heures du jour et de la nuit ainsi que des saisons. Sous le ciel étoilé, les animaux mythiques se révèlent aux yeux du public. Un environnement à la fois réaliste et fantaisiste pour recréer le côté magique de nos forêts.

Plus loin, on a installé une station de feu de camp sur téléviseurs où les visiteurs peuvent écouter des histoires de pêche, ou plutôt des légendes, racontées sous forme de faux documentaires. L’application mobile du Musée réserve quelques surprises, ainsi que des contenus enrichis, à ceux et celles qui répondront à un quiz.

Tout le long du parcours de l’exposition, l’ambiance sonore nous garde aussi dans le thème de la pêche. Des films aux images époustouflantes montrent des pêcheurs d’aujourd’hui dans des paysages idylliques. On nous présente également des figures marquantes de la pêche sportive au Québec en soulignant l’importance des guides autochtones qui accompagnaient les riches pêcheurs britanniques, partageant avec eux leur savoir-faire ancestral.

Le Musée a également mis en place de nombreuses mesures sanitaires pour accueillir ses visiteurs en toute sécurité.

L’exposition Histoires de pêche se poursuit jusqu’au 6 septembre 2021.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.