Sélections aux prix Grammy

Yannick Nézet-Séguin, Allison Russell, Kaytranada et DRTWRK se distinguent

Trois œuvres auxquelles est associé le maestro Yannick Nézet-Séguin ont été retenues par l’Académie des Grammy, dont les sélections étaient dévoilées mardi. La chanteuse Allison Russell, née à Montréal, mais installée à Nashville, a elle aussi été sélectionnée trois fois pour son album Outside Child et sa chanson Nightflyer. Deux des albums de l'année comptent par ailleurs des Montréalais (Kaytranada et DRTWRK) parmi leurs producteurs.

Yannick Nézet-Séguin a été sélectionné pour Florence Price, Symphonies No. 1 in C minor & No. 3 in E minor, enregistré avec l’Orchestre de Philadelphie, dont il est le directeur musical, dans la catégorie de la meilleure performance orchestrale. Il est aussi nommé dans la catégorie du meilleur enregistrement d’opéra pour Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, d’abord présenté en avril 2019 au Metropolitan Opera, dont il est aussi le directeur musical.

Par ailleurs, l’interprétation de Winterreise par Joyce DiDonato, avec Yannick Nézet-Séguin au piano, se retrouve en lice dans la catégorie du meilleur album solo vocal (classique).

Yannick Nézet-Séguin a été nommé trois fois par le passé pour deux albums consacrés à des opéras de Mozart et un autre à Rachmaninov. Il n’a encore jamais remporté de trophée à ce jour.

Outside Child, d’Allison Russell, a quant à lui été retenu dans la catégorie du meilleur album americana, alors que sa chanson Nightflyer a été considérée dans les catégories de la meilleure chanson roots américaine et de la meilleure performance roots américaine.

Le producteur montréalais Kaytranada, qui avait été finaliste pour trois prix Grammy l'an dernier, est cité deux fois cette année pour son travail sur l'album Back of My Mind de H.E.R. (qui concourt dans les catégories de l'album de l'année et de l'album R&B de l'année). Un autre Montréalais, DRTWRK, figure parmi les collaborateurs aux disques Donda de Kanye West (finaliste pour deux prix, dont celui de l'album de l'année) et The Off-Season de J. Cole (finaliste pour le meilleur album rap).

Jon Batiste décroche 11 nominations

Jon Batiste pourrait bien être la plus grande surprise du gala, qui aura lieu le 31 janvier prochain : l’artiste « multigenres », récent lauréat d’un Oscar, mène la course aux Grammy avec 11 sélections.

Batiste, qui est aussi chef d’orchestre au Late Show de Stephen Colbert, est finaliste pour l’album de l’année avec We Are, ainsi que pour le titre de l’année avec Freedom, ode joyeuse à La Nouvelle-Orléans. Ses citations couvrent plusieurs genres et catégories, dont le R&B, le jazz, la musique folk, le classique et le vidéoclip.

Justin Bieber, Doja Cat et H.E.R. sont en lice huit fois, alors que Billie Eilish et Olivia Rodrigo ont toutes deux décroché sept sélections.

Justin Bieber est notamment finaliste grâce à son mégasuccès Peaches. Un autre Ontarien, Drake, a décroché deux citations, une pour le meilleur album rap et une autre pour la meilleure performance rap, aux côtés de Future pour Way 2 Sexy. L’artiste cubano-canadien Alex Cuba a été nommé deux fois pour son dernier album, Mendó.

Dan Snaith, mieux connu sous le nom de Caribou, a été nommé dans la catégorie du meilleur enregistrement de danse/électronique pour son 10e album studio, Suddenly. Joni Mitchell a obtenu sa 16e sélection en carrière dans la catégorie Album historique avec Joni Mitchell Archives, Vol. 1 – The Early Years.

The Weeknd finaliste… finalement

Parallèlement à la domination inattendue de Jon Batiste, une autre surprise est venue de The Weeknd, qui a décroché trois citations cette année. Snobé lors du gala de l'an dernier, le Torontois avait affirmé qu’il n’autoriserait pas sa maison de disques à soumettre sa musique au vote de l'académie. Il s’est toutefois retrouvé dans la liste des finalistes pour son travail sur les albums d’autres artistes, dont l’édition de luxe de Doja Cat, Planet Her, et Donda, de Kanye West. Il doit sa troisième sélection à son apparition dans la chanson Hurricane, de West.

Pour la première fois, l’académie a fait passer de huit à dix le nombre de finalistes dans les catégories générales. Ce changement a un impact sur des catégories telles que disque, album, chanson de l’année et meilleur nouvel artiste.

Jay-Z, qui est finaliste pour trois prix Grammy, détient maintenant le record du plus grand nombre de sélections de tous les temps, avec 83. Le rappeur lauréat de 23 prix Grammy a dépassé Quincy Jones, finaliste 80 fois.

— Avec l’Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.