Cuisine de saison

Par icI, le homard d’ici !

Le début du mois de mai rime avec temps doux, bourgeons en fleurs et… retour du homard ! Encore une fois cette année, le crustacé tant espéré sera la vedette de toutes les tables. Nul besoin d’aller au restaurant pour s’en délecter — osez le préparer dans le confort de votre foyer. Voici quelques façons classiques de l’apprêter et de nouvelles manières de lui faire honneur.

Histoires de pêcheurs

La pêche au homard, c’est une vraie vocation ! Rencontrez deux pêcheurs originaires de la Gaspésie qui sont passionnés de leur métier.

Pour Steeve Lelièvre, la pêche au homard est une histoire de famille : son grand-père et son père pratiquaient le métier, et aujourd’hui, son fils de 15 ans se prépare vraisemblablement à suivre leurs traces. Beau temps, mauvais temps, Steeve se lève à la noirceur pour être prêt à commencer à pêcher à l’aube. Heureusement, la splendeur matinale lui fait vite oublier la fatigue :

« Lorsqu’il fait beau, les levers de soleil qu’on a la chance d’admirer du bateau en valent vraiment la peine ! »

Jimmy Lepage n’était, pour sa part, pas prédestiné à devenir pêcheur et se dirigeait plutôt vers une carrière d’hôtelier, comme son père. Plus jeune, en pêchant le crabe avec un ami, il a eu la piqûre pour la mer et le métier. Lorsqu’il a eu vent qu’un capitaine vendait son permis de homard, il a sauté sur l’occasion et n’a jamais regardé en arrière :

« Les journées où il fait beau, quand c’est le calme plat sur l’eau et que les fous de Bassan plongent aux alentours, c’est le plus beau métier du monde. »

La guédille : un classique de chez nous

Même si la guédille de homard est synonyme de vacances à la mer, vous pouvez en préparer de tout aussi authentiques à la maison. Classique nous venant des casse-croûtes américains, le lobster roll aurait été créé dans le Connecticut au cours des années 1930. On raconte que son pendant québécois, la guédille, aurait été nommé ainsi parce que sa forme ressemblait à celle d’une goudille, un outil utilisé pour récolter la sève d’érable.

Pour préparer une guédille typiquement gaspésienne, suivez la recette de Christophe Mamelonet, chef de La Maison du Pêcheur, à Percé.

Zéro gaspillage

Avant de jeter les restes de votre homard décortiqué, rappelez-vous que plusieurs parties du crustacé peuvent être utilisées en cuisine.

Carapace

Utilisez-la pour faire une bisque ou un fumet. Vous pouvez aussi préparer une huile de homard en laissant longuement macérer la carcasse dans de l’huile à feu doux.

Foie

Aussi appelé le tomalli, le foie du homard est très prisé par certains. Il peut être utilisé en tartinade ou pour aromatiser les sauces.

Corail

Les œufs écarlates des femelles peuvent servir de garniture colorée pour les hors-d’œuvre et les salades.

Cuisiner le homard autrement

Au-delà de ses classiques versions bouillies ou grillées, il existe une foule de façons de mettre en valeur le crustacé. Préparez un hamburger revisité tout en fraîcheur en servant un mélange de homard, de pommes vertes et d’aneth dans des croissants briochés. Pour une petite touche asiatique, utilisez de beaux morceaux de homard dans un bol poké ou dans des rouleaux printaniers.

Le homard se prête aussi à mille et une déclinaisons de plats réconfortants, du décadent pogo aux délicieux lobster cakes. Pour ces derniers, utilisez du panko pour obtenir une chapelure légère ou encore de la farine de noix de coco pour une variante délicatement sucrée et sans gluten. Les plus audacieux oseront quant à eux cuisiner le homard en tartare ou en carpaccio. Intéressés ? Commencez par un ceviche ; le homard y sera naturellement cuit avec l’acidité du jus de citron.

En période de distanciation sociale, comment acheter du homard chez metro ?

1. DIRIGEZ-VOUS vers la section identifiée pour le homard.

Repérez les pastilles de plancher et SVP respectez la distanciation sociale.

2. VOUS PRÉFÉREZ vivants ou cuits ?

Nous avons fait 2 sections identifiées : homards vivants et homards cuits.

3. QUELLE QUANTITÉ avez-vous besoin ?

Nous avons choisi les homards vivants pour vous dans des emballages de 2 ou 4 unités.

Pour les homards cuits, ils seronts préparés dans des emballages individuels ou de deux.

GO. PAYEZ ET EMPORTEZ

Voilà le tour est joué ! Il ne vous reste qu’à vous régaler.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.