« La COVID-19 est toujours présente »

Legault reçoit sa quatrième dose de vaccin

François Legault a reçu vendredi sa quatrième dose de vaccin contre la COVID-19, à la veille du déclenchement d’une nouvelle campagne de vaccination que prépare la Santé publique pour l’automne. Il a appelé tous les Québécois dont la dernière dose remonte à plus de cinq mois à recevoir une dose de rappel.

« On suit la situation de proche et ça va relativement bien au Québec, mais la COVID-19 est toujours présente. C’est important que tout le monde comprenne qu’après cinq mois, le vaccin perd de son effet », a dit le premier ministre lors d’une brève déclaration devant les médias, alors qu’il recevait son vaccin, à la clinique Chauveau, dans l’est de Montréal.

Il a indiqué qu’« il y a de la place actuellement » dans les centres de vaccination au Québec, remerciant au passage le personnel et les infirmières pour leur travail depuis le début de la pandémie. Aux plus jeunes, M. Legault a par ailleurs envoyé ce message : « Je sais qu’ils sont moins à risque, mais c’est important quand même d’être solidaires et de se faire vacciner pour réduire la contagion. »

« C’est ensemble qu’on va la gagner, cette bataille-là. Malheureusement, elle n’est pas finie, mais elle est beaucoup plus sous contrôle que ce qu’on a connu dans les premiers mois de la pandémie. »

— François Legault

M. Legault a conclu, en référence à la campagne électorale en vue : « On va voir beaucoup de monde dans les prochaines semaines, donc il faut se protéger. »

Dans l’entourage de M. Legault, on indique que ce dernier voulait surtout « montrer l’exemple », alors que dès le 15 août, les personnes qui vivent en CHSLD, en résidence privée pour aînés (RPA) ou dans d’autres milieux de vie pourront recevoir une nouvelle dose de rappel, comme l’a annoncé vendredi le directeur national de santé publique, le DLuc Boileau.

Le reste de la campagne se déploiera dans l’ordre de priorisation qui avait été établi lors des campagnes précédentes. La Santé publique vise à ouvrir la vaccination à l’ensemble de la population d’ici la fin du mois de septembre.

Toujours au ralenti

Pour l’instant, la campagne de vaccination est au ralenti depuis une douzaine de jours au Québec. La province administre en moyenne 8500 doses par jour, en baisse de 10 % sur une semaine. Cette baisse est surtout attribuable au nombre de personnes venant chercher leur dose de rappel, qui diminue rapidement. Et à l’inverse, les tout-petits sont peu nombreux à aller se faire vacciner, soit un peu moins de 500 chaque jour.

À ce jour, 83,7 % des Québécois ont reçu deux doses, mais seulement 53,0 % en ont reçu trois et 17,4 %, quatre. Quant aux tout-petits, admissibles à la vaccination depuis une dizaine de jours, seulement 1,3 % d’entre eux ont été vaccinés.

Jeudi, le DBoileau avait indiqué qu’il ne prévoyait pas réimposer de mesures obligatoires comme le port du masque, ce qu’a réitéré M. Legault vendredi. « On verra comment ça évolue dans les prochaines semaines, si on a affaire à un nouveau variant […] On sera attentifs à ça. Mais pour l’instant, ce n’est pas dans nos visées de ramener des obligations », avait déclaré M. Boileau.

Propagation en baisse

Rappelons que la propagation de la COVID-19 et la pression exercée par la pandémie sur le réseau de la santé du Québec continuent de diminuer. La province a rapporté vendredi 27 hospitalisations de moins, mais 14 décès supplémentaires.

Les 2109 personnes hospitalisées actuellement représentent une tendance stable sur une semaine. Aux soins intensifs, les 57 patients représentent une baisse de 16 % sur une semaine. Le nombre de personnes hospitalisées devrait continuer à diminuer au cours des prochains jours, le nombre de sorties dépassant le nombre d’entrées. On recense en moyenne 10 patients de moins chaque jour.

Autre signe que la pression diminue sur le réseau de la santé : le nombre de travailleurs absents en raison de la pandémie a poursuivi sa baisse.

Ils étaient 4910 vendredi à devoir s’isoler, en baisse de 22 % sur une semaine. Quant aux 14 nouveaux décès rapportés vendredi, ils portent la moyenne quotidienne calculée sur sept jours à 11. La tendance est ainsi en baisse de 18 % sur une semaine.

Les 1013 nouveaux cas rapportés vendredi portent la moyenne quotidienne à 1210. La tendance est ainsi en baisse de 22 % sur une semaine. Par ailleurs, la proportion des tests de dépistage par PCR s’avérant positifs à la COVID-19 demeure élevée, à 10,0 %.

En plus des cas dépistés au moyen de tests PCR, 622 personnes ont également rapporté ces derniers jours avoir obtenu un résultat positif à un test rapide. Les cas autodéclarés, qui ne sont pas inclus dans les cas rapportés quotidiennement, ont diminué de 27 % depuis une semaine.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.