Réaction tardive d’une mère occupée et outrée

En réponse à l’article « Permis de conduire : un congé de paiement de près de 185 $ en 2022 et 2023 »*, publié le 30 avril 2021

C’est une bien belle mesure que de redonner 1,2 milliard de dollars aux contribuables qui possèdent en 2021 un permis de conduire. Toutefois, j’y vois un manque criant de vision à long terme. C’est de la gestion de portefeuille au jour le jour. Étant donné que cette somme est déjà budgétée par les citoyens, puisque c’est une dépense récurrente annuelle en général, pourquoi le gouvernement ne la garde-t-il pas pour l’utiliser à d’autres fins ?

En tant que mère, je veux que mes enfants soient épanouis et qu’ils découvrent leur milieu de vie, découvrent les environs, découvrent la culture, la nature, etc. Le transport est important dans notre vie et dans celui de la communauté où l’on va aller, puisque nous allons y consommer quelque chose. En tant que mère conscientisée, je veux que mes enfants fassent le bon choix de type de transport selon ce qui est le mieux pour l’environnement. Voici quelques pistes de solutions, parmi tant d’autres.

En tant que mère occupée, j’essaie le plus que je peux de prioriser le transport actif (marche, vélo, skateboard, etc.) pour les déplacements courts. Est-ce qu’il serait temps de favoriser et de subventionner les déplacements actifs dans une ville et même entre villes et d’enseigner leurs bienfaits ?

Les transports en commun sont une fausse bonne idée pour un banlieusard. La voiture est pratiquement un bien nécessaire. Imaginez combien de temps et d’argent les parents épargneraient à laisser aller leurs ados chez leurs amis en vélo !

Un plus pour la planète, la santé physique et psychologique de ces jeunes ET de leurs parents ! Oubliez les scooters, achetez-leur des vélos de route !

Des idées pour utiliser les fonds excédentaires : mettre en circulation de plus petits autobus électriques dans le jour dans les périodes moins achalandées. Augmenter la capacité des stationnements aux abords des stations (de train ou d'autobus) et ajouter des stationnements pour vélo.

Est-ce qu’il serait possible de mieux subventionner par les instances provinciales, ou même fédérales, les infrastructures et organismes qui chapeautent les transports en commun ou d’avoir un meilleur contrôle des dépenses ? Certains organismes se paient du luxe dans leurs garages mécaniques à Montréal, alors que des banlieues peinent à se doter d’autobus qui ne font pas de gros nuages noirs quand ils décollent d’un coin de rue. Cela pourrait amener certaines villes à débloquer des fonds pour faire autre chose, comme des pistes cyclables ou des bornes électriques !

Bornes électriques

Actuellement, il est un peu ardu de trouver une borne de recharge de niveau 2 et quelque chose d’intéressant à faire pendant l'attente. Les bornes sont souvent dans des stationnements ennuyants et dangereux, surtout quand on a des tornades à bord (des enfants qui veulent juste courir partout parce qu’ils ont passé beaucoup de temps en voiture). Pistes de solutions : ajouter des services près des bornes, comme une table à pique-nique et une toilette à compost ! Ajouter beaucoup de bornes de niveau 2. Ajouter des bornes de niveau 1 dans les zones résidentielles où il n’y a pas de possibilité de borne pour des bâtiments sans stationnement. Offrir des subventions pour l’achat de bornes pour les résidences secondaires et les multi-logements (imaginez les tours de condos !)

Pour terminer, parce qu’il y a deux brassées de lavage de petits vêtements qui attendent d’être pliées, je demande au gouvernement de revenir sur sa décision de réduire le coût du permis de conduire en 2022-2023.

Il y a tant de choses à faire avec 1,2 milliard. C’était peut-être une bonne nouvelle pour certains pendant un pic de la pandémie (185 $, ce n’est pas comme gagner à la loto, on s’entend), mais j’ai pris ça comme une gifle à l’avenir collectif.

Je suis outrée que le gouvernement ait eu un tel manque de vision. « Relance économique forte », disait le ministre lors de cette annonce. Si rien n’est changé, on aura perdu collectivement ces 1 200 000 000 $ et il nous en coûtera encore plus cher plus tard. Je dis au gouvernement : prenez mon argent et mettez-le au profit d’un transport un peu plus respectueux de l’environnement, plus agréable et plus sécuritaire.

Lisez « Permis de conduire : un congé de paiement de près de 185 $ en 2022 et 2023 »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.