NFL

Duvernay-Tardif partant dans une défaite des Jets

Laurent Duvernay-Tardif a obtenu un premier départ dans la NFL en plus de 21 mois, dimanche, dans une défaite des Jets de New York 24-17 face aux Dolphins de Miami.

Le diplômé en médecine de l’Université McGill n’avait pas été partant depuis le 2 février 2020, quand les Chiefs de Kansas City ont remporté le Super Bowl LIV.

Le joueur de ligne offensive québécois avait fait l’impasse sur la saison suivante pour éviter d’être un vecteur de transmission de la COVID-19, en profitant pour prêter main-forte dans un CHSLD, puis avait perdu cette saison son poste de partant avec les Chiefs.

« Physiquement, je me sentais bien, a dit Duvernay-Tardif après le match. Nous communiquions bien sur la ligne de mêlée. Pour ce qui est du match, j’ai fait quelques erreurs, mais j’étais heureux d’être de retour. Ça fait mal, nous voulions gagner, mais nous allons travailler fort pour bâtir quelque chose. »

« Au final, nous devons marquer des points.  »

– Laurent Duvernay-Tardif

Le garde prenait la place de Greg Van Roten dans la formation partante. Les Jets ont obtenu le Québécois en retour de l’ailier rapproché Dan Brown à la date limite des échanges dans la NFL.

Au moment de la transaction, Duvernay-Tardif s’était d’ailleurs réjoui d’avoir la chance de retrouver sa place sur les terrains de la NFL. L’occasion s’est présentée plus tôt que tard.

« Plus la saison progressait, plus je voulais faire partie d’une organisation qui me désirait, avait-il dit au moment de la transaction. Et les Jets voulaient vraiment m’obtenir, puisqu’on discutait depuis trois semaines. Ça avait du sens de résilier la clause de non-échange afin de pouvoir faire partie d’une équipe qui construit quelque chose de nouveau et de différent. Je voulais en faire partie.

« C’est une bonne chose pour tout le monde. Je me place dans une meilleure position afin d’avoir des chances de jouer, ce qui est mon but ultime, et les Jets bénéficieront d’un bon garde, j’en suis sûr. »

Troisième gain de suite

Pour ce qui est du match, Tua Tagovailoa a lancé une passe de touché de cinq verges à Myles Gaskin tôt au quatrième quart, et les Dolphins de Miami ont tenu le coup pour vaincre les Jets.

Une semaine après avoir signé une impressionnante victoire contre les Ravens de Baltimore, les Dolphins (4-7) ont surmonté quelques pénalités pour connaître leur première série de trois gains depuis la saison dernière.

Alors que le match était à égalité 14-14, Tagovailoa a résisté à la pression pour rejoindre Gaskin dans la zone des buts avec 10 min 15 s à écouler.

Une pénalité a fait mal aux Jets (2-8) lors de la possession suivante des Dolphins. Tagovailoa a été victime d’un sac en troisième essai, mais Jason Pinnock a reçu une pénalité pour avoir retenu. Jason Sanders a pu réussir un placement de 24 verges avec 1 min 57 s à jouer.

Matt Ammendola, qui a raté deux placements pour les Dolphins, a réduit l’écart dans les dernières secondes grâce à un botté de précision de 35 verges.

Lisez d’autres comptes rendus

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.