Pourquoi l’effondrement des cryptos est-il important ?

Les déboires de la plateforme FTX placent toute une industrie sous les projecteurs

Comment une entreprise de 32 milliards de dollars a-t-elle pu s’évaporer du jour au lendemain ? C’est ce que se demandent les observateurs de l’effondrement soudain de FTX, une jeune pousse de cryptomonnaie en plein essor qui a fait faillite il y a une quinzaine de jours.

Il faudra du temps – et de multiples enquêtes fédérales – pour comprendre pleinement ce qui s’est passé dans les coulisses de FTX, une Bourse de cryptomonnaies établie aux Bahamas.

Mais voici l’explication la plus simple que je puisse trouver : FTX laissait les gens et les entreprises acheter et vendre des monnaies numériques, en détenant des milliards de dollars de dépôts de clients. Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, a également créé un fonds d’investissement appelé Alameda Research qui négocie des cryptomonnaies.

Les deux entreprises étaient censées être séparées, mais cette année, Alameda a eu besoin de liquidités et a apparemment puisé dans les dépôts des clients de FTX. Puis, ce mois-ci, les clients de FTX se sont inquiétés de leurs dépôts et se sont précipités pour les retirer, déclenchant une ruée vers les banques et acculant FTX à la faillite.

L’apparente confusion des fonds entre Alameda et FTX est très suspecte et pourrait mener à des accusations de fraude criminelle et à des poursuites judiciaires. La Securities and Exchange Commission (SEC) et le département de la Justice enquêtent. Je veux expliquer en quoi la désintégration de FTX est importante – c’est plus que la simple catastrophe financière d’un homme.

1. Les cryptomonnaies se sont généralisées lors de la pandémie. La réglementation n’a pas suivi.

Les cryptomonnaies ont fait partie d’une série de manies d’investissement qui se sont chevauchées – notamment les actions « mèmes » (pensons à la saga GameStop), les cartes à collectionner, les jetons non fongibles et les baskets – et qui ont poussé les gens à se lancer dans des investissements spéculatifs au cours des dernières années. Mais tous les acheteurs n’ont pas compris le niveau de risque encouru.

Si une banque fait faillite, le gouvernement peut la renflouer. Mais la crypto est largement non réglementée – acheteur, prenez garde. Les piratages ne peuvent pas être effacés, les fonds égarés ne peuvent pas être récupérés en appelant le service clientèle, et une Bourse de cryptomonnaies en faillite n’a aucune chance d’être renflouée par le gouvernement. Les investisseurs ont peu de protections.

Des paris risqués sur plusieurs projets de cryptomonnaies autrefois considérés comme précieux ont déjà conduit à des « spirales de la mort » cette année, réduisant en cendres des milliards de dollars d’argent des investisseurs. Mais FTX et Bankman-Fried se distinguent.

Ce dernier est apparu sur les couvertures de magazines, a fait la cour aux régulateurs, a accru son profil dans la philanthropie et la politique et a même commandité un centre sportif à Miami. Il a fait des centaines d’investissements dans de petits projets de cryptomonnaies et a renfloué de manière énergique ceux qui ont échoué.

Les apôtres des cryptomonnaies et de leur technologie sous-jacente les présentent comme des véhicules d’investissement qui éliminent le besoin de faire confiance aux personnes et aux institutions. Mais Bankman-Fried s’est fait un point d’honneur d’encourager la confiance : celle des investisseurs, des journalistes, des politiciens et des organisations caritatives. Aujourd’hui, il est un paria, et il a attiré l’attention sur toute l’industrie des cryptomonnaies.

2. L’effondrement de FTX est lié au repli plus large de l’industrie technologique.

FTX s’est effondré au milieu d’un repli plus large de l’industrie technologique. Les valeurs technologiques se sont effondrées. Le financement par capital-risque se tarit. Près de 800 entreprises technologiques ont licencié plus de 120 000 personnes cette année, notamment Meta, Amazon et Twitter.

Les temps difficiles dans le secteur de la technologie peuvent être attribués aux taux d’intérêt pour l’emprunt d’argent. Pendant plus d’une décennie, les taux étaient bas, ce qui a poussé les investisseurs à fuir le risque et à investir dans des entreprises technologiques à forte croissance.

Aujourd’hui, les taux augmentent, au moment même où la croissance alimentée par la pandémie de ces deux dernières années s’estompe. Les hausses de taux ont nui aux évaluations des entreprises technologiques et à l’accès au capital – y compris celles qui se concentrent sur la crypto.

3. Il y a plus à venir.

Le dépôt de bilan de FTX fait état de plus de 1 million de créanciers. Outre les personnes qui utilisaient la plateforme pour stocker leurs investissements en cryptomonnaies et les investisseurs qui soutenaient directement la société, de nombreux fonds et jeunes pousses de cryptomonnaies y avaient des actifs bloqués.

Les gestionnaires d’investissements qui ont tenté leur chance avec des cryptomonnaies « devraient vraiment se demander s’ils devraient avoir des actifs relativement nouveaux, relativement peu mis à l’épreuve et relativement non réglementés dans leurs plans de retraite », a déclaré Marcia Wagner, fondatrice du Wagner Law Group, cabinet spécialisé dans les avantages sociaux des employés. « Il y a certains types d’actifs qui, franchement, n’ont pas leur place. »

Cet article a été initialement publié dans The New York Times.

Lisez l’article original (en anglais)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.