Quoi voir, quoi faire

Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

Performance

Carte blanche à Christine Beaulieu

Dans le cadre du Festival international de jardins, Christine Beaulieu présente une performance ce week-end sur la véranda des Jardins de Métis, un nouvel espace scénique conçu par Pierre Thibault pour offrir à des artistes un lieu de représentation en pleine nature. La comédienne invite le public à réfléchir avec elle sur l’avenir de la rivière Mitis, le futur de deux centrales électriques en fin de durée de vie utile sur cette rivière et la survie des saumons de l’Atlantique. Une « réflexion laboratoire et artistique » donnée par la créatrice de J’aime Hydro. — Luc Boulanger, La Presse

Durée de vie utile – Carte blanche à Christine Beaulieu, les 23, 24 et 25 juillet aux Jardins de Métis.

Projection

Cinéma québécois et international au Livart

En juillet et en août, l’organisme Cinéma public présentera une sélection très variée de films québécois et internationaux, courts et longs métrages, à l’occasion de projections en plein air au centre Livart du 3980, rue Saint-Denis. Ainsi, ce jeudi soir et le 27 juillet, voyez La nuit des rois, de Philippe Lacôte. Suivront La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette (23 et 28 juillet), Los nombres de la flores, de Bahman Tavoosi (30 juillet), Beans, de Tracey Deer (3 et 12 août), Nadia, Butterfly, de Pascal Plante (6 août), My Salinger Year, de Philippe Falardeau (10 août), et plusieurs autres titres. Programmation complète et achat de billets sur le site cinemapublic.ca.

— André Duchesne, La Presse

Festival

Le PoutineFest débarque dans le Vieux-Port

Après Place Vertu, c’est au tour du Vieux-Port de Montréal d’accueillir le PoutineFest. Depuis mercredi et jusqu’au 1er août, six camions de cuisine de rue se donneront rendez-vous sur le quai de l’Horloge pour offrir aux passants une vingtaine de combinaisons exotiques de frites, sauce et fromage squick-squick ! Afin de respecter les mesures sanitaires, le site du festival sera divisé en quatre terrasses pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes. Tous les jours, à l’exception du 1er août, des artistes du cirque Éloize offriront aux festivaliers des performances de vélo acrobatique, main à main, jonglerie et hula-hoop. Les prochaines destinations du PoutineFest sont les villes de Saint-Hyacinthe, Québec et Trois-Rivières. — Léa Carrier, La Presse

Projection

Le festival Filministes ouvre la série Cinéma urbain

L’évènement estival Cinéma urbain amorce sa 15édition ce jeudi soir à la place de la Paix avec la projection de sept courts métrages sélectionnés par le festival Filministes qui met en valeur le cinéma des femmes. Les films suivants sont au programme : La claque, de Claire Renaud, Pitoc e icinakosian, de Jos-Onimskiw Ottawa-Dubé et Gerry Ottawa, Raconte-moi mon corps, de Nadia Louis-Desmarchais, Y’a pas d’heure pour les femmes, de Sarra El Abed, Mathilde et la Love Room, de Chantal Limoges, Saucy Toinha, de Sérgio Bloch, et La chamade, d’Emma Séméria. En raison de la pandémie, il faut réserver sa place. Le site ouvre à 19 h, et les projections commencent à 21 h.

— André Duchesne, La Presse

Parcours

Retour des visites guidées d’Habitat 67

Offertes depuis 2017, les visites guidées d’Habitat 67 avaient dû cesser l’an dernier à cause de la pandémie. Il est de nouveau possible de découvrir de près ce joyau de l’architecture montréalaise. Les visites guidées vont reprendre à partir du 27 juillet. Les personnes intéressées peuvent réserver leur place à habitat67.com. Toutefois, les places seront limitées pour respecter les mesures sanitaires. Les visites se feront par groupes de 10 personnes maximum. La visite, d’une durée de 90 minutes, permet de découvrir la vision de Moshe Safdie. L’appartement de l’architecte, entièrement restauré en 2018, est d’ailleurs inclus dans la visite. Depuis 2017, plus de 15 000 personnes ont pu visiter l’emblème d’Expo 67, situé à la Cité-du-Havre. — Pierre-Marc Durivage, La Presse

Cinéma

Sortie du documentaire Coming Home

Près de cinq ans après la sortie de son documentaire Une nuit sans lune, le tandem formé de Thi Be Nguyen et de Marie-Hélène Panisset revient avec une suite, Coming Home : par-delà une nuit sans lune. Dans le premier film, Thi Be Nguyen et Marie-Hélène Panisset allaient à la rencontre de réfugiés vietnamiens (boat people) installés au Québec à la suite de la chute de Saigon. Cette fois, Mme Nguyen, Vietnamienne née au Laos, retourne au pays de ses racines, ainsi qu’au Laos et au Cambodge, à la rencontre de membres de sa famille. Une œuvre sur la quête d’identité. Au Cinéma du Musée à compter de vendredi en version originale (français, anglais, vietnamien) avec sous-titres.

— André Duchesne, La Presse

ARTS VISUELS

Expo Joëlle Morosoli

L’artiste visuelle Joëlle Morosoli présente Fragments rétrospectifs à la maison de la culture Claude-Léveillée. L’exposition propose un survol des œuvres significatives de son parcours d’art cinétique. Des sculptures, installations et murales de grandes dimensions qui s’échelonnent de 1977 à 2019. Une expérience immersive à vivre d’ici au 29 août.

— Éric Clément, La Presse

Festival

Pour une Haïti meilleure

C’est dans un contexte de violence et d’incertitude dans la mère patrie que la diaspora haïtienne montréalaise s’apprête à célébrer la 15e édition d’Haïti en folie. « Nous ferons retentir l’écho des voix de nos ancêtres qui se sont battus pour une Haïti meilleure, dit Fabienne Colas, présidente fondatrice du festival. La programmation de cette 15e édition traduit l’esprit, la beauté et la détermination de tout un peuple. » Du 25 juillet au 1er août, la programmation comprend un hommage aux 35 ans de carrière de l’auteur Dany Laferrière, également président d’honneur de l’évènement. Il y aura au programme des ateliers culinaires, de la musique en plein air mettant en vedette des artistes locaux et internationaux, des spectacles en salle, une foire artisanale ainsi que les 5 à 7 Haïti en folie, qui permettront aux gens de danser en plein cœur du centre-ville sur les rythmes de la perle des Antilles.

— Pierre-Marc Durivage, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.