Sortie de zone
Saison 3, épisode 58

l’héritage de Shea Weber

La finale de la Coupe Stanley bat son plein, et la dynastie du Lightning de Tampa Bay n’a jamais autant paru menacée qu’elle l’est après deux matchs en finale.

« Tant que tu n’as pas perdu un match chez vous, tu n’es pas dans le trouble. J’ai trouvé Tampa Bay très lent. J’ai l’impression qu’ils ont eu de la difficulté avec l’altitude. Je trouve que plusieurs gars n’avançaient pas dans les deux premières parties. Vasilevskiy a été ordinaire dans les deux premiers matchs de chaque série à date, mais il a toujours trouvé le moyen de rebondir. »

— Stéphane Waite

Pendant ce temps, il y a tout de même de l’action dans la LNH. Les postes d’entraîneur-chef libres un peu partout se pourvoient peu à peu, avec des noms bien connus comme John Tortorella et Peter DeBoer. Et chez le Canadien, Kent Hughes s’est offert de la flexibilité sous le plafond salarial en échangeant le contrat de Shea Weber.

Cette transaction est donc l’occasion de régler, de façon définitive, la transaction Weber-Subban, maintenant que Weber est parti et que le contrat de Subban est expiré. Dans le coin rouge, Philippe Cantin, qui a toujours été critique de cette transaction du Canadien. Dans le coin bleu, Stéphane Waite, qui a connu de l’intérieur les deux joueurs. Sortez le popcorn !

« Transaction très ordinaire à mon avis. Si on regarde ça saison par saison, la première, on n’en parle même pas. P. K. Subban était en nomination pour le trophée Norris, les Predators de Nashville se rendent en finale de la Coupe Stanley. Ça m’apparaît assez clair, le verdict de cette première saison. Mais l’ensemble de la transaction a peut-être eu un peu moins d’impact sur les deux équipes que l’on pensait à l’époque. »

— Philippe Cantin

Animateur : Jérémie Rainville  Invités : Stéphane Waite, Philippe Cantin et Guillaume Lefrançois

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.