COVID-19  En bref

Mesures d’urgence, réorganisation et récession

Quelques nouvelles économiques liées à la crise

Plan d’urgence de 17 milliards en Ontario

L’Ontario, qui a signalé 100 autres cas de COVID-19 mercredi, a présenté un plan d’urgence de 17 milliards de dollars. Le plan prévoit des investissements de plus de 3 milliards de dollars pour les soins de santé. Les mesures comprennent également un paiement unique de 200 $ pour les parents par enfant de 12 ans et moins. Les prestations du Régime de revenu annuel garanti seront doublées pour les personnes âgées à faible revenu et les paiements de prêt étudiant seront suspendus pendant six mois. La province augmentera temporairement l’exemption de l’impôt santé des employeurs pour 57 000 employeurs, ce qui coûtera 355 millions. De plus, les entreprises bénéficieront de cinq mois d’intérêts et d’allégements de pénalité pour déposer et effectuer des paiements pour les taxes administrées par la province, à un coût estimé à 6 milliards.

— La Presse canadienne

Canada Goose passe des parkas aux tenues pour hôpitaux

L’emblématique fabricant de parkas haut de gamme Canada Goose se lance dans la confection de tenues pour le personnel et les patients des hôpitaux, en forte demande en raison de la pandémie de coronavirus. Environ 100 employés de deux ateliers de confection de parkas du groupe, à Toronto et Winnipeg, vont commencer à confectionner des blouses pour le personnel soignant et pour les patients, avec l’objectif initial de produire 10 000 tenues, a indiqué Canada Goose dans un communiqué. Le matériel sera distribué gratuitement aux hôpitaux du pays. Les salariés affectés à la confection dans les ateliers vont suivre toutes les directives en matière de santé et de distanciation sociale, a assuré l’entreprise.

— Agence France Presse

Les pays du G20 en récession cette année

Les économies du groupe des 20 pays les plus industrialisés (G20), dont fait partie le Canada, devraient être dans l’ensemble en récession cette année en raison de la pandémie liée au coronavirus, a indiqué mercredi l’agence de notation financière Moody’s. Réunis, ces pays devraient subir une contraction de 0,5 % de leur produit intérieur brut (PIB). La Chine devrait croître de 3,3 %, un rythme très faible pour ce pays. « Les économies du G20 vont subir un choc sans précédent dans la première moitié de l’année et se contracteront sur l’ensemble de l’année avant de rebondir en 2021 », prévoit l’agence qui chiffre cette reprise l’année prochaine à 3,2 % pour l’ensemble du groupe. Moody’s rappelle qu’en novembre dernier, avant l’apparition de la pandémie, elle tablait sur une croissance globale de 2,6 % pour les pays du G20 cette année.

— Agence France Presse

Le couperet tombe aussi chez Transcontinental

Si les activités de TC Transcontinental se poursuivent dans le secteur de l’emballage, le portrait est différent du côté de l’imprimerie dans la foulée des mesures décrétées par Québec et l’Ontario pour limiter la propagation de la COVID-19, ce qui se traduit par 1600 mises à pied temporaires. La société a indiqué mercredi que la « grande majorité » de ses activités d’emballage soutiennent l’industrie alimentaire, qui fait partie des secteurs considérés comme essentiels. Ces décisions « entraînent une réduction temporaire importante des activités d’impression », selon Transcontinental, ce qui explique les mises à pied temporaires. L’entreprise établie à Montréal n’a fourni aucun échéancier en ce qui a trait à un éventuel retour au travail.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.