Grand Prix de Grande-Bretagne

À domicile, les Britanniques prennent le pouvoir

Trois Britanniques aux trois premières places sur la grille à Silverstone ! À domicile, les pilotes locaux ont réalisé un sans-faute, à l’image de la position de tête de George Russell (Mercedes), et seront bien placés pour décrocher la victoire dimanche.

Une semaine après sa victoire inattendue en Autriche, où il avait profité d’un accrochage entre Max Verstappen (Red Bull) et Lando Norris (McLaren) en fin de course, Russell a décroché dans des conditions changeantes la troisième position de tête de sa carrière, la deuxième en un mois après celle obtenue à Montréal début juin.

Pour le plus grand bonheur des dizaines de milliers de fans britanniques présents à Silverstone malgré la pluie et le froid, le pilote de 26 ans a donc devancé deux compatriotes, son équipier Lewis Hamilton et Norris, alors que Verstappen devra se contenter de la quatrième place sur la grille.

« C’est incroyable. En début de saison, on n’aurait jamais rêvé d’être en position de tête ici, et là, on fait premier et deuxième avec Lewis [Hamilton]. Et avec Lando [Norris] en troisième position, c’est génial », s’est réjoui Russell.

Pour la première fois depuis 1968, trois Britanniques partiront aux trois premières places d’un Grand Prix de Formule 1.

Alors qu’on attendait les monoplaces papaye de McLaren aux avant-postes, ce sont finalement les Flèches d’argent de Mercedes qui ont tiré leur épingle du jeu lors des qualifications disputées dans des conditions changeantes sur le légendaire tracé anglais.

Mercedes confirme

Non loin de son usine de Brackley, Mercedes a confirmé son spectaculaire redressement observé depuis quelques semaines et qui lui a permis de doubler Ferrari et de revenir sur les talons de McLaren et Red Bull.

« Bravo à George qui a fait un travail exceptionnel. On ne s’attendait pas à cela. La voiture était fantastique, l’équipe a fait un super travail pour nous permettre d’en être là », a souligné Hamilton, qui reste sur 11 podiums consécutifs dans son jardin de Silverstone.

Auteur d’une sortie de piste et d’un passage dans le bac à graviers en Q2 qui a notamment endommagé son fond plat, Verstappen n’a pas pu défendre ses chances complètement. Il a toutefois réussi à limiter la casse en arrachant la quatrième place, ce qui lui permet de pouvoir encore prétendre à la victoire dimanche.

Le triple champion du monde en titre a devancé de justesse la deuxième McLaren de l’Australien Oscar Piastri, tandis que l’Allemand Nico Hülkenberg a confirmé qu’il était redoutable en qualifications en prenant une prometteuse sixième place devant la Ferrari de l’Espagnol Carlos Sainz.

En difficulté depuis plusieurs semaines, la Scuderia n’arrive pas à retrouver son niveau de performance des premières courses de la saison, à l’image de la décevante 11e place du Monégasque Charles Leclerc samedi.

Le top 10 de ces qualifications est complété par le Canadien Lance Stroll (Aston Martin), le Thaïlandais Alex Albon (Williams) et le vétéran espagnol Fernando Alonso (Aston Martin).

La pluie qui est tombée abondamment samedi jusqu’en début d’après-midi et qui a également perturbé les qualifications pourrait encore rebattre les cartes dimanche et apporter encore plus de piment à une course qui s’annonce spectaculaire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.