Atteinte de la COVID-19

Lynda Lemay annule quatre spectacles

Atteinte de la COVID-19, la chanteuse Lynda Lemay a annulé le spectacle qu’elle devait donner jeudi soir à Poitiers, en France, et doit aussi reporter les trois spectacles qu’elle devait donner les 26 et 27 novembre à la salle L’Anglicane, à Lévis. « Je viens tout juste de recevoir un résultat positif à un test de COVID-19. Quelle déception ! a écrit l’autrice-compositrice-interprète jeudi sur sa page Facebook en s’adressant à son public de Poitiers et des environs. Comme j’étais pleinement vaccinée, ma santé ne devrait pas trop en souffrir ; je serai j’imagine en pleine forme pour les prochaines dates. » Vérification faite auprès de son entourage, Lynda Lemay est actuellement en isolement et pourra reprendra sa tournée à compter du 3 décembre au Centre des arts Juliette-Lassonde, à Saint-Hyacinthe, si son prochain test est négatif. Intitulée La vie est un conte de fous, l’actuelle tournée de Lynda Lemay compte une cinquantaine de dates avec des spectacles au Québec, en France, en Belgique et en Suisse. Selon le site internet de l’artiste, elle doit se poursuivre jusqu’au 15 décembre 2022. On sait que le spectacle de Poitiers a été remis au 7 janvier, mais aucune date n’a été communiquée concernant les trois spectacles de Lévis.

— André Duchesne, La Presse

Nouveau projet pour Scarlett Johansson et Marvel

Après une tonitruante chicane autour de la sortie simultanée, en salle et en streaming, de Black Widow suivie d’une réconciliation très médiatisée le 30 septembre, Scarlett Johansson et les Studios Marvel planchent sur un nouveau projet pour l’instant classé top secret. C’est ce que le grand patron de Marvel, Kevin Feige, a laissé entendre jeudi soir à l’occasion d’un hommage rendu à la comédienne par l’American Cinematheque à Beverly Hills. « Nous sommes partenaires sur un projet ultra-secret des Studios Marvel mais qui n’est pas lié à Black Widow et pour lequel Scarlett Johansson serait productrice », a laissé entendre Kevin Feige sans élaborer les détails. Ce dernier faisait partie des nombreux invités de marque venus assister à l’hommage rendu à Mme Johansson, qui est considérée comme la comédienne ayant la plus longue association avec Marvel à travers son personnage de Natasha Romanoff dans Black Widow (8 films en 11 ans). Rappelons que l’été dernier, les Studios Disney avaient décidé de lancer le plus récent opus de Black Widow à la fois en salle et en streaming, ce qui avait provoqué la colère de la comédienne. Celle-ci, qui avait un droit sur un pourcentage des recettes en salle, estimait être lésée de plusieurs millions de dollars. Elle avait entamé une poursuite dont le règlement a été annoncé le 30 septembre. Le montant de l’accord entre les deux parties n’a pas été révélé, mais selon The Hollywood Reporter, la comédienne s’est réjouie de l’impact positif qu’il pourrait avoir dans l’avenir dans des ententes contractuelles entre producteurs, diffuseurs et acteurs.

— André Duchesne, La Presse

Mère de Wajdi Mouawad

Des militantes tentent d’empêcher un spectacle

Une trentaine de militantes féministes ont tenté vendredi de bloquer l’accès au Théâtre de La Colline, à Paris, où se jouait la première d’un spectacle dont la musique a été composée par Bertrand Cantat, condamné pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant. Arrivées peu avant 20 h, les militantes, bonnets et masques noirs sur le visage, ont voulu verrouiller les portes du théâtre, dirigé par Wajdi Mouawad, à l’aide de cadenas, avant d’être repoussées par des policiers, a constaté une journaliste de l’AFP. « Cantat assassin, Mouawad complice ! », « Il l’a tuée et vous l’applaudissez ! », « Défendez les victimes ! », ont-elles scandé. « Le but est d’empêcher la pièce », a dit l’une d’elles à l’AFP, sans se nommer. Peu avant 21 h, elles ont quitté les lieux et le public a pu entrer dans la salle. Intitulé Mère, le spectacle, créé et mis en scène par Wajdi Mouawad, devait commencer à 20 h 30. Les militantes dénonçaient la tenue de ce spectacle dont la programmation musicale a été confiée au musicien Bertrand Cantat, condamné en 2003 pour le meurtre de Marie Trintignant.

— Agence France-Presse

Un Riopelle de grande valeur chez Christie’s

La Sombreuse, une huile sur toile de Jean Paul Riopelle peinte en 1954, se trouve au cœur de la vente aux enchères que tiendra la maison Christie’s le 3 décembre à Paris. Selon un communiqué de presse publié vendredi matin, le prix estimé de cette toile jamais mise sur le marché auparavant oscille entre 2,5 et 4 millions d’euros (entre 3,5 et 5,7 millions CAN). Christie’s indique que La Sombreuse constitue à la fois une œuvre phare et un pivot dans le parcours pictural du peintre québécois. Elle se distingue par sa taille et sa force, notamment dans sa symphonie de couleurs éclatantes et un travail technique très maîtrisé. La période 1953-1954 est très importante dans la vie de l’artiste. Après son passage à la galerie Pierre Loeb de Paris, il est invité à participer à l’exposition Younger European Painters du musée Guggenheim de New York. Cela le conduit à représenter le Canada à la Biennale de Venise en 1954.

— André Duchesne, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.